lundi 15 novembre 2010

Flash! Émeutes dans la ville du Cap-Haitien.

Plusieurs milliers de personnes armées de bâtons et de pierres ont gagné les rues de la ville du Cap-Haitien ce lundi 15 novembre, pour réclamer des actions concrètes du gouvernement contre l'épidémie de choléra qui fait des morts dans la région.

Les manifestants ont crié "Aba élection" "Aba Minsutah" "vive la lutte contre choléra." Ils ont attaqué les bases de la Minustah a coups de pierres. Des voitures de la mission ont été endommagées. La base nepalaise de la ville a Carrenage est assiégée par des jeunes qui lancent des pierres.

Des observateurs questionnent l'origine de ce mouvement qui parait être bien organisé. Des informations avaient annoncé la violence a partie de ce 15 novembre 2010. Un secteur politique pourrait chercher a utiliser le choléra pour mettre l'ONU sur la défensive la veille des élections.

Toutefois, nous avions, a travers nos reportages, fait état des préoccupations de familles. Dans les quartiers populeux de la ville où les masses abandonnées sont les principales victimes.

Le traitement infligé aux cadavres des victimes de l'épidémie qui sont transportés dans des camions de fatras est un élément de plus qui révolte plus d'un.

Tôt dans la matinée de ce lundi, un mouvement dans les quartiers populeux a l'entrée de la 2e ville avait érigé des barricades, brûlé des pneus et obligé les écoliers a rentrer chez eux.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti.
15 novembre 2010.
www.reseaucitadelle.blogspot.com
Envoyé par mon BlackBerry de Digicel
Enregistrer un commentaire