Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mardi 27 décembre 2011

Des tirs contre la voiture d’une militante des droits humains font deux blessés.

Des tirs contre la voiture d'une militante des droits humains font deux blessés.
 
Le chauffeur et le fils de Kettly Julien ont été blessés mardi lors d'un raid de motards contre leur véhicule en plein cœur de la capitale ; l'incident s'est produit en l'absence de la responsable de l'Institut mobile d'éducation civique (IMED) qui dénonce l'inefficacité de la lutte contre une insécurité aux proportions alarmantes
 
Publié le mardi 27 décembre 2011
Une attaque de bandits armés contre le véhicule de fonction de la directrice de l'Institut mobile d'éducation civique (IMED), Kettly Julien, s'est soldée par deux blessés mardi après-midi dans le centre de Port-au-Prince.
 
Phito François, le chauffeur de Mme Julien, a reçu une balle à l'épaule tandis que le fils de la militante des droits humains a été touché légèrement au visage par des éclats de vitre.
 
Selon le récit de la responsable de l'IMED au micro de Radio Kiskeya, l'incident s'est produit en son absence à la rue du Centre, tout près de la Bibliothèque Nationale.
 
Trois individus circulant à moto ont ouvert sur le feu sur le véhicule, propriété de l'Institut mobile d'éducation civique, forçant les deux occupants à se coucher pour échapper aux projectiles.
 
Phito François a été conduit à l'hôpital où il devait subir des examens médicaux destinés à localiser la balle qu'il a reçue avant une intervention chirurgicale appropriée.
 
Repartis sans être inquiétés, les agresseurs ont directement visé le siège sur lequel s'assied généralement Kettly Julien, souligne l'intéressée qui vient de connaître la première attaque de ce type.
 
Dénonçant l'ampleur de l'insécurité criminelle, notamment un nombre important d'enlèvements crapuleux qui seraient occultés, la défenseure des droits humains en appelle à une véritable mobilisation gouvernementale contre ce fléau.
 
Pour tenter de mater les multiples gangs en activité, les autorités ont lancé depuis quelques jours l'opération dragon qui a permis de libérer quelques otages et d'épingler certains individus considérés comme dangereux. spp/Radio Kiskeya
 
Photo: Kettly Julien
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus SibertReconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Aucun commentaire: