Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mardi 22 décembre 2009

Teleco - Corruption : Affaire Haitienne Inachevée

Affaire Haitienne Inachevée

Wall Street Journal, 18 Décembre 2009

 
jean_bertrand_aristideLes allégations n'attirent pas pas tellement l'attention des médias hors d'Haïti, mais le Département de la Justice américaine s'active finalement à mettre en branle une enquête de longue haleine sur la corruption du Gouvernement d'Haïti relative au monopole public des télécommunications, après que  l'administration Clinton a dépêché des troupes américaines pour rétablir au pouvoir en Haïti le Président controversé Jean-Bertrand Aristide.
 
Il a mis en examen la semaine dernière deux dirigeants d'une entreprise de télécommunications en Floride et deux anciens hauts fonctionnaires de la Teleco d'Haïti. L'un d'eux a été extradé samedi et gardé sous une caution de 1 million de dollars. La diaspora haïtienne aux États-Unis est réputée pour les fréquents appels à la maison, générant beaucoup de trafics téléphoniques. L'acte d'accusation affirme que la compagnie de Floride «exécutait des contrats avec la Teleco ", et elle jouissait de «tarifs préférentiels de télécommunications" pour la connexion de ces appels et en retour versait des pots de vin aux fonctionnaires haïtiens.
 
Maintenant nous y sommes !  Le  gouvernement intérimaire qui succédait  à M. Aristide a intenté un procès l'accusant avec plusieurs employés de la Téléco " du pillage du trésor public" durant leurs régimes. Des publications antérieures ont révélé qu'une autre entreprise, Fusion Télécommunications, dont le conseil d'administration composé de M. Aristide, ami intime de Joseph P. Kennedy II et Mack McLarty, le CHUM de Bill Clinton, a reçu en 1999 de la Teleco d'Haiti un contrat avec un taux bien en deçà des frais obligatoires fixés par les règlements officiels de la FCC. Selon un procès intenté par un ancien employé de l' IDT, cette compagnie a signé avec la Téléco en 2003 un accord préférentiel qui lui donne l'opportunité de faire des paiements à un compte secret au profit de M. Aristide.
 
Les revenus versés par les Companies américaines en Haïti sont les rares sources de devises pour le pays appauvri.  Que s'est-il passé exactement  entre la Teleco d'Haiti et les  Hommes politiques Américains  liés à l'opération militaire américaine de retour au pouvoir de M. Aristide après un coup d'Etat interne? Ces questions n'ont jamais eu de réponse.
 
Mary Anastasia O'Grady
Wall Street Journal,december 18, 2009

Aucun commentaire: