Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 23 janvier 2010

L'armée dominicaine est en Haïti : La MINUSTAH doit partir! René Préval doit démissionner!

 

Par : Cyrus Sibert, souvenirfm@yahoo.fr

Le Ré.Cit.- Réseau Citadelle, Cap-Haïtien, Haïti.

www.reseaucitadelle.blogspot.com

 

Rien n'est plus révoltant que de lire sur Radio Kiskeya un article faisant état d'une autorisation du gouvernement haïtien accordée aux Nations Unies pour le déploiement de 150 soldats dominicains en Haïti. C'est révoltant ! Et si la nouvelle est confirmée, Préval et la MINUSTAH doivent partir !

Dans le Nord nous nous efforçons de construire une action dans le but de faire vivre la nation. Par souci de faire renaitre l'espoir, tous secteurs confondus malgré les divergences politiques et les contentieux travaillent ensemble dans le but de créer une dynamique nationale. Nous voulons démontrer aux étrangers qu'il y a encore en Haïti des hommes et des femmes capables d'assurer la continuité nationale. La destruction de Port-au-Prince, n'est pas celle d'Haïti.

Cette nouvelle est un tremblement de terre moral. Le peuple haïtien doit se mobiliser pour renverser René Préval et ses laquais sans pudeur. Nous devons combattre ces soldats dominicains, s'ils osent fouler le sol national.

Si les Nations Unies prennent sur leur responsabilité la décision de servir de cheval de Troie pour permettre aux soldats dominicains d'occuper le sol d'Haïti, tous les casques bleus doivent-être considérés comme des ennemis d'Haïti donc ils doivent quitter le territoire national. Les officiers et les soldats des Forces Armées d'Haïti (FADH) doivent se mobiliser pour apporter une réponse aux forces dominicaines et à ce Président fou.

Haïti n'est pas la propriété privée de René Préval. Même dans ses délires, il y a des limites à ne pas franchir.

Quand un homme est prêt à tout accepter, il devient un moins que rien donc la risée de tout le monde.  Il y a en toute chose un seuil à ne pas dépasser. Les haïtiens ne doivent pas accepter que René Préval emporte avec lui notre patrie. S'il est fou, qu'on lui cherche un asile. D'ailleurs la question de tous les journalistes étrangers rencontrés : On ne comprend pas votre Président. Il est drôle dans ses interventions. Il fait preuve d'une incapacité sérieuse. Qu'est ce qu'il dirige en Haïti ?

Nous devons nous battre contre cette décision inacceptable. Ce président sans vergogne imposé par la  Communauté internationale, les groupes financiers et les lavalassiens à la recherche du retour d'Aristide doit-être combattu. Il n'est plus digne de représenter le peuple haïtien. D'ailleurs, la situation spéciale dans laquelle nous nous trouvons exige un gouvernement d'union nationale. Ces imposteurs corrompus qui ont déjà empoché des millions qui devaient servir à secourir les sinistrés des Gonaïves en 2008 n'ont aucune légitimité pour diriger le peuple haïtien. Leur présence au pouvoir est un danger pour l'aide internationale et la reconstruction d'Haïti.

RESEAU CITADELLE (Ré.Cit.), le 23 Janvier 2009, 13 hres 12.


Aucun commentaire: