Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 22 mai 2008

René Préval tourne officiellement la page « Ericq Pierre » en remerciant publiquement ce denier pour la disponibilité dont il a fait montre

Formation d’un gouvernement d’union : "Unité pour la production nationale, contre la famine et la hausse des prix"

Le chef de l’Etat, René Préval, a mis un terme dimanche aux rumeurs intenses qui circulaient sur son éventuelle intention de soumettre à nouveau au Parlement le nom de l’agronome Ericq Pierre comme premier ministre.

Intervenant sur l’esplanade du Palais national (siège de la présidence) à l’occasion du 205ème anniversaire du bicolore national et de la fête de l’Université, M. Préval a remercié l’agronome Pierre pour l’entière disponibilité au service du pays dont il a fait montre, en acceptant d’abandonner ses activités et d’être nommé au poste de premier ministre.

Le chef de l’Etat en a profité pour annoncer sa volonté de former un gouvernement d’union, avec la collaboration des partis politiques, du Parlement et des autres secteurs de la vie nationale. Faisant référence au slogan « L’union fait la force » ayant présidé à la création du drapeau en 1803, M. Préval a convié les haïtiens à la lutte, dans l’unité, en faveur de la production nationale, contre la famine et le phénomène de la vie chère. Il a en ce sens mis l’accent sur le fait que les émeutes de la faim d’avril dernier se sont inscrites dans le cadre d’un phénomène global, affectant Haïti ainsi que d’autres pays.

A propos de la stabilité politique qu’il présente comme un objectif essentiel au succès de la lutte contre la misère, René Préval a félicité le premier ministre démissionnaire, Jacques Edouard Alexis, et les membres de son gouvernement, pour les efforts qu’ils ont déployés pour garantir la stabilité, jusqu’aux événements d’avril et à la crise politique qui s’en est suivie. Il a relevé le contraste entre l’euphorie de l’année dernière lors de la commémoration du bicolore nationale et la tristesse de cette année, en la même occasion. Il a en ce sens mis l’accent sur les difficultés du moment, notamment les problèmes économiques et la crise politique.

La cérémonie de commémoration du 205ème anniversaire du bicolore national a été plus que sobre. Outre le chef de l’Etat, seul le recteur de l’Université d’Etat, l’agronome Jean Vernet Henry, a eu à prononcer un message de circonstance. Différentes unités de la Police Nationale d’Haïti ont réalisé une brève parade, au rythme de la fanfare du Palais National. C’était ensuite autour des élèves de différents établissements scolaires de la capitale d’effectuer eux aussi une parade et des exhibitions sur la pelouse du Palais National. [jmd/RK]

Aucun commentaire: