Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 1 août 2009

LE SENATEUR R. BOULOS LANCE UN APPEL


Rudolph BOULOS, sénateur du Nord’ Est, appuie le chef de la police de Ouanaminthe ainsi que le Maire Rony Pierre et se joint à eux pour dénoncer la tolérance des bandits haïtiens et dominicains qui représentent un réel cauchemar pour les pauvres commerçantes haïtiennes qui ne demandent qu’à vaquer librement à leurs activités afin de donner à manger à leurs enfants. La misère est à un point tel en Haïti que nos braves concitoyens et concitoyennes en dépit des humiliations et du danger imminent qui les guettent, traversent la frontière, pour pouvoir survivre.

Face à cette situation inacceptable, le Sénateur BOULOS lance un appel pressant tant auprès des autorités dominicaines qu’auprès des autorités haïtiennes qui doivent trouver un modus operandi afin d’arrêter les actes de banditisme perpétrés sur nos pauvres commerçantes. Le Sénateur réclame PROTECTION et SÉCURITÉ pour ces braves femmes et en profite pour demander aux responsables des deux pays de l’Ile de prendre en compte le sort des millions de clandestins haïtiens en leur fournissant une carte d’identité haïtienne qui leur servira de document afin de les protéger contre toutes sortes d’abus. Durant le GRAND RASSEMBLEMENT du 28 au 30 Aout, leur dossier sera certainement ouvert et des recommandations seront faites aux deux gouvernements. La situation qui règne en république voisine où une catégorie de nos frères semble être abandonnée fait appel à la conscience nationale. Aussi, pour cette réunion de grande importance, la République Dominicaine ne reste-t-elle pas le lieu idéal pour un «tête à tête» avec les leaders sur place ? Nul lieu, en effet, ne pourrait être mieux choisi, car, cette heureuse rencontre avec les représentants de la diaspora haïtiano-dominicaine offrira l’opportunité de recueillir des doléances qui seront de toute évidence écoutées et prises en grande considération.

Espérons que le cri du Sénateur BOULOS ne soit pas, comme tous les autres, une voix qui se perd dans un désert !


LECHAPEAUTEUR
Maurice CELESTIN
www.lechapeauteur.unblog.fr

________________________________________________________

Frontera dominico-haitiana

DAJABÓN.- El jefe de policía de la ciudad haitiana de Ouanaminthe, Jean Claude Jean, denunció hoy en presencia de autoridades dominicanas que delincuentes haitianos logran cruzar con facilidad a territorio dominicano porque reciben protección de "algunos militares" fronterizos de ese país.

El comandante policial pidió mayor colaboración de las autoridades de la República Dominicana, al reiterar que tienen informaciones precisas de que muchos de los haitianos que cometen hechos delictivos en su país cruzan el paso fronterizo y se pasean junto a algunos soldados dominicanos.

Jean dijo, en un encuentro celebrado en Dajabón (noroeste), que mientras exista esa complicidad es imposible controlar el trasiego de personas por la frontera, entre ellas muchas que al cometer delitos en Haití huyen con facilidad al país.

Asimismo, el senador del departamento noreste de Haití, Henry Boulos, y el alcalde de Ouanamenthe, Rony Pierre, denunciaron que delincuentes dominicanos aprovechan los incidentes que se registran en la frontera dominico-haitiana para agredir y despojar de sus mercancías a comerciantes haitianos.

Los funcionarios aseguraron que el viernes pasado varios vendedores haitianos fueron agredidos por desconocidos dominicanos, quienes se adueñaron de las mercancías de sus víctimas.

El legislador y el alcalde de Ounanaminthe pidieron a las autoridades dominicanas que ofrezcan mayor protección a los haitianos que cruzan a territorio dominicano a intercambiar comercio con los dominicanos los lunes y viernes.

Aucun commentaire: