Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 16 mars 2011

La MINUSTAH exprime sa vive préoccupation suite aux actes de violence qui émaillent le déroulement de la campagne électorale.

PIO/PR/440/2011

COMMUNIQUE DE PRESSE

La MINUSTAH exprime sa vive préoccupation suite aux actes de violence qui émaillent le déroulement de la campagne électorale
Port-au-Prince, 16 mars 2011 - Alors que la campagne électorale bat son plein, la MINUSTAH exprime sa vive préoccupation suite aux actes de violence, parfois mortels, qui émaillent le déroulement de cette campagne.

Notant l'intérêt accru des électrices et des électeurs à participer au scrutin du 20 mars, la MINUSTAH fait appel aux candidats - plus particulièrement à la présidentielle - à s'assurer que la campagne électorale se poursuive dans le calme, la dignité et le respect mutuel, à l'abri de toute menace ou acte de violence, intimidation ou harcèlement.

Rappelant que la Loi électorale prévoit des mécanismes permettant à chaque candidat de surveiller le bon déroulement du processus électoral, jusqu'à la proclamation des résultats définitifs, la MINUSTAH souligne que la consolidation de la démocratie en Haïti dépend largement de la volonté des femmes et hommes politiques de ce pays d'adopter les principes d'un transfert pacifique du pouvoir et d'accepter les résultats des élections selon les mécanismes prévus par la Loi électorale.

La MINUSTAH exhorte enfin l'ensemble des candidats ainsi que leurs partisans à sauvegarder l'intégrité du processus démocratique, et à scrupuleusement respecter la primauté de la Loi. Tout discours appelant à descendre dans la rue avant la publication des résultats des élections par le CEP viole la Loi électorale, décrédibilise le processus électoral et ignore la volonté souveraine du peuple, telle qu'exprimée dans les urnes, conclut-elle.

---------------
"Ne doutez jamais qu'un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde. En fait, cela se passe toujours ainsi"
Margaret Mead (1901-1978)

Aucun commentaire: