Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mardi 9 août 2011

La cathédrale du Cap-Haïtien profanée

Envoyé par mon BlackBerry de Digicel


From: Stanley Lucas <centurionlucas@gmail.com>
Sender: HaitiConnexion@yahoogroups.com
Date: Tue, 9 Aug 2011 20:16:33 -0400
To: G. Stanley Lucas<centurionlucas@gmail.com>
ReplyTo: HaitiConnexion@yahoogroups.com
Subject: [HaitiConnexion] La cathédrale du Cap-Haïtien profanée

 

La cathédrale du Cap-Haïtien profanée
http://lenouvelliste.com/article.php?PubID=1&ArticleID=95807&PubDate=2011-08-08

Des profanateurs dont le mobile semble être à la fois politique et religieux ont jeté l'émoi en vandalisant la cathédrale Notre Dame du Cap-Haïtien. L'archevêque Louis Kébreau a condamné l'acte, appelé les croyants à se tourner vers Dieu et les politiques à mettre un terme aux querelles, au laisser-aller pour conclure un pacte de gouvernabilité et établir un Etat de droit dans le pays.

Haïti: La cathédrale Notre Dame du Cap-Haïtien a été vandalisée et profanée dans la nuit de samedi à dimanche, a confirmé Mgr Louis Kébreau. « Toutes les statues ont été brisées, le drapeau du Vatican foulé au pied, la tombe de Mgr Kersuzan profanée », a expliqué l'archevêque à l'émission « Panel Magik », sur les ondes de Radio Magik 9 (100.9 MHz), le lundi 8 août 2011. 

« L'Eglise catholique n'en est pas une. Il y a des paroisses dédiées à des saints qui sont en réalité des lwa (esprits vodou). Les prêtres et le pape sont des méchants qui pratiquent en secret la magie. Jésus va les lier tous et les jeter en enfer. Sortez du milieu d'eux et suivez Jésus », pouvait-on lire sur des tracts découverts à la cathédrale, a confié monseigneur Louis Kébreau.

Selon le responsable de cet archidiocèse, des tracts similaires ont été répandus récemment lors des fêtes patronales à Bas Limbé, Limonade et Plaine du Nord. « Le paysage religieux a beaucoup changé en Haïti et il y a beaucoup de groupes religieux qui sont entrés au pays soi-disant pour aider à la reconstruction, sur lesquels les autorités n'exercent aucun contrôle. On ne sait pas ce qu'ils font, leurs orientations et leurs objectifs », a relevé Mgr Louis Kébréau, pour qui cette profanation est guidée par une main politique tapie dans l'ombre.

Main politique obscure

« Il y a une main obscure derrière la profanation de la cathédrale », a-t-il dit, sans faire l'économie d'un appel en faveur d'une enquête judicaire « pour déterminer ce qui s'est passé concrètement ». Déplorant une manipulation éhontée du peuple par des as de la propagande, Mgr Louis Kébreau a confié qu'il n'a aucun lien de parenté avec le président de la République, Michel Joseph Martelly. « Je ne suis pas parent à M. Martelly. Je connais bien M. Martelly et en tant que prêtre je l'ai accompagné dans la célébration de son mariage », a-t-il dit, démentant aussi les rumeurs laissant croire qu'il est un « conseiller du président de la République ». « Je suis une autorité morale avec une responsabilité dans l'archidiocèse du Cap-Haïtien », a martelé Mgr Louis Kébreau, qui avoue sa souffrance face à la polarisation, au dilettantisme, à la pratique dilatoire, alors que la population est en proie à la misère, à la pauvreté, à la douleur.

Pacte de gouvernabilité, les évêques s'engagent 

« La conférence des évêques travaille et nous avons un projet que nous présenterons au gouvernement. Pour le moment, nous sommes dans l'impasse parce qu'il n'y a pas de gouvernement », a confié l'archevêque, avocat d'un pacte de gouvernabilité, d'un pacte social basé sur l'inclusion depuis la prestation de serment du président Michel Joseph Martelly le 14 mai 2011. 

L'homme d'église, qui déplore l'absence de « politiciens formés » dans le pays et l'improvisation caractérisant la vie politique, a souhaité la venue d'une ère d'éthique, de morale dans la gestion de la chose publique en faveur du bien commun. « Le pacte de gouvernabilité est tout un programme qui devrait ramener à penser l'Haïtien », selon Mgr Louis Kébreau, pour qui les forces politiques doivent enterrer la hache de guerre et mettre un terme aux querelles intestines et aborder les défis structurels et conjoncturels comme la rentrée des classes 2011. 

Croyant dans la liberté religieuse, il a appelé la communauté chrétienne, aimée, à vivre sa foi en Dieu. Le temps est à l'espérance, à la foi, à l'amour. « Il n'est pas question de céder au découragement », a-t-il poursuivi. 

Condamnations 

« C'est grave et la Fédération protestante d'Haïti condamne énergiquement la profanation de la cathédrale du Cap-Haïtien », a confié le pasteur Sylvain Exantus, président de cette fédération. Les autorités policières et judiciaires doivent diligenter une enquête en vue de fixer les responsabilités dans cette affaire, a ajouté le pasteur, acide à l'égard de ceux qui, à travers cet acte, tentent d'attiser des conflits religieux dans le pays. « Nous avons de très bons rapports avec les responsables des différents cultes », a-t-il dit, prévenant que la fédération n'acceptera aucune transgression de la part de pasteurs prêchant la haine contre d'autres religions et le fondamentalisme. 

« C'est horrible! Je comprends ce que ressent la communauté catholique quand elle a constaté la profanation de la cathédrale du Cap-Haïtien. 13 fois dans l'histoire, des temples vaudou ont été profanés lors de la campagne « rejete » et pendant le dechoukay après le 7 février 1986 », a indiqué l'Ati Max Beauvoir. La liberté de conscience est garantie par la charte universelle des droits de l'homme, a ajouté le plus haut dignitaire du culte vaudou en Haïti, qui dit qu'il ne serait pas surpris si cette profanation avait été orchestrée par des mains politiques. « L'attaque à coup de bouteilles du cortège du président Martelly au Cap-Haïtien il y a deux semaines montre un très bas degré de civilisation », a-t-il dit.

Lundi, en début de journée, une réunion entre le clergé, les principales autorités de la ville et du département a eu lieu à l'archevêché du Cap-Haïtien, selon ce qu'a constaté Ansy Mars, le correspondant du journal dans la deuxième ville du pays. 
Une enquête judiciaire a été diligentée et le parquet du Cap-Haïtien a confié le dossier à un substitut. 

Le député de Cap-Haïtien, Kenston Jn Baptiste, participant à cette réunion a demandé que des mesures spéciales soient prises pour sécuriser les périphéries de toutes les églises de la ville. 

Une levée de fonds sera organisée sous peu pour acheter les icones et autres objets de culte endommagés.

 
  Roberson Alphonse
ralphonse@lenouvelliste.com

__._,_.___
Recent Activity:
Nous sommes aussi sur Facebook, Myspace  and Twitter: http://on.fb.me/hyLb0b -- http://twitter.com/haiticonnexion  -- http://www.myspace.com/haiticonnexion Our Blog is:http://haiticonnexion.blogspot.com_______________________________________________

Captez Here Radio Haiti Connexion en Direct: www.live365.com/stations/haiticonnexion?play

The best Mix on the Net. And watch Haiti Connexion HCTVTV01 and HCTV2 (www.livestream.com/hctv01 and www.livestream.com/hctv2) for the hidden facets of the news, current topics, culture, arts and all things related to Haiti
.

__,_._,___

Aucun commentaire: