Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 4 avril 2009

Plus d'infos à partir de du site internet de Radio Métropole.


Vendredi, 3 avril 2009 09:52

Le dossier d'Haïti sera au menu des discussions au Conseil de sécurité de l'ONU
Au conseil de sécurité des Nations Unies, la situation haïtienne sera évoquée le 6 avril prochain. L'annonce a été faite par le représentant du Mexique au sein du Conseil, Claude Heller. Il souligne que cette réunion aura lieu en présence de l'ambassadeur d'Haïti, Léo Méorès et le représentant du secrétaire général de L'ONU en Haïti, Hédi Annabi. Les débats vont se dérouler autour de la coordination de l'assistance en faveur de la République d'Haïti . C'est également au cours de cette séance de travail que sera présenté le rapport relatif à la visite à Port-au-prince d'une mission du Conseil de Sécurité le mois dernier.
Selon les membres du Conseil de Sécurité, une attention spéciale sera accordée à Haïti à quelques jours de la Conférence des donateurs prévue à Washington le 14 avril prochain. EJ

L'ONU veut lutter contre la criminalité en Amérique latine et dans les Caraïbes
L'ONU a ouvert un bureau régional au Panama pour faciliter la bataille contre le narco –trafic et les autres formes de crimes organisées.
Un accord a donc été signé entre les responsables onusiens et les autorités panaméens le mardi 24 mars dernier.
Selon le directeur exécutif du Bureau de lutte contre la drogue et autres délits des Nations Unies, Antonio Maria Costa, cette entité travaillera de concert avec les autorités de pays comme Haïti, la République dominicaine, Cuba et Salvador dans le cadre de la lutte contre la délinquance, les stupéfiants et le terrorisme EJ


La Jamaïque aura bientôt une mission diplomatique en Haïti
Le premier ministre Jamaïcain a annoncé pour bientôt l'installation d'une mission diplomatique à Port-au-Prince selon les informations reportées par le journal jamaïcain « Jamaica Gleaner » .
Selon le quotidien, le premier ministre Keneth Baugh, qui fait également office de ministre des affaires étrangères de Jamaïque, a fait ces déclarations dans le cadre d'une rencontre organisée cette semaine à Otawa, avec la ministre canadienne de la coopération, Beverly Oda.
L'officiel jamaïcain en avait profité pour remercier le Canada pour le travail qu'il réalise en Haïti.EJ

Ratification par le parlement européen de l'accord économique APE
Le parlement européen a ratifié le mercredi 25 mars, l'accord économique APE, intervenu en octobre dernier entre l'Union Européenne et 14 pays membres de la CARICOM.
L'accord dit de partenariat Economique (APE) permettra notamment aux états de la Caraïbe d'avoir un accès direct au marché européen et aux pays européens d'écouler leurs produits au niveau de la CARICOM pendant une période de 25 ans.
Un accord non encore signé par Haïti qui dispose d'un délai expirant en 2010 pour le faire.EJ

11 membres d'un gang appréhendés par la DCPJ

Un important réseau de kidnapping ayant des ramifications dans des villes de province a été démantelé par les forces de l'ordre en début de semaine.
Le directeur central de la Police Judiciaire, Frantz Thermilus informe que 11 des 20 membres de ce gang ont été interpellés à Port-au-Prince et au Cap Haïtien ces derniers jours.
Les autorités policières ont lancé un avis de recherche contre Etienne Willy, alias Pierre Wenston, chef de ce gang qui avait commis des forfaits à Saint Michel de Latalaye (Artibonite) , Ouanaminte (Nord'Est), Pilboro (Nord), Caradeux et Tabarre (Ouest).
Selon M. Thermilus les membres de ce gang étaient responsables de l'enlèvement de deux policiers sur la route nationale numéro 2. Ils avaient également enlevé un enfant dans le quartier de Lilavois. Dans le même temps, trois autres individus auteurs de rapts ont été appréhendés par les policiers du Cap Haïtien la semaine dernière.
Tout en réitérant la détermination des forces de l'ordre à combattre le phénomène du kidnapping, le directeur de la police Judiciaire invite les victimes d'enlèvement à fournir des informations qui permettront de démanteler les réseaux de kidnapping.
De plus, M. Thermilus annonce la poursuite des enquêtes visant à retrouver d'autres personnes séquestrées. Au nombre des personnes séquestrées, le directeur de la Commission Nationale des marchés publics, François Robert Marcelo, enlevé le 12 janvier 2009 à Delmas. LLM

Les autorités planchent sur la sécurité des élections sénatoriales

Les conseillers électoraux, les responsables du Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN) et le chef adjoint de la Minustah, Joël Boutroue ont abordé hier les différents aspects du dispositif sécuritaire à l'occasion des joutes du 19 avril.
La Première Ministre Michèle Pierre Louis, chef du CSPN, a notamment pris en compte les menaces proférées par certains secteurs hostiles à l'organisation des sénatoriales partielles.
Les conseillers électoraux sont l'objet de menaces de la part des tenants d'un mouvement dénommé " porte fermée". Les membres de ce secteur non identifié menacent également de représailles les candidats et électeurs qui voudraient prendre part à la campagne électorale et aux joutes du 19 avril.
Au moment où les conseillers électoraux, la Première Ministre, le ministre de la justice, le secrétaire d'état à la sécurité publique participaient à la rencontre, des manifestants lavalas lançaient des propos hostiles aux conseillers électoraux.
Très menaçants les organisateurs de la manifestation ont appelé au boycott des sénatoriales partielles en raison de l'exclusion du parti Lavalas. René Civil a au cours de la manifestation mis au défi les candidats de faire campagne dans les quartiers populeux.
Les autorités électorales avaient indiqué en début de semaine que des matériels sensibles ont été distribués dans les principales villes de province telles Port-de-Paix, Fort Liberté, Cap Haïtien, Hinche, Mirebalais, Miragoane et Jérémie. Dans le même temps, les responsables du CEP ont publié des listes électorales partielles qui ont été affichées dans certains centres de vote. Les autorités électorales poursuivent également les travaux visant à favoriser le fonctionnement du Centre de Tabulation des résultats.LLM

Le projet de loi de finance approuvé par les députés

Après deux tentatives ratées les députés ont approuvé hier le rapport de la commission finance recommandant l'adoption du projet de budget rectificatif 2008 – 2009.
Un vote en guise d'engagement, les députés et les membres du gouvernement ayant convenu que le budget 2009 – 2010 doit être soumis au parlement au cours du mois de juin.
Le président de la chambre basse, Levaillant Louis Jeune est satisfait du vote mais fait remarquer que les députés pourraient interpeller le gouvernement si la loi de finance 2009 -2010 n'est pas déposée à temps.
M. Louis Jeune dit comprendre que 50 % du budget ait été déjà décaissé regrettant que ce vote soit intervenu plus de 6 mois après le début de l'exercice fiscal.
Selon le président de la chambre des députés le vote du budget est indispensable parce qu'entre autre il faut accorder des fonds pour payer les arrières de salaires des enseignants.
Interrogé sur les conséquences de ce vote tardif, le président de la chambre basse soutient que les élus ont approuvé non seulement les dépenses mais aussi les recettes déjà réalisées.
Le ministre chargé des relations avec le parlement, Joseph Jasmin se réjouit du vote du budget et signale que les élus ont exercé leurs prérogatives constitutionnelles en analysant minutieusement les différentes affectations de la loi de finance. Il révèle que la Première Ministre, Michèle Pierre Louis, a déjà enjoint les ministres d'œuvrer afin que le prochain budget soit soumis au parlement avant le 30 juin.
Le projet de budget ratifié par la chambre basse sera analysé à partir de la semaine prochaine par le sénat. LLM

Aucun commentaire: