Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 10 février 2011

Haiti-Presse : Première étape dans une éventuelle enquête sur l’assassinat du journaliste Jean Richard Louis Charles

Haïti-Presse : Première étape dans une éventuelle enquête sur l'assassinat du journaliste Jean Richard Louis Charles 

jeudi 10 février 2011

P-au-P, 09 fév.2011 [AlterPresse] --- La police prévoit d'entreprendre ce 10 février la vérification d'un ensemble de données liées à l'assassinat, la veille, du journaliste Jean Richard Louis Charles de la station privée Radio Kiskeya, selon des sources policières contactées par AlterPresse.


La police devrait notamment vérifier l'identité d'un autre individu tué au même moment que le journaliste et qui serait, selon des témoignages, l'assassin de Louis-Charles, tué à son tour par un policier qui aurait assisté à la scène.


Il s'agirait de comparer les documents d'identité trouvés sur le présumé tueur et la matricule fiscale correspondante, archivée à la Direction Générale des Impôts (DGI).


D'autre part, il faudrait vérifier si le journaliste venait d'effectuer une transaction à la banque, tel que cela a été rapporté par des témoins, indiquent les sources policières.


Agé de 29 ans, le journaliste a été abattu de deux balles, l'une au cou, l'autre à la tête, à l'angle des rues Capois et Romain au centre de la capitale.


Jean Richard Louis Charles a été tué « pour des raisons qu'il incombe à la police et à la justice d'établir », souligne Radio Kiskeya dans un communiqué. La station exige « que toute la lumière soit faite sur ce crime et que l'enquête ne se poursuive éternellement ».


Jean Richard travaillait depuis 5 ans pour Radio Kiskeya. Il laisse deux filles dont le dernier est en bas âge.


« Je suis durement frappé » confie Beethoven François-Fils, un proche collaborateur de Louis Charles, lui aussi ayant rejoint l'équipe de la radio en 2005.


« Il avait de grandes potentialités que beaucoup dans le public lui reconnaissaient », souligne Radio Kiskeya.

____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Aucun commentaire: