Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 27 août 2009

Notes de point de presse de la MINUSTAH, jeudi 27 aout 2009


United Nations

Stabilization Mission

In Haïti

MINUSTAH
NATIONS UNIES
Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti


Notes de POINT de presse

Jeudi 27 août 2009


Point de presse de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en Haïti (MINUSTAH), animé par Sophie Boutaud de la Combe, Porte-parole de la Mission, en compagnie de :

-Fred Blaise, Chargé de communication pour la UNPOL. ;

-Lieutenant-colonel Fernando Pereira, Chef du bureau de la communication de la Force militaire ;

-Stéphanie Ziebell, Chef de l'unité Suivi et évaluation de la section RVC ;

-Dieudonné Munyinga, officier de la section des droits de l'homme ;

- Intervention de Sophie Boutaud de la Combe (SBdlC) :

Bonjour à toutes et à tous,

Cette semaine nous parlerons du lancement de la réduction de la violence communautaire à Cité Soleil et à Morne-à-cabrits ainsi que de la prochaine visite de l'Expert indépendant aux droits de l'homme pour Haïti. M. Michel Forst, mais avant cela nos collègues UNPOL et Militaire vont nous parler de la situation et de leurs activités respectives.

Sans plus tarder j'invite Fred Blaise, du bureau de la communication UNPOL à prendre la parole.

Intervention UNPOL

Merci de votre présence, aujourd'hui on va parler de la réduction du Kidnapping grâce a l'effort de la PNH / UNPOL avec la participation de la population qui a contribué en nous fournissant des bonnes informations. Comme vous le voyez sur le tableau le nombre de cas de kidnapping a connu une réduction de 80% pour le mois de Mai 2009 (par rapport au mois de mai 2008), 82% de réduction pour le moi de Juin 2009 (par rapport à juin 2008) et 66% de réduction pour le moi de Juillet. Donc on a une réduction de 74% dans les cas de kidnapping depuis le début de l'année par rapport à 2008 sur la même période.

Je voulais aussi reparler un peu du bilan des accidents de la circulation qui continuent d'être très problématique. Selon les statistiques que vous pouvez lire sur le tableau : pour l'année 2009 du 1er au 26 aout on a enregistré 407 accidents non mortels faisant 1295 blesses et 151 accidents mortels faisant 244 victimes. Pour 2008 on avait enregistré 325 accidents non mortels faisant 1273 blesses et 158 accidents mortels faisant 269 victimes. Donc on constate une augmentation de 21% sur le nombre d'accidents avec blessés et une faible réduction d'accidents mortels. Je prends l'occasion pour rappeler la population et tous les chauffeurs commerciaux, professionnels et privés les principales règles de sécurité :

- il est interdit de boire de l'alcool avant de conduire,

- il faut maintenir vos véhicules en bon état,

- il faut attacher vos ceintures de sécurité,

- et surtout il faut éviter les excès de vitesse en respectant la vitesse maximum affichée.

Maintenant on va parler et sensibiliser la population sur le phénomène du Lynchage: on a enregistré 60 Lynchages depuis le début de l'année ce qui constitue une augmentation de 18% en comparaison de l'année dernière en 2008 où on avait enregistré 47 Lynchages. Je voudrais insister sur un point à ce sujet : un LYNCHAGES est MEURTRES. Si vous vous rendez coupable de lynchage, si vous participez à un lynchage vous êtes coupable de meurtre. La PNH et la UNPOL travaillent ensemble pour traduire les coupables devant la justice. La population doit laisser le système judiciaire faire son travail.

Merci pour votre écoute et à la semaine prochaine.

SBdlC : Merci Fred. Je vous demande maintenant votre attention pour la présentation du Chef de la communication militaire, le Lieutenant Colonel Fernando Pereira.


Intervention Militaire

Bonjour Monsieur, bonjour madame,

En plus de son mandat d'appui à la PNH pour le maintien de la sécurité et la consolidation de la stabilité, la MINUSTAH fournit les services de ses ingénieurs militaires pour appuyer les efforts de l'Etat dans la construction et la réhabilitation de quelques infrastructures routières, mais aussi de bâtiments publics dans les différents départements du pays.

En plus de l'appui technique de ses ingénieurs et techniciens, la MINUSTAH met à la disposition de ces projets les engins de terrassement et d'autres équipements lourds de ses deux Compagnies d'Ingénierie Militaire situées à Port-au-Prince : la Compagnie d'Ingénierie Chilienne et Équatorienne et la Compagnie d'Ingénierie Brésilienne.

La participation des Compagnies d'Ingénierie Militaire de la MINUSTAH vise à garantir l'exécution des projets dans les délais appropriés, à développer l'appropriation locale des travaux achevés, posant ainsi les fondements pour l'entretien et la maintenance à venir. Cette contribution permet également de réduire le coût pour Haïti, puisque la MINUSTAH apporte dans ce cadre d'importantes contributions à l'exécution de ces projets d'infrastructures grâce au financement de QIP (Quick Impact Project) ou Projets à Impact Rapide, en français.

Ces projets valorisent aussi le rôle de la communauté locale en engageant des ouvriers haïtiens et en achetant des matériaux et matériels dans les régions où la construction sera faite.

Les services d'ingénierie exécutés par la MINUSTAH vise la protection, la mobilité et la sécurité des activités propres de la MINUSTAH, mais ces projets consistent aussi à améliorer ou protéger les infrastructures existantes, parfois même à les créer pour faciliter la circulation de la population, les activités administratives ou économiques et favoriser la sécurité.

En ce moment de nombreux travaux sont en cours depuis janvier 2008 notamment :

· La construction et la réparation de plusieurs tronçons de routes qui ont mobilisé plus de 170.000 mètres cubes de terre et permis la réalisation de 700.000 mètres carrés de terrain rasant et de 25 kilomètres de route asphaltée,

· L'installation d'un Pont métallique entre Dondon et Saint Rafael (le Pont de Don Don).

· La construction des terre-pleins des installations de la douane à Malpasse et à Belladère en soutien du projet financé par l'Ambassade canadienne.

· La continuation des travaux d'Amélioration de la Nouvelle École Nationale "La République de Guatemala".

· Des travaux de drainage, de terrassement et d'asphaltage pour l'Amélioration de l'Aéroport de Port au le Prince.

· La Construction de 2 rampes et l'amélioration de 2 autres pour permettre les opérations maritimes des gardes cotes pour le contrôle de la mer autour d'Haïti.

· La construction de la route d'accès de 1,4 km à Truttier avec le financement par la Banque de Développement Interaméricaine.

· La construction de la Route Martissant 23 avec le financement de la Banque Mondiale.

· Ces quelques exemples des travaux actuellement en cours illustrent l'appui des compagnies d'ingénierie Militaires situées à Port-au-Prince : la Compagnie d'Ingénierie Chilienne et Équatorienne et la Compagnie d'Ingénierie Brésilienne depuis janvier de 2008.

Si vous souhaitez effectuer des visites de terrain pour faire des reportages sur ces travaux merci de me l'indiquer à la fin de ce point de presse. Merci Beaucoup.

SBdlC : Merci Colonel. Comme annoncé nous accueillons cette semaine de nouveau Stéphanie Ziebell, chef de l'unité Suivi et évaluation de la section de la réduction de la violence communautaire qui va nous parler des deux nouveaux programmes lancés par sa section au profit des communautés vulnérables du département de l'Ouest.

Intervention de la section RVC (Réduction de la violence communautaire)

Hier, le 26 août, la Mairie de Cité Soleil en partenariat avec la Commission Nationale de Désarmement, de Démantèlement et de Réinsertion (CNDDR) et la MINUSTAH a lancé officiellement 7 projets dans la commue Cité Soleil. Ces sept (7) projets incluent des projets de conservation de sol, de curage de canaux, de formation professionnelle, de formation en entreprenariat pour les femmes, de socialisation, d'appui à la prise en charge des enfants en situation de rue et des femmes victimes de violence.

Le nombre de bénéficiaires se chiffre à environ deux mille cinq cent personnes (2,500). Les projets sont financés par la MINUSTAH à hauteur de cinq cent soixante mille ($560,000) USD et seront exécutés par des partenaires comme l'OIM, le Groupe de Recherche d'Initiatives pour un Développement Alternatif et Participatif (GRIDAP), Médecins du Monde-France, Aide Médicale Internationale, et HPCD (Haitian Partners for Christian Development).

La cérémonie a été marquée par la présence du maire adjoint de la commune de Cité Soleil, M. Jean Robert Jean Charles, du président de la CNDDR, M. Alix Fils-Aimé, de l'Inspecteur du commissariat de Cité Soleil, M. Rosemond Aristide, des membres du Forum communautaire de Cité Soleil, de la société civile, et du Représentant spécial adjoint principal pour la MINUSTAH, M. Luiz Carlos Da Costa.

Demain, le 28 août, une autre cérémonie de lancement de projets aura lieu à Morne-à-Cabris, dans la commune de Thomazeau. Au cours de cette cérémonie, le maire de cette commune lancera un portefeuille de 3 projets de conservation de sol et de socialisation. Les activités des projets de conservation de sol seront réalisées conjointement par des membres de la communauté de Cité Soleil, de Simon Pelé et de Thomazeau.

En raison de son caractère expérimental impliquant trois communautés dans les activités de conservation de sol, ce projet sera accompagné par un projet de socialisation et d'animation réalisé et dirigé par GRIDAP (Groupe de Recherche, d'Initiatives pour un Développement Alternatif et Participatif), une organisation haïtienne experte dans ce domaine. La cérémonie de lancement aura lieu sur la place de Morne-à-Cabris à 10h et tout le monde sera bienvenu.

Merci Stéphanie. Nous passons la parole à Dieudonné Munyinga de la section des droits de l'Homme de la MINUSTAH.

Intervention de la section des droits de l'Homme

Merci Sophie, bonjour,

L'Expert Indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en Haïti, Monsieur Michel Forst, va effectuer une visite de travail en Haïti du 29 août au 7 septembre 2009. Cette visite est destinée à évaluer le processus de certification (vetting) en cours au sein de la Police nationale d'Haïti (PNH) ainsi que la situation des droits économiques, sociaux et culturels.

A cette fin, M. Forst rencontrera le Président de la République, René Préval, la Premier Ministre, Michèle Pierre-Louis, les membres du gouvernement et des hauts fonctionnaires de la PNH. Il s'entretiendra également avec les représentants du système des Nations Unies et ceux de la MINUSTAH, des représentants de la société civile et des ONG haïtiennes de défense des droits de l'homme ainsi qu'avec des intellectuels haïtiens et représentants du secteur des affaires.

Ces rencontres et visites de terrain qu'il va effectuer dans les départements du Nord-est et du Sud lui permettront de dresser un bilan de l' état du processus de certification en cours au sein de la PNH ainsi que de l'état de la situation des droits économiques, sociaux et culturels qui constituent les thèmes prioritaires de son prochain rapport qu' il présentera devant le Conseil des droits de l'homme à Genève.

Il s'agit de la troisième mission de M. Forst en Haïti depuis sa désignation en qualité d'Expert indépendant sur la situation des droits de l'homme en Haïti par le Secrétaire Général des Nations Unies le 18 juin 2008.

SBdlC : Merci Dieudonné. Un avis à la presse vous sera distribué sur cette visite. Nous ouvrons maintenant le temps des questions.

QUESTIONS/REPONSES

1-(TRADUIT A PARTIR DU CREOLE) A propos des cas d'accidents que vous venez de mentionner, est-ce que les véhicules impliqués appartiennent au transport public ou bien ce sont des véhicules privés?

Fred Blaise (TRADUIT A PARTIR DU CREOLE): Ces véhicules appartiennent tant au secteur du transport public que du privé. Nous n'avons pas de statistiques précises, mais la majorité des cas d'accident mortel ou faisant des blessés est plutôt le fait de camions ou de bus car ils transportent beaucoup de passagers.

2- Est-ce que ces accidents ne sont pas liés au fait qu'il n'y a pratiquement pas de surveillance policière sur les routes qui conduisent dans les régions ?

Fred Blaise (TRADUIT A PARTIR DU CREOLE): Certainement, nous n'avons pas encore atteint l'effectif policier nécessaire pour le pays. Cependant même dans ce cas, il ne sera pas possible d'avoir des policiers installés tout au long des routes haïtiennes. Le mieux que l'on puisse faire c'est d'établir des points de contrôle dans le but de vérifier les conditions dans lesquelles les camions transportent les passagers. Il revient en grande partie aux chauffeurs de contrôler la vitesse à laquelle ils roulent, et de vérifier l'état de fonctionnement.

SBdlC (TRADUIT A PARTIR DU CREOLE) : Et il revient aux chauffeurs de ne pas boire d'alcool lorsqu'ils prennent le volant.

Si vous permettez, je vais ajouter quelque chose. Il y a deux volets dans le travail de la police : la prévention et la répression. Les deux aspects sont importants, mais la première responsabilité en matière de sécurité routière revient, comme l'a dit Fred, aux chauffeurs privés et de transport public. On ne peut pas mettre un policier derrière chaque individu, ni en Haïti, ni ailleurs dans le monde. Il est de la responsabilité de tout un chacun d'être prudent sur la route.

S'il n'y a pas d'autres questions, je vous rappelle de ne pas oublier l'invitation de la section RVC pour Morne à Cabrits demain.

Et la semaine prochaine, le 3 septembre, le point de presse aura pour invité l'Expert indépendant pour les droits de l'homme en Haïti, M. Michel Forst dont nous vous avons annoncé la visite.

FIN

**********************
Contacts media :
Sophie Boutaud de la Combe, Porte-parole de la MINUSTAH
Téléphones : (509) 2244 20 50 – ext : 6099, 6555, 3347, 2543 ; Cell : (509) 3478-6278
E-mail : boutaud-de-la-combe@un.org, ou consultez le Site Internet de la Mission :
http://www.minustah.org/

Aucun commentaire: