Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 19 novembre 2009

Haïti : Aristide en exil fait inscrire son parti aux législatives de 2010.

(Photo : Le président haïtien René Préval, le 12 avril 2008 à Port-au-Prince)

L'ex-président haïtien Jean-Bertrand Aristide, en exil en Afrique du Sud, a fait inscrire jeudi son parti "la Fanmi Lavalas" ("La Famille Lavalas") au Conseil électoral en vue des élections législatives prévues début 2010.
 
"Une autorisation notariée a été fournie par M. Aristide, secrétaire général du parti, à son représentant en Haïti pour l'enregistrement aux prochaines compétitions électorales", a déclaré ce proche de l'ancien président haïtien sous couvert d'anonymat.

Jeudi en fin d'après midi, des dizaines de personnes ont accompagné au siège du Conseil électoral haïtien le mandataire du parti, Maryse Narcisse, pour déposer le document exigé par l'organisme électoral.

Des élections législatives pour le renouvellement de la chambre des députés, environ 100 élus, et une dizaine de sénateurs doivent avoir lieu les 28 février et 3 mars prochains, a annoncé le nouveau gouvernement haïtien.

Selon un calendrier publié par le Conseil électoral provisoire haïtien (CEP), les partis politiques ont jusqu'au 20 novembre pour s'inscrire dans le cadre de ces scrutins.

En avril 2009, le parti de M. Aristide, en exil en Afrique du Sud depuis 2004, n'avait pas été autorisé à présenter de candidats aux législatives partielles en raison d'un conflit qui opposait deux courants sur la représentation légale, en l'absence du fondateur du parti.

"Cette fois, nous voulons tous participer aux élections, et nous allons démontrer que nous sommes le parti le plus fort du pays", a récemment déclaré Maryse Narcisse.

1 commentaire:

Inisyativ Ayisyen Toulouse a dit…

La constitution haitienne ne connaissant pas -théoriquement - l'éxil valide cet acte aujourd'hui posé par l'ex président Aristide. Cette situation peut apparaitre anodine mais elle ne l'est pas du tout car il crée un précédent qui ouvre la porte ayx autres haitiens se trouvant dans la meme situation. Demain Jean Bertrand Aristide en profiterait pour se faire inscrire aux élections présidentiels? et personne ne pourra en protester.