Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 21 avril 2010

Je me réveille avec des larmes aux yeux


Je me réveille avec des larmes aux yeux
 
                                             Jean Sénat Fleury 4/20/10
                                               www.jeansenatfleury.com
 
 
Ce matin, je me suis réveillé avec des larmes aux yeux. Je ne puis trouver aucun mot pour d'écrire mes émotions après ce que j'ai vu en Haïti. La majorité des gens sinistrés sont empilés un peu partout sous des tentes sans une structure d'accueil, sans eau, sans électricité, sans même une douche…La vie des gens qui vivent dans des camps est infernale. Champs-de-Mars, Place Carl Brouard, Ti Tanyen, Place Boyer, Place Saint-Pierre, Fort-National, Route de l'Aéroport, la cour de la Primature etc. j'ai assisté à la plus effroyable expérience de toute ma vie d'homme en regardant le vécu quotidien de mes frères haïtiens. Des millions de gens ont faim, ils ont soif, et ils n'ont pas une place pour vivre. La situation de vie dans mon pays est faite de désespoir et de tristesse. Le peuple crie pour avoir accès aux soins de santé, pour  trouver un support et pour un brin d'espoir.
 
Certains ont perdu toute leur famille, d'autres ont perdu tous leurs avoirs. J'ai vu des mères se mettant à genoux priant avec ferveur dans l'espoir de revoir leurs enfants disparus pendant la catastrophe. J'au vu aussi des enfants orphelins qui pleurent leurs parents enterrés sous les décombres. J'ai vu des gens qui menaient une vie plus ou moins aisée avant le tremblement de terre devenant complètement démunis. J'ai vu des femmes debout  en file indienne depuis 4 heures du matin devant l'École de la Magistrature attendant un peu de riz dans le programme spécial de distribution de nourriture aux sinistrés. Comme il est triste d'être témoin de tant de souffrance, et de tant de calamité dans la vie de mes frères haïtiens frappés tragiquement par le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Les hôpitaux sont remplis de malades en grande majorité amputés d'un bras ou d'une jambe, mais si chanceux d'être en vie.
Quand je regarde ces gens j'ai vu des larmes qui coulent sous leurs visages et en même temps des larmes coulent aussi sous les miens.
 
Ma question est: N'y a-t-il pas un leader pour venir avec un plan d'actions afin de changer les conditions de vie en Haïti?
 
La communauté internationale a offert son aide et fait tant bien que mal sur le terrain, mais ce que je puis dire, l'assistance internationale peut aider avec certains problèmes immédiats en Haïti, des problèmes d'urgence; mais mon raisonnement est : « Pourquoi ne pas attaquer les racines de la pauvreté.» Si les Haïtiens ont soif, il est mieux de creuser des puits artésiens, de reconstruire les systèmes de canalisation au lieu de distribuer des bouteilles d'eau à la population. Si les Haïtiens ont faim, il est mieux d'aider le pays à développer son agriculture pour devenir suffisant à lui-même, que d'importer du riz, du pois, de l'huile, du maïs etc. avec l'effet négatif de détruire l'économie locale.
 
Regardant l'image négative Haïti est en train d'offrir sur la scène internationale, une équipe d'hommes compétents  peut-elle prendre le pouvoir pour relever la dignité de la nation? En ce moment difficile, Haïti a besoin d'un visionnaire, d'un nationaliste pour dire à la communauté internationale que la reconstruction du pays passe par un plan national fait par et pour les Haïtiens avec le support bien sûr des pays donateurs. Un dirigeant capable de dire non à la charité via l'assistance internationale. Oui au respect de notre dignité de peuple et au respect de notre souveraineté nationale.
 
Un plan pour la reconstruction d'Haïti comprend quatre axes d'actions.
 
    * Un état bien administré où la loi est appliquée avec vigueur, efficacité et sans parti pris.
 
    * Un état décentralisé dans lequel les collectivités territoriales peuvent jouer un rôle actif dans le développement effectif de leurs zones.
 
    * Un état capable d'initier un véritable plan économique et social en encourageant les investissements privés et en renforçant la capacité les institutions publiques à accomplir leurs tâches dans les domaines d'éducation, de santé, de protection de l'environnement etc. Un état actif dans la bataille pour le développement durable de la nation.
 
    * Un état progressiste qui respecte les droits humains, et qui s'assure en tout temps et en toutes circonstances, la loi est là comme un garant pour protéger les citoyens sans distinction contre tous les abus dans leurs personnes et dans leurs biens.
 
En dépit des dommages causés par le tremblement de terre du 12 janvier 2010, je crois fermement avec un tel plan trouvant l'accord du peuple haïtien, Haïti peut se transformer en un pays où le progrès, l'honneur, le respect, et la dignité humaine règent. Un pays de paix, d'amour, d'égalité et de justice sociale, tel est le rêve que doit avoir tous les compatriotes conséquents pour la nation.

Aucun commentaire: