Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 20 septembre 2008

Les jeunes du Cap-Haïtien mobilisés pour la paix


Des jeunes manifestants sur la place Notre Dame du Cap-Haitien à l'occasion de la Journée internationale de la Paix.

Par Hans MARS
hansymars@gmail.com

Cap-Haïtien, le 20 septembre 2008 ; (Ré.Cit.).-

A l'occasion de la journée internationale de la Paix, des milliers de jeunes ont parcouru les rues du Cap-Haïtien dans une marche pacifique en faveur de la paix pour dire Non à la violence. Ces jeunes, pancartes en mains, par cette activité ont voulu exprimer leur solidarité à l’endroit des victimes de violences.

Plusieurs personnalités ont pris part à cette activité. Pour le maire de la ville du Cap-Haïtien, Michel St Croix, parler de paix ne renvoie pas toujours aux violences physiques mais ça entraîne aussi toute une façon de vivre : ‘‘ Il ne peut y avoir de paix sérieuse, vu l'état lamentable du pays : pas d'électricité, pas de travail, beaucoup d'hypocrisies et beaucoup de discours sans fond’’. Il poursuit dans le même sens, en dévoilant son pessimisme: ‘‘La journée internationale de la paix n'est pas pour aujourd'hui, parce qu'on ne peut pas avoir de paix dans ce pays où trop de gens souffrent surtout après ces dernières intempéries qui ont fait des milliers de victimes’’.

D'un autre côté, le représentant du ministère à la Condition Féminine et aux Droits de la Femme, Marie Ghislaine Mompremier, elle non plus n'a pas caché son pessimisme en abondant dans le même sens que le maire St Croix : ‘‘Pour parler de paix, on doit parler d'égalité entre hommes et femmes et non sur du papier mais dans la réalité, les femmes étant majoritaires dans le pays, elles doivent être au centre du processus de paix’’, a précisé Mme Mompremier.

Des jeunes du VDH – FOSREF, d'autres organisations de la place telles que COHFEL et le Centre Multi Media de la MINUSTHA au Cap-Haïtien ont pris part à cette activité. Ces jeunes ont juré, à la fin de la journée, de travailler davantage au développement de la paix dans leur région où ils habitent.

RESEAU CITADELLE (Ré.Cit.), le 20 septembre 2008, 17 heures 16.

Aucun commentaire: