Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 28 avril 2011

Des taxes pour scolariser 500,000 enfants haïtiens est une décision de justice sociale...c'est mieux que d'empocher les fonds de la Téléco.

Frantz,

La vérité, depuis des décennies, les régimes qui se sont succédés ont utilisé l'argent de la Téléco a des fins d'enrichissement personnel.

Au début des années 90, soit durant l'embargo, le gouvernement de Furcy, en exil, avait dilapidé 30 millions de dollars de la Téléco qui se trouvaient dans des banques aux États-Unis.

Après le départ d'Aristide, le dieu de Furcy, des enquêtes ont démontré que des millions de la Téléco ont été détournés. Furcy n'a rien dit contre ces crimes contre les pauvres haitiens qui croyaient aveuglement au changement promis par le mouvement Lavalas de Furcy.

Plusieurs haïtiens qui travaillaient a la Téléco et dans des banques haïtiennes sont actuellement emprisonnés aux États-Unis pour corruption, détournement de fonds publics et blanchiment d'argent.

La décision de Michel Joseph Martelly de taxer les appels internationaux entrant et les transferts participe de la logique de justice sociale. C'est la une décision qui prouve réellement la volonté de mettre les ressources du pays au service du peuple appauvri par les hommes de Furcy.

Pourtant, des taxes pour scolariser 500,000 enfants devrait être la décision des gouvernements Lavalas que Furcy a défendu dans le temps. Mais, ils étaient trop occupés a piller le pays au nom du changement.

De plus, il faut voir dans cette décision, une nouvelle approche dans la gestion des problèmes de la nation. Martelly fait appel au fonds des nationaux d'abord. Ce n'est plus le gouvernement des mendiants - Aristide et Préval - qui voient dans le traitement de tout problème une occasion de mendier sur les tribunes internationales en vendant la misère des masses, les victimes du tremblement, l'épidémie du choléra, sans oublier les Éternels discours sur le coup d'Etat. Ces gens qui nous ont représenté durant les 25 dernières années n'ont pas chômé dans leur travail de présenter Haiti sous son angle le plus négatif. Le peuple les a élus pour tenir l'image du pays.

Furcy doit avoir le courage de reconnaître que Martelly avant même d'exercer le pouvoir, annonce des jours meilleurs pour notre pays. Il veut faire de la diaspora un acteur diplomatique et de developpement, il tient a ce que la double nationalitee soit une realitee pour renforcer la confiance de cette diaspora qui reste notre planche de salut, si nous voulons régler nos problèmes entre nous, dans la dignité...

C'est en ce sens qu'il a appelé la communauté internationale a nous accorder des prêts, en lieu et place de dons. Car, tout pays digne cherche des prêts qui est un signe de capacité et responsabilité. Il faut voir déjà en Michel Joseph Martelly un leader déterminé a faire d'Haiti un pays a part entière sur la scène internationale.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
-----Original Message-----From: sstfurcy@aol.comTo: Sent: Thu, Apr 28, 2011 12:45 pmSubject: Re: [Tout-Haiti] Re: [KozeMandeChez] Haïti : Michel Martelly va taxer la dias..

May I clarify this point for you Franz.  The poor people in the Diaspora will be taxed and the Transfer companies will collect the tax for the gorvernment.  Invariably the companies will pass the additional amount to the customers.  This is the Diaspora that is already hurting because of the economic downturn in the US economy.  Again I say taxation without representation is not acceptable.  We in the Diaspora voluntarily support the Haitian economy and now we are being punish for our efforts. 

Outrageous!!!!!!!!

Respectfully yours,

James Furcy
---------------
"Ne doutez jamais qu'un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde. En fait, cela se passe toujours ainsi"
Margaret Mead (1901-1978)

Aucun commentaire: