Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mardi 30 août 2011

DISCOURS DU NOUVEAU COORDONNATEUR GENERAL DE L'OPL SAUVEUR PIERRE ETIENNE

 
INTERVENTION DE SAUVEUR PIERRE ETIENNE 
NOUVEAU COORDONNATEUR GÉNÉRAL DE L'OPL
 
À vous toutes et à vous tous, salut !
 
Délégués des dix départements de la République d'Haïti et de la diaspora, je tiens, de prime abord, à adresser mes sincères remerciements à chacune et à chacun de vous pour la confiance bienveillante que vous placez en moi. Cette confiance que je considère comme un rare privilège, me touche au plus profond de moi-même. J'entends donc l'honorer au mieux de mes capacités de patriote, de militant discipliné, dévoué et intègre.
 
Le Congrès d'aujourd'hui, tenu dans cette ville accueillante des Cayes, métropole d'un département moteur du pays, illustre au besoin, une fois de plus, le respect de la tradition démocratique de notre Parti, ainsi que l'esprit de décentralisation qui l'anime.
 
Par vos bulletins de vote, librement exprimés, comme c'est la règle à l'OPL, vous placez la Nouvelle Direction devant ses hautes responsabilités : cette Nouvelle Direction devant, contre vents et marées, se hisser à la hauteur des exigences du moment.

           Le pays est à l'agonie, chers amis. Les institutions sont en lambeaux. L'État s'est effondré. Le Peuple est aux abois. Et les élites politiques, économiques et sociales se révèlent impuissantes face à la crise sociétale qui met en danger l'existence même d'Haïti. Tableau, certes sombre, mais l'OPL, fidèle à ses principes rigoureux, est prête à jouer sa partition et à accompagner le Peuple Haïtien dans la difficile bataille de récupération de notre fierté, de notre dignité et, partant, de notre souveraineté nationale.
 
Cela dit, laissez-moi, mes chers amis, vous rappeler que l'heure n'est pourtant pas au découragement, à la démission ni au désespoir collectif. Plus que jamais, nous nous devons, à l'OPL, de retrousser nos manches pour participer au GRAND KONBIT pour la refondation de l'État-Nation.
 
La lutte, bien-sûr, sera ardue, car les problèmes sont à la fois complexes et compliqués, mais point insolubles. Si nos ancêtres ont pu réaliser 1804, rien ne  saurait s'avérer impossible compte tenu de la force de résistance légendaire et de la détermination farouche du vaillant Peuple Haïtien à AFFRONTER et VAINCRE L'ADVERSITÉ.
 
Chers amis et représentants des Partis politiques, de la Société civile, des Médias et des Communautés religieuses,
Sœurs et Frères de combat, de partout, de l'OPL,
Distingués invités,
 
En cette circonstance particulière, où nous venons de procéder démocratiquement au renouvellement de la Coordination Nationale de l'Organisation du Peuple en Lutte (OPL), vous comprenez certainement, Mesdames, Messieurs, que ma pensée, fidèle et fraternelle, en tant que nouveau Coordonnateur Général du Parti, se tourne à présent vers nos martyrs et nos morts. Parmi nos dirigeants, cadres et militants de l'OPL assassinés brutalement au cours des 20 années d'existence du Parti, les noms de Jean-Marie Vincent, de Jean-Yvon Toussaint, de Laureste Guillaume, alias Blot, de Ferdinand Dorvil, de Brignol Lindor, de Robert Marcello et de Michel Saint-Aubin sonnent comme un vibrant rappel que l'insécurité et l'impunité continuent de rythmer la vie politique, économique et sociale du pays et que l'État de droit démocratique que nous appelons de tous nos vœux tarde à se concrétiser. Marc Romulus, Hérard Pauyo, Paul Déjean, Antoine Charles, alias Taureau, Augustin Latérion, alias Chodeck, Claude Jean-François, Alpha Dorsainvil, Normil Charles, Gabriel Bien-Aimé et Anthony Jean-Louis peuplent également le Panthéon de l'OPL, sans oublier nos membres portés disparus ou emportés par la terrible catastrophe du 12 janvier 2010.  
 
J'aurai, tout naturellement, une pensée spéciale pour le professeur Gérard Pierre-Charles : ce leader immense tombé prématurément en pleine lutte contre l'obscurantisme, la corruption généralisée et une dictature sournoise, cynique et sinistre… Modèle de courage, de modestie, de persévérance et d'intégrité, Gérard a été pour nous, pendant de nombreuses années, tant en Haïti qu'ailleurs dans le monde, un guide avisé, un frère de combat irréprochable. Il a incarné, politiquement et intellectuellement, l'âme vivifiante de l'OPL. Icône respectée du Parti, sa stature colossale et l'envergure de sa personnalité qui en imposaient, lui ont valu la haine des nostalgiques de l'ancien régime et des politiciens ombrageux pratiquant un « tikouloutisme » aberrant et navrant.
 
Le vide causé par son départ inattendu au mois d'octobre 2004, est difficile à combler. Cependant, nous souvenant de ses enseignements féconds, il nous faudra bien nous dépasser pour avancer, restructurer le Parti et contribuer activement à la refondation de ce pays exsangue.
 
Nous en prenons occasion, chers amis de l'OPL, pour rendre un hommage sincère et mérité à l'ingénieur Edgard Leblanc Fils : ce gentilhomme parfait, qui a assuré, en des temps difficiles et opaques, la Coordination provisoire du Parti, avant de devenir son Coordonnateur Général en 2004 et en 2008. Laisse-moi, Gardy, cher ami-frère, t'exprimer, au nom des cohortes du Parti, notre profonde gratitude pour les services précieux, inestimables rendus à l'OPL, sevrée brusquement de son chef de file inoubliable.
 
À Suzy Castor, l'épouse dévouée et solidaire, hommage doit aussi être rendu. Égérie écoutée, vigilante, elle a été sa vie entière aux côtés de Gérard, pour l'inspirer, l'assister, de concert évidemment avec une brillante équipe de collaboratrices et de collaborateurs, tout au long de ce combat difficile pour l'édification d'un État de droit démocratique en Haïti.
 
Sœurs et Frères de combat des quatre coins du pays,
 
Lè m konsidere sakrifis Edgard Leblanc Fils fè pandan 7 lane li pase nan tèt Pati a ;
Lè m konsidere batay Kòdinasyon Nasyonal OPL la mennen ansanm ak Kòdinasyon Depatmantal, Kominal ak Seksyon Kominal yo ;
 
Lè m konsidere batay militan OPL anndan peyi a kou lòt bò dlo mennen pou evite pati inik, rejim bout di ak prezidans avi retabli nan  peyi a ;
 
Lè m konsidere batay Pèp Ayisyen an mennen kont pouvwa fòfyèl, kont rejim zago loray ;
 
Lè m konsidere OPL reziste kòm sa dwa devan ofansiv jeneral Inite ak René Garcia Préval te mennen kont tout lòt pati politik nan peyi a ;
 
Lè m konsidere patisipasyon militan OPL yo nan kont-ofansiv Pèp Ayisyen an te oblije lanse pou fè « Pwojè Gran Manjè » Préval-Inite a bwè lwil ;
 
Lè Kòdonatè Jeneral la pran desizyon pou l pa kandida pou rete nan tèt Pati a ;

Kòm manm fondatè Pati a, ansyen Sekretè Ekzekif e ansyen Kòdonatè Nasyonal reskonsab Relasyon Entènasyonal, mwen deside poze kandidati m.
Nan moman istorik sa a, m ap remèsye fanmi mwen, zanmi m yo nan peyi a ak lòt bò dlo ki pote kole ak mwen san gade dèyè. Men manman koze a, se militan, delege ak dirijan OPL yo ki vote pou mwen ak tout lòt manm Direksyon Pati a. Mwen remèsye yo nan non tout nouvo Dirijan yo. Nou pran angajman pou nou travay ansanm, pou nou bati yon lidèship kolektif ki se sèl mwayen pou rive ranpli MISYON delege yo konfye nou nan Katriyèm Kongrè OPL la.
Konsa, Ekip Solid ki nan tèt Pati a pral travay pou :
 
-         Restriktire OPL ;
-         Renouvle membership Pati a ;
-         Resoud pwoblèm finansman OPL ;
-         Ranfòse 4 pilye Pati a ki se Fòmasyon, Òganizasyon, Refleksyon Estratejik ak Kominimikasyon Politik.
 
Tout aktivite sa yo gen yon sèl ojektif : kontinye travay pi rèd pou OPL kontinye rete yon Gran Pati Politik Demokratik, Modèn, k ap feraye nan peyi a pou ede Pèp Ayisyen an bati yon Leta modèn ki chita sou Lalwa, sou Konstitisyon peyi a ak Demokrasi tout bon vre.
 
Kidonk, OPL swete batay chen manje chen an fini, yon fason pou l travay nan tèt kole ak lòt Pati Politik Demokratik ak Òganizasyon nan Sosyete Sivil la, ann Ayiti kou lòt bò dlo, pou modènizasyon politik, ekonomik ak sosyal peyi nou an.
 
Travay la kòmanse jodi a menm, e nou kase randevou ak delege yo nan 3 zan pou nou prezante yo Bilan nou epi pou yo korije kaye nou jan sa fèt nan tout Pati Politik Demokratik.
 
OPL se yon Pati Demokratik ki rekonèt se sèl Pèp Ayisyen an ki gen dwa, ak bilten vòt li, chwazi moun ak pati politik ki pou dirije peyi a.
 
OPL ap toujou rete fidèl ak tradisyon li ki se akonpaye Pèp la nan tout batay l ap mennen pou sòti nan malsite, rive viv tankou moun, nan lapè ak sekirite, nan respè Enstitisyon peyi a.
 
Batay sa a, OPL ap mennen l anndan Palman an e deyò Palman an. Deba dwe fèt sou ki sosyete nou vle tabli, ki wout nou dwe pran pou n modènize peyi a, ak ki mwayen e ki kalte peyi nou konte kite pou pitit nou.
 
Peyi a sou lagraba. Tout vil yo tounen depotwa. Anviwonnman fizik li bay pitit li kou letranje kè sote. Pèp la ap depafini : lavi chè ap toupizi l, li pa jwenn travay, li pa gen kay pou l viv, lasante ak ledikasyon tounen yon luks, kolera ap fann fwa l, paske li pa gen dlo potab pou l bwè. Peyi a depann de bon kè konpatriyòt yo nan dyaspora a ak lacharite kominote entènasyonal la pou chen pa tranpe kasav pou li.
 
Delege ak zanmi envite yo, pwoblèm yo anpil, e moun ki pase sou pouvwa a pat fè travay yo kòm sa dwa. Kidonk, bagay la mangonmen. Men OPL pap fè bak devan reskonsablite l. Jan l toujou fè sa, OPL ap itilize tout resous li genyen pou fè deba piblik la vanse, epi tou bay vizyon l sou direksyon peyi a dwe pran pou l rive sòti nan katyouboumbe kote l trouve l jounen jodi a.    
 
OPL balanse li pa tonbe!
OPL djanm !
OPL la pi rèd !
OPL ap toujou la !
OPL frape Tanbou Rasanbleman an !
Konbit Pou Rebati Ayiti deja Kòmanse !
Men Tanbou, si w tande, rasanble yo souple !
 
Mèsi anpil pou sipò nou bay Pati a jounen jodi a, e mèsi anpil tou pou solidarite nou pral kontinye fè ak li !!!
 
Les Cayes, le 28 août 2011

Aucun commentaire: