Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 5 juin 2010

Haïti, "dénominateur commun" entre les USA, Cuba et le Venezuela, selon Clinton.

Haïti-Amérique

La CIRH entrera en fonction à la mi-juin, annonce l'ancien dirigeant américain à Punta Cana

mercredi 2 juin 2010,

Radio Kiskeya

L'ancien Président américain et envoyé spécial de l'ONU pour Haïti, Bill Clinton, a souligné mercredi le soutien total de la communauté internationale à Haïti indépendamment des options idéologiques et présenté le pays comme "probabblement l'unique sujet d'accord entre Cuba, le Venezuela et les Etats-Unis", lors du sommet mondial sur la reconstruction post-séisme en République Dominicaine, rapporte EFE.

"C'est possible qu'Haïti soit l'unique thème sur lequel le Venezuela, Cuba et les Etats-Unis sont en accord total sur tous les plans", a indiqué M. Clinton qui dit constater que pour la première fois "tous les voisins d'Haïti se montrent à ce point concernés par son avenir".

"C'est la plus grande opportunité que nous aurons de voir Haïti émerger comme un pays autosuffisant", a martelé l'ex-chef de la Maison Blanche en présence des Présidents dominicain Leonel Fernàndez, haïtien René Préval, du vice-président cubain, Esteban Lazo et du ministre vénézuélien des affaires étrangères, Nicolàs Maduro.

Bill Clinton en a profité pour annoncer l'ouverture le 7 juin prochain des bureaux de la Commission intérimaire mixte pour la reconstruction (CIRH) qui commencera à travailler à Port-au-Prince une semaine plus tard.

Cette structure, très contestée dans certains milieux, est chargée de conduire, sous la co-présidence de Clinton et du chef du gouvernement haïtien, Jean-Max Bellerive, le processus de reconstruction d'Haïti ravagée par le violent séisme du 12 janvier qui avait fait environ 300.000 morts. spp/Radio Kiskeya


Aucun commentaire: