Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 11 décembre 2010

Michel Martelly Communique de Presse #14- Réponse CEP. (Recomptage des procès-verbaux)

COMMUNIQUE DE PRESSE

CPBCMM :#015

Date 11 Dec, 2010

Pour diffusion immédiate 

REPONSE AU CONSEIL ELECTORAL PROVISOIRE   

Monsieur Gaillot Dorsinvil
Président du Conseil électoral provisoire
Pétion-Ville  

Monsieur le Président,

Accusant réception de votre invitation à participer au recomptage des procès-verbaux des résultats du scrutin du 8 novembre 2010, je m'empresse de vous informer qu'en ma qualité de candidat à la Présidence de mon pays, par respect pour moi-même et surtout pour le Peuple haïtien, je me vois contraint de décliner cette invitation. 

La question que tout un chacun est amené à se poser en cette circonstance bien malheureuse, est celle-ci : quel est l'intérêt et quelle est l'économie de cette démarche tout à fait surprenante et illégale du CEP, démarche  qui, à n'en point douter, ne vise qu'à conforter ce dernier dans sa position exprimée le mardi 7 décembre 2010, qui viole les intérêts et les droits de l'immense majorité du Peuple haïtien, victime expiatoire d'une véritable machination politique. 

La solution à cette farce publique qui a déjà occasionné des pertes regrettables en vies humaines, ne consiste certainement pas en un recomptage pur et simple des procès-verbaux en possession du CEP, mais bien en l'annulation radicale des procès-verbaux des centres et/ou bureaux de vote saccagés, vandalisés, objet de fraudes massives et scandaleuses en faveur du candidat du Parti au pouvoir, M. Jude Célestin, tel que constaté par la presse tant nationale qu'internationale, le Peuple haïtien en son entier et le Centre national d'Observation électorale (CNO) ; ce que ce CEP n'est pas sans ignorer. 

Vous vous rappelez, Monsieur le Président, que bien nombreux étaient les citoyens qui, en violation de la Constitution et de la loi électorale, ont été empêchés d'exercer leurs droits politiques en raison, d'une part, des voies de fait et autres menaces exercées contre eux et d'autre part, des irrégularités flagrantes observées dans l'organisation des élections.   

Le Centre national d'Observation électorale (CNO), présent le jour des élections dans tous les centres et bureaux électoraux, jusqu'à la fermeture des bureaux de vote, agissant en toute indépendance et sous aucune pression, avait rendu public les vrais résultats, les seuls et uniques résultats crédibles des élections présidentielles, à partir des procès-verbaux non truqués. 

Il est à se demander par quel moyen, par quel artifice et suite à quelles pressions politiques gouvernementales ou autres, ce CEP croupion est parvenu à réduire à sa portion congrue le quantum des voix que j'ai obtenu pour, avec la même vitesse, augmenter celui de Jude Célestin. Cette fraude patente et inadmissible a été immédiatement éventée et démasquée par une population en fureur. 

Les crimes et délits contre la Constitution, les crimes et délits relatifs à l'exercice des droits politiques, les attentats à la liberté sont prévus et sévèrement punis par la Loi pénale. 

Les membres du Conseil électoral provisoire (CEP) en aucune façon, n'auraient du ni valider, ni cautionner ces actes arbitraires, illégaux et scandaleux, engageant leur responsabilité personnelle. 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations très distinguées que vous aurez l'obligeance d'étendre aux autres membres du Conseil électoral provisoire. 

Michel J. MARTELLY
Candidat à la Présidence, Repons Peyizan.

Bureau de Presse Campagne Michel J. Martelly
Contacts :Leila Rusciani 37 33 37 17
Leilarusciani@gmail.com 
Carine Beauvoir : 37 98 18 87
carine_beauvoir@yahoo.com
Envoyé par mon BlackBerry de Digicel

Aucun commentaire: