Follow by Email / Suivez nous par Email.-

vendredi 25 mars 2011

Position du CERESS sur l'observation au CTR


Considérations du CERESS sur le processus en cours au CTR
 Le CERESS constate avec beaucoup de regret que le CEP n'a rien fait pour faciliter l'observation au Centre de Tabulation des Résultats. Ils ont maintenu avec quelques modifications près, un système opaque où l'accès à l'information utile est verrouillée.
En effet, ils ont interdit à tout le personnel de parler aux observateurs, tandis que dans le passé (en 2006), dans un souci de transparence, la Direction Générale du CEP avait demandé à chaque responsable de section ou chef d'équipe au CTR de se tenir à la disposition des observateurs et de répondre à leurs questions et de leur fournir toute l'information utile pourvue que cela ne contrariait ou ne ralentissait le processus de comptabilisation en cours.
 
Nous déplorons le fait que les responsables du CEP obligent les observateurs à avoir une présence passive, neutralisant à la base toute possibilité de certifier qu'il n'y a eu aucune décision partisane quant à la gestion des procès-verbaux.
 
Les observateurs présents ne font que regarder les gens travailler ou aller et venir. Ils ne peuvent pas voir les PV qui sont mis en quarantaine et ne peuvent questionner les cadres sur le suivi qui sera fait, sur la nature des irrégularités etc....
 
La manière dont le CEP conçoit l'observation électorale ne peut convenir qu'aux observateurs internationaux....
 
Tout en étant prêt à déléguer une personne à toute séance d'information tenue par les responsables du CTR à l'intention des observateurs pour y assister et demander aux responsables les informations que nous jugeons utiles, nous refusons de mobiliser en permanence des personnes-ressources dont la présence au CTR pourra valider un processus de comptabilisation et de gestion des PV dont nous ne pouvons garantir l'impartialité. 
 
Le CERESS est prêt à mobiliser des observateurs pour siéger en pemanence au CTR, jusqu'à la fin de la comptabilisation des PV, aussitôt que la décision d'ouverture et de transparence sera prise par les autorités électorales 
 
 Pour le CERESS:                  
Me Woldson BERTRAND
Président

____________________

"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Aucun commentaire: