Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 31 mai 2008

Opion de Stanley Lucas sur Robert Manuel

Nous vivons l'absurde. On dirait le monde a l'envers. L'homme qui depuis vingt ans a travaille pour créer les kidnappeurs est désigné par le président comme Premier Ministre. Robert Manuel a Saint Jean Bosco, au palais national, au ministère de la justice a passe son temps à créer les chimères de la république transforme aujourd'hui en kidnappeurs. L'homme a semé l'insécurité en Haïti pendant plus de deux décennies. Les chimères et les kidnappeurs et le monopole de bourdon sont les seuls a être enchante de cette nomination.

J'écoutais le directeur du service des pompiers dans l'émission ranmase de ce Samedi. C'est vraiment grave, son service n'a ni les camions, ni les équipements nécessaires lui permettant de faire son travail malgré les rapports envoyés a ces supérieurs hiérarchiques pendant plus de quinze ans. Ce service n'a même pas un téléphone qui permettrait aux citoyens de téléphoner quand le feu éclaté. C'est un exemple concret pour vous montrer que Manuel n'a rien règle en vingt ans pour la sécurité nationale de notre pays. Le service des pompiers n'est pas structure, la police nationale non plus, nous n'avons aucune force pour protéger le territoire national, au lieu d'opérer les reformes nécessaires et créer une armée au service de la démocratie, ils ont détruit l'armée. De 1990 a 2008 Manuel a occupe toutes les fonctions possible au niveau de la sécurité nationale d'Haïti et n'a rien fait comme récompense le kavalye polka est nomme premier ministre. L'absurdité a son paroxysme. Ce monsieur n'a rien institutionnalisé: neg tap kale plis chimères andedan peyi a, neg tap kale kidnapeu. Neg pat peye polisye, neg pat ekipe lapolis pou pwoteje kidnapeu. Samba Boukman ki touye 199 polisye yo remersye li Manuel nommen li nan palais. Samba Boukman ki kidnappe plis pas 500 moun, ki vyole, fe kadejak sou plis pase 400 fanm ap kale ko li nan palais. Se sa ki politik sekirite neg yo. Neg yo nommen nan palais yon zenglendo tankou Patrick Elie ki pas twa zan prizon isit Ozetazini. Zenglendo ap byen mennen. Fok sa chanje, fok nou chanje sa.

Stanley Lucas

Aucun commentaire: