Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 31 juillet 2010

Cap-Haitien : Drôle de manière d’accueillir un chef d’Etat.


Par Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti.
Radio Souvenir FM, 106.1 :
souvenirfm@yahoo.fr

Le Ré.Cit. (Réseau Citadelle) : www.reseaucitadelle.blogspot.com


La visite du Président René Préval dans le Nord a soulevé une vague de protestations dans certains quartiers populaires de la ville du Cap-Haitien.

Ce samedi 31 juillet 2010, la ville du Cap-Haitien a connu des moments de tension avec des jets de pierres et de tessons de bouteilles.

La police est intervenue pour essayer de rétablir l'ordre et éteindre les caoutchoucs en flamme.

Les manifestants reprochent au gouvernement de ne pas prendre en compte les revendications des habitants du Nord pendant plus de 4 ans de mandat.

Aussi, des militants liés à Moise Jean Charles et à Nawoon Marcellus - tous deux dirigeants du Parti INITE - voulaient faire pression en vue de bénéficier de l'argent à l'occasion de la visite du Président Préval.

Cet après-midi du samedi 31 juillet 2010, le calme est revenu. René Préval étant rentré dans sa « Tour d'ivoire Porto-princienne », on ne voit pas pourquoi les actes de violence continueraient.

Faut-il signaler que dans la matinée du même jour, du coté de Sainte-Philomène, un quartier à l'entrée Sud de la ville sur la route nationale # 1, de la matière fécale était répandue sur la chaussée.

Ceux qui avaient juré d'accueillir le Président de la République avec des excréments humains semblent avoir mis leur menace à exécution. Toutefois, cette pratique barbare de lutte souvent utilisée comme moyen de protestation a été condamnée par plus d'un. Même quand ils n'apprécient pas le Chef de l'Etat, les capois - en majorité - condamnent cette pratique indigne.

Jets de pierres, matière fécale et graffitis invitant le chef de l'Etat à s'en servir, tel est le décor d'une visite réalisée par le Président de la République dans la localité de Limonade, à une dizaine de kilomètres de Cap-Haitien, sur la route - Cap-Ouanaminthe.

Alors, quelle serait la situation si cette visite était effectuée au cœur de la deuxième ville, capitale touristique et historique d'Haïti?

RESEAU CITADELLE (Le Ré.Cit), le 31 Juillet 2010, 17 heures 11.

____________________

Pour vos activités Import-Export :

TOTAL SHIPPING & TRANSPORT, Ltd.,

57, Rue 14 I-J Cap-Haïtien, Haiti,

Tél: (509) 3740-4040,

ralphdgeorges@gmail.com

De CYRUS à BOUGUI sur la citoyenneté de Dr Guy Théodore - Casier Judiciaire de Wyclef Jean.

Mon ami Bougui,

Mon candidat Dr Guy Théodore  prouvera au moment opportun qu'il n'est pas américain et qu'il est un citoyen haïtien. Nous avons choisi de ne pas montrer nos cartes en ce sens. Quant
à son expérience, son intégrité et son amour pour Haïti, ce sont des choses connues de tous. Si les adversaires préfèrent l'attaquer sur ce flanc insignifiant, alors laissez les concentrer tous leurs canons sur ce point. Vous avez fait la guerre. Vous comprendrez ce que je veux dire. Ceux qui supportent déjà la candidature de Dr Guy Théodore savent qu'il ne mentira pas. Il est un homme franc et même trop franc pour certains. Ils lui font confiance et attendent le moment M.

Je me réjouis de savoir qu'
à la publication des preuves sur la nationalité haïtienne de Dr Guy Théodore nous pourrions faire équipe.

Cyrus Sibert 

____________________


--- En date de : Sam 31.7.10, GERA BOUGUI <gerabougui@live.com> a écrit :


De: GERA BOUGUI <gerabougui@live.com>
Objet: RE: De CYRUS à BOUGUI sur le Casier Judiciaire de Wyclef Jean.
À:
Date: Samedi 31 juillet 2010, 23h48

"Ce qui m'intéresse dans ce petit jeu d' « arroseur rosé » c'est la panique dans le camp des grecs. Ces gens doivent apprendre à payer les conséquences de leurs inconséquences."

Cyrus

Pardonnez moi si je me trompe en assummant qu' a travers les phrases suivantes, vous voulez faire reference au "candidats a vie", eternels politiciens et "lits d'air" Haitiens. Ils paient deja les consequences de leurs inconsequences. Ils n'inspirent plus confiance. J'aurais bien aime supporter ton choix prefere parce qu'il represente du sang neuf, mais je suis presque certain qu'il m'a menti en declarant n'avoir jamais renonce a la nationalite Haitienne.

Pour etre un officier des Forces Armees Americaines, la nationalite Americaine est une condition incontournable. Mr Theordore est un citoyen Americain. Je suis toujours en possession de ma carte de residence et de mon passeport Haitien, mais je suis un Americain par naturalisation qui accepte les consequences de ma decision de renoncer a la nationalite Haitienne. Un candidat qui essaie de contourner les prescripts de la constitution par des ruses sera analogue a Rene Preval. En plus, Mr Theodore fait preuve de manque d'originalite. Son slogan est "Yes we can"

Nous avons besoin d'Haitiens disponibles. Wyclef Jean est Americain d'apres mes intuitions, mais il insite etre un resident des Etats. Peu importe parceque le statut de resident impose une regle de six mois et exige que Wyclef rentre aux Etats-Unis tous les six mois afin de ne pas perdre son pretendu statut de resident. Que fera t-il si les conditions du pays exigent qu'ils soient en Haiti pour une periode qui depasse six mois. Que fera-t-il au cas ou sa fortune aux Etats-Unis serait menace a cause de sa fonction en Haiti-bref,possiblitites de conflits d'interets.

"Ces gens" continuent a jouer le meme jeu, et je suis tres content qu'ils se sont auto-detruits.

Le magistrat de delmas Wilson Jeudi pourrait avoir ma sympathie s'il pouvait me convaincre avec un plan et une equipe solide priorisant

-la reconciliation nationale a travers le retour de Jean Claude Duvalier et Jean Bertrand Aristide
-un controle tres stricte des relations internationales a travers le ministere des affaires etrangeres et seulement a travers le ministere des affaires etrangeres
-un plan d'organisation qui definit le role economique, politique , social, culturel des communautes Haitiennes vivant a l'exterieur du pays (tristement connues sous le nom "diaspora Haitien")
-une vision claire de l'orientation ideologique de l'etat Haitien-Communiste, socialiste, capitaliste afin de determiner le degre d'intervention de l'etat dans la vie economique
- un programme de protection de la production nationale par le retablissement des tarrifs et quotas, et une surveillance rigoureuse des avantages comparatifs en matieres d'echanges macroeconomiques au niveau international.
-un plan d'organisation des differents secteurs de la production nationale afin de regulariser et professionaliser leur fonctionnement par l'octroi de licenses pour les entreprises et individus.
-un plan de valorisation des ASECs, CASECs, et delegations par des invitations au detenteurs de Baccalaureat, maitrise et doctorat a y occuper des postes a des niveaux de remunerations acceptables
-un plan de relocation du siege de la presidence a la Citadelle La Ferriere en lieu et place de la reconstruction couteuse et a la hate du palais presidentiel a PAPl
-un plan de reconstruction qui prend en compte des moyens budgetaires strictement Haitiens, les opportunites economiques, geographiques, naturels et environnementaux de toutes les sections communales des 9 departements du pays.
-un systeme de revenu haitien transparent qui prevoit des taxes et impots pour toutes les entreprises et individus .
-un systeme de sante prevoyant une courverture d'assurance sante, des lois et reglements pour le fonctionnement des hopitaux et professionels de sante, des lois et reglement pour le paiement des services rendus, l'administration des medicaments etc.
-Un systeme d'education garantissant l'education primaire et secondaire et des santions contre tout contrevenant a ces garanties, et contre des adultes n'ayant pas atteint la classe de rheto. Ce systeme doit etre base sur l'existence d'ecoles primaires et secondaires dans toutes les sections communales.
-un programme de subdivision du ministere de l'egriculture-production, entreposage et refrigeration, transport, vente locale et etrangere.
-un systeme de gestion des detritus par le secteur prive sous les reglements de l'etat
-un systeme de regularisation stricte du transport en commun

ETC.... 

Ambrase diferans nou pou etranje suspann exploite diferans nou.

  • Je jure devant Dieu et devant la nation. d'en être le gardien intraitable et farouche. Qu'il flotte désormais dans l'azur pour rappeler à tous les Haitiens les prouesses de nos sublimes martyrs. de la Crête à Pierrot, de la Butte Charrier et de Vertières qui se sont immortalisés, sous les boulets et la mitraille, pour nous créer une patrie, ou le nègre haitien, se sent réellement souverain et libre. 
  Francois Duvalier

  • Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm ansanm nou se Lavalas 
  Jean Bertrand Aristide

Gera Bouguy
PhD Candidate in Business Administration
Master of Science in Management and leadership
Bachelor of Science in Economics
Certified Respiratory Therapist
Operation Iraqi Freedom Veteran,U.S.Army
Former Police Nationale d'Haiti, Inspecteur

Lettres - À propos des douanes haïtiennes-- 65% des recettes, un pays fermé.

Lettres - À propos des douanes haïtiennes

Jean-Jacques Valentin - Directeur général, Administration générale des douanes, Haïti  31 juillet 2010  Actualités internationales
En réaction à la chronique «L'urgence permanente» de M. Gil Courtemanche, publiée le 17 juillet dernier, l'Administration générale des douanes (AGD) apporte les précisions suivantes:

1- Les points d'entrée du territoire haïtien ouverts aux échanges internationaux n'ont pas été déclarés zone de non-droit à la suite du séisme du 12 janvier 2010. Le code douanier et les conventions internationales y sont donc pleinement applicables.

2- Les douanes haïtiennes ne font pas payer des droits et taxes aux ONG enregistrées et reconnues par l'État pour le dédouanement de l'aide humanitaire, conformément aux instructions du ministère de l'Économie et des Finances (MEF). Elles ne l'ont pas fait avant le séisme. Elles ne le font pas aujourd'hui. Elles ne le feront pas demain.

3- Les douanes haïtiennes n'ont jamais fait payer de frais d'entreposage. Elles ne disposent même pas d'entrepôt.

4- Les douanes haïtiennes n'ont jamais bloqué l'aide humanitaire, mais exigent le respect des lois et des règles en vigueur.

5- Contrairement à ce que veulent faire croire certaines personnes, après le séisme les procédures d'octroi de la franchise douanière au niveau des ministères concernés ont été considérablement allégées, au risque de favoriser la contrebande et la fraude au détriment des entreprises nationales et du fisc, la douane collectant 65 % des recettes fiscales.

6- La Protection civile haïtienne prend en charge toutes les ONG non encore enregistrées ou tout autre particulier pour faciliter, en exonération de tous droits et taxes, le dédouanement de l'aide humanitaire destinée effectivement au peuple haïtien.

7- L'AGD croit qu'il s'agit, à l'évidence, d'une campagne de désinformation et de dénigrement tendant à démoraliser et à discréditer l'administration haïtienne.

8- En appliquant la loi et les instructions du MEF relatives aux exonérations douanières, les douanes haïtiennes dérangent les profiteurs qui avaient misé gros sur un effacement total de l'État après le séisme. Comment expliquer en effet qu'un journaliste du Devoir puisse écrire que «les douaniers pourris des douanes haïtiennes ont inventé toutes les formes de la corruption et de l'extorsion légales»?

9- L'AGD demeure ouverte et reste à la disposition des opérateurs intéressés pour toute information liée aux procédures de dédouanement, conformément à ses missions.

***

Réplique

De nombreux témoignages recueillis, notamment par CNN il y a deux semaines, attestent le contraire. La bureaucratie tatillonne et la lenteur proverbiale des douanes forcent souvent aussi les organisations humanitaires à faire entreposer leur matériel en attendant qu'on daigne les dédouaner. Je ne doute pas cependant qu'officiellement tout cela ne soit que calomnies malveillantes.

Gil Courtemanche

De CYRUS à BOUGUI sur le Casier Judiciaire de Wyclef Jean.

Bougui,

Mon cher,

C'est une excellente idée sur le casier judiciaire de Wyclef Jean. Il faut avoir des hommes au casier judiciaire propre comme dirigeants en Haïti.

J'attends que vous proposiez une procédure pour démasquer les trafiquants de drogue et les criminels candidats, députés, sénateurs, ministres, présidents et Maires à la tête de l'Etat.

Sachez que pour les élections de juin 2009, la DCPJ avait publié la liste des candidats en conflit avec la loi que le Conseil Electoral ne devrait pas accepter. Nawoon Marcellus et Moise Jean-Charles étaient sur la liste. Aujourd'hui, Moise Jean-Charles est Sénateur de la République et Nawoon Marcellus candidat officiel de l'INITE, le parti du président René Préval.

Le gouvernement ayant créé un précédent en ce sens, les jeunes qui supportent Wyclef n'accepteront pas une décision basée sur une liste de la DCPJ. Elle risque d'envenimer la situation au point de renforcer une mobilisation anti-Préval.

De plus, Wyclef est en possession d'un passeport diplomatique octroyé par le gouvernement en place à titre d'Ambassadeur de bonne volonté.

Alors, analysons les choses froidement.

Préval voulait des élections ; il se croyait Maitre de la situation ; organisons des joutes avec Wyclef Jean - s'il se porte candidat - et que le meilleur gagne.

Ce qui m'intéresse dans ce petit jeu d' « arroseur rosé » c'est la panique dans le camp des grecs. Ces gens doivent apprendre à payer les conséquences de leurs inconséquences.

Quand à moi, ma position est connue : Je suis toujours avec Dr Guy Théodore pour le chambardement du statu quo néocolonialiste, exclusiviste et nihiliste.

Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti

--- En date de : Sam 31.7.10, GERA BOUGUI <gerabougui@live.com> a écrit :

De: GERA BOUGUI <gerabougui@live.com>
Objet: FBI FILES http://www.usatrace.com/fbi.file.html

Date: Samedi 31 juillet 2010, 19h54

Un citoyen qui vit dans un pays etranger, que ce soit en France, au Canada ou aux Etats-Unis ne saurait avoir un casier judiciaire a la DCPJ en Haiti.

Alors, pour vraiement s'equerir sur un eventuel dossier criminel relatif a Wyclef Jean par exemple ou a tout autre candidat vivant en dehors du pays, la DCPJ devrait demander a l'interesse de remplir la forme inserree dans http://www.usatrace.com/fbi.file.html avec l'adresse de la DCPJ comme son addresse personnelle.

Il en est de meme pour la nationalite des candidats qui tombent dans cette categorie. Le CEP pourrait par exemple chercher a obtenir un partenariat avec DHS (Department of Homeland Security) afin de determiner la nationalite des candidats vivant eux Etats.

Ambrase diferans nou pou etranje suspann exploite diferans nou.

  • Je jure devant Dieu et devant la nation. d'en être le gardien intraitable et farouche. Qu'il flotte désormais dans l'azur pour rappeler à tous les Haitiens les prouesses de nos sublimes martyrs. de la Crête à Pierrot, de la Butte Charrier et de Vertières qui se sont immortalisés, sous les boulets et la mitraille, pour nous créer une patrie, ou le nègre haitien, se sent réellement souverain et libre.
Francois Duvalier
  • Yon sèl nou fèb, ansanm nou fò, ansanm ansanm nou se Lavalas
Jean Bertrand Aristide

Gera Bouguy
PhD Candidate in Business Administration
Master of Science in Management and leadership
Bachelor of Science in Economics
Certified Respiratory Therapist
Operation Iraqi Freedom Veteran,U.S.Army
Former Police Nationale d'Haiti, Inspecteur

vendredi 30 juillet 2010

Visite en Haïti du Secrétaire Adjoint pour le Bureau International de contrôle des Narcotiques et des Affaires relatives.

Visite en Haïti du Secrétaire Adjoint pour le Bureau International de contrôle des Narcotiques et des Affaires relatives à l'Application de la Loi, David Johnson

Le Secrétaire Adjoint pour le Bureau International de Narcotiques et des Affaires relatives à l'Application de la Loi, David T. Johnson, visitera Port-au-Prince, Haïti, le lundi 2 août prochain.

A cette occasion, le Secrétaire Adjoint Johnson rencontrera le Président René Préval, le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Monsieur Paul Denis, le Directeur Général de la Police Nationale d'Haïti (PNH), Monsieur Mario Andrésol, et d'autres membres du gouvernement haïtien pour démontrer le support des Etats-Unis et l'engagement commun pour réorganiser le secteur de la sécurité en Haïti.

Le Secrétaire Adjoint Johnson discutera avec le Président Préval et le Directeur Général Andrésol des efforts du Bureau International de Narcotiques et des Affaires relatives à l'Application de la Loi dans le domaine du maintien de l'ordre, de la correction et des narcotiques ainsi que du support de la Mission de Stabilisation des Nations-Unies en Haïti (MINUSTAH). La rencontre du Secrétaire Johnson avec le Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, M. Denis s'accentuera sur la nécessité de réformer le système judiciaire, en particulier le code pénal et civil. Durant ces réunions, le Secrétaire Adjoint Johnson annoncera également le déploiement prochain en Haïti de 4 à 6 officiers de police haitiano-américains du Département de Police de New York en vue d'aider à rétablir les capacités de la Police Nationale d'Haïti. La visite du Secrétaire Adjoint Johnson devra prouver le support des Etats-Unis dans les efforts de reconstruction post-sismiques.

(Fin du texte)

L’essence de la rencontre qui réunira Fernandez et Préval ce 31 juillet 2010.

L'essence de la rencontre qui réunira Fernandez et Préval ce 31 juillet 2010.

 

Par Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti.

Radio Souvenir FM, 106.1 : souvenirfm@yahoo.fr

Le Ré.Cit. (Réseau Citadelle) : www.reseaucitadelle.blogspot.com

 

L'essence de la rencontre entre le Président Leonel Fernandez et le Président René Préval est de ressusciter la commission mixte haïtiano-dominicaine.

Par cette rencontre de haut niveau les deux dirigeants de l'ile comptent utiliser des mécanismes afin de faire de la Commission mixte un forum de dialogue et de concertation pour le renforcement des liens entre Haïti et la République Dominicaine en mettant l'accent sur des thèmes d'intérêt communs.

A travers ce forum les responsables des deux pays pourront identifier les intérêts communs et veiller à leur concrétisation. Il permettra aux deux pays de construire un calendrier de réunion bilatérale et des sous-commissions thématiques sous peu.

Les themes suivants ont été sélectionnés comme points d'attache : Tourisme, Question migratoire, Environnement, Transport et communication, Education et culture, Commerce et investissement.

Depuis quelque temps, les préoccupations d'Haïti se portent sur  des questions migratoires et frontalières tandis que la République voisine développe une obsession pour le tourisme et le commerce vu que les dirigeants dominicains considèrent la partie ouest de l'ile comme leur marché naturel.

Les Haïtiens auront la tache de faire preuve de culture diplomatique et de tactique pour amener le voisin à prendre leurs préoccupations en compte.

Il n'y aura pas de débat technique. La rencontre se fera juste sur l'aspect politique  de la coopération.  L'aspect technique ne sera pas débattu. Les travaux concrets devront se réaliser sous peu.

Faut-il signaler que ce samedi le Président Fernández sera reçu par son homologue haïtien Mr René Préval avec des honneurs liés à sa haute fonction. Le #1 dominicain sera accompagné de plusieurs ministres et autres hauts fonctionnaires de son gouvernement. Il est aussi prévu une réunion privée entre les deux (2) dignitaires de l'île. Une fois la rencontre terminée, Fernandez sera décoré de l'Ordre National Panaméricain Pétion et Bolivar par le Gouvernement de la République d'Haïti.

C'est dommage que le président René Préval ait attendu la fin de son mandat pour relancer la commission bilatérale haïtiano-dominicaine.

RESEAU CITADELLE (Le Ré.Cit), le 30 Juillet 2010, 20 heures 11.

____________________

Pour vos activités Import-Export :

TOTAL SHIPPING & TRANSPORT, Ltd.,

57, Rue 14 I-J Cap-Haitien, Haiti,

Tél: (509) 3740-4040,

ralphdgeorges@gmail.com


Haiti-Kidnapping : Libération du chauffeur dominicain.

Haïti-Kidnapping : Libération du chauffeur dominicain.

Par Cyrus Sibert, Cap-Haïtien, Haïti.
Radio Souvenir FM, 106.1 :
souvenirfm@yahoo.fr

Le Ré.Cit. (Réseau Citadelle) : www.reseaucitadelle.blogspot.com

 

Jose Miguel Gil, le chauffeur dominicain enlevé dans la nuit du 28 juillet et séquestré par l'armée de kidnappeurs de Willy Étienne qui contrôle la région du Nord depuis la frontière haïtiano-dominicaine jusqu'à la station balnéaire de Labadie, a retrouvé sa liberté. Il a pu vaincre ses ravisseurs paniqués puis s'échapper.

Depuis la diffusion des informations faisant état de son enlèvement, la police et la MINUSTAH ont intensifié leurs patrouilles. Les bandits ayant été  pressurés par les recherches des forces de sécurité dans diverses cachettes habituelles ont perdu le contrôle de la situation. Ils n'ont pas pu atteindre leur objectif  à savoir : empocher la rançon.

Monsieur Gil a été accueilli par un membre du Conseil de Section  Communale de la zone de Rivière Salée, sur la route nationale numéro 1, non loin de l'Acul du Nord, puis remis aux autorités policières. Il a été nourri et hébergé par la Police du Nord. Dans la matinée de ce vendredi 30 juillet 2010, le consulat dominicain a organisé son retour en République Dominicaine.   

Des diplomates dominicains n'ont pas cessé de remercier les autorités policières du Nord d'Haïti pour leur diligence.

Il faut signaler une intensification des initiatives de la police dans la plaine du nord d'Haïti. Mercredi dernier, la Direction Départementale de la Police et les autorités politiques du département ont mis en place un sous-commissariat à Grand-Pré, une localité située non loin de Milot, ville réputée pour être l'un des fiefs de plusieurs kidnappeurs.

Une réunion est programmée pour jeudi 5 Aout 2010 entre tous les commandants des forces opérant dans la région en vue de renforcer les dispositifs de sécurité dans le Nord et de prendre contrôle de la zone de Pont-Limite (entre Limonade et Trou du Nord sur la route Cap-Ouanaminthe).

Par ailleurs, la police du Nord attend, dans l'après-midi de ce vendredi 30 juillet 2010, l'arrivée du Commissaire Divisionnaire Mario Andrésol, Directeur Général de la PNH. Le Haut Commandement de la Police semble avoir décidé de mettre 3 camions de transport à la disposition du Corps d'Intervention et de Maintien de l'Ordre Départemental, 1 camion pompier, une ambulance, une voiture de patrouille pour la Grande Rivière du Nord et une autre pour la commune de Milot où on érigera sous peu un sous-commissariat dans la zone de Pont-Blanc.

RESEAU CITADELLE (Le Ré.Cit), le 30 Juillet 2010, 17 heures 13.

____________________

Pour vos activités Import-Export :

TOTAL SHIPPING & TRANSPORT, Ltd.,

57, Rue 14 I-J Cap-Haitien, Haiti,

Tél: (509) 3740-4040,

ralphdgeorges@gmail.com