Follow by Email / Suivez nous par Email.-

lundi 31 décembre 2007

LE CRI DE MINUIT DE LA CHAMBRE DE COMMERCE, D’INDUSTRIE ET DES PROFESSIONS DU NORD

Soumis à Réseau Citadelle le 31 décembre 2007
http://www.reseaucitadelle.blogspot.com/



Aux Décideurs Politiques et Économiques du Pays,
A tous les Hommes et à toutes les Femmes de bonne volonté de ce Pays,
Aux amis d’Haïti d’ici et d’ailleurs,

La Chambre de Commerce d’Industrie et des Professions du Nord unit sa voix à celle de toutes les autres Chambres départementales du Pays pour lancer, en guise de vœux à l’occasion du nouvel an, son “CRI DE MINUIT”, ECHO RETANTISSANT DU CRI DE TOUT UN PEUPLE AUX ABOIS :

"Face aux désarrois du peuple haïtien fatigué de souffrir et de CRIER FAMINE, ne vivant plus que d’espoirs sans cesse déçus, laminé par la misère et la pauvreté croissantes, strictement liées à la hausse vertigineuse du coût de la vie, la CCIPN s’écrie: “Assez! … C’en est assez!... Trop!... C’est trop!...” Fini le temps des discours creux et consolants maintenant la population dans un attentisme paralysant et l’installant toujours plus profondément dans la crasse et les soucis!... Nos décideurs politiques doivent enfin agir en toute urgence et poser des actes concrets susceptibles de soulager, pour de vrai, les pères et mères de familles qui ne savent plus à quel Saint se vouer pour subvenir aux besoins même primaires de leurs enfants et vivre dans la dignité de personnes humaines.

A l’aube de cette nouvelle année, étant donné la très grande faiblesse de la production nationale et, par conséquent, la très grande dépendance de la population haïtienne de l’importation des produits de base pour se nourrir et subsister, la CCIPN en appelle au sens de responsabilité des décideurs politiques pour:

1. DÉTAXER LES PRODUITS DE PREMIERE NÉCESSITÉ comme le riz, le sucre, la farine, l’huile de cuisine, le lait pour les nourrissons, les médicaments, etc. Et ce, en vue de faire baisser les prix à la consommation ;

2. AUGMENTER LES TAXES SUR LES PRODUITS DE LUXE, L’ALCOOL ET LA CIGARETTE afin de compenser le manque à gagner ;

3. ENGAGER ET CONDUIRE PRIORITAIREMENT UNE VÉRITABLE POLITIQUE AGRICOLE, entretemps, tout en amplifiant les investissements en milieu rural pour augmenter la production et les revenus des agriculteurs, et ainsi freiner la migration vers les villes, source, parmi d’autres, du phénomène d’insécurité.

De telles mesures visent, d’une part, à très court terme, à améliorer les conditions de vie si alarmantes de toute la population, dues à la hausse sans cesse croissante des prix des produits de première nécessité ; elles visent d’autre part, à plus long terme, à réduire le volume d’importation et la dépendance humiliante du pays vis-à-vis de l’extérieur pour sa subsistance.

Que ce “CRI DE MINUIT”, ECHO RETANTISSANT DU CRI DE TOUT UN PEUPLE AUX ABOIS, soit entendu de tous nos Décideurs Politiques, Hommes et Femmes de cœur et de bonne volonté et trouve, dès les premiers jours de l’année nouvelle, la réponse attendue, pour le plus grand bien du plus grand nombre ! "

Tel est le vœu de la Chambre de Commerce, d’Industrie et des Professions du Nord à toute la population du Nord en particulier et au peuple haïtien, en général, en ce début d’année 2008.


Fait au Cap-Haïtien, le 31 décembre 2007, à minuit.



Martin Malherbe Dorvil, Président de la CCIPN, Cap-Haïtien.

Aucun commentaire: