Follow by Email / Suivez nous par Email.-

dimanche 29 janvier 2012

Paralysée par les médias alternatifs (Cyber-médias) dans sa propagande anti-Martelly, Radio Télévision Caraïbes FM utilise un texte de Harry Jean-Philippe pour intimider Cyrus Sibert et défendre le statu quo monopoliste qui permet à son patron de faire main basse sur les médias, de dominer la presse à ses fins mercantiles et de réduire les journalistes en journaliers.

Paralysée par les médias alternatifs (Cyber-médias) dans sa propagande anti-Martelly, Radio Télévision Caraïbes FM utilise un texte de Harry Jean-Philippe pour intimider Cyrus Sibert et défendre le statu quo monopoliste qui permet à son patron de faire main basse sur les médias, de dominer la presse à ses fins mercantiles et de réduire les journalistes en journaliers.

______________________________________________

Le Sibert du cyber : une véritable machine de propagande

Taille de la police: Decrease font Enlarge font
image
 
Ce matin, je me suis reveillé avec le coeur très lourd pour ce pays où les coquins se croient les plus intelligents de la terre.Ils s'imaginent aisément que tous les coups sont permis si cela fait leur affaire. Tant pis pour la République! Tant pis pour les enfants qui croupissent dans la crasse !Tant pis pour les masses!

Quant à mon ami Sibert,depuis quelque temps, il a perdu le Nord. Il va jusqu'à la déraison dans son acharnement à défendre je ne sais trop bien qui ou quoi. Défend-il la personne du chef ? Ses travers? Son programme de gouvernement ? Ses idées ? Nul ne le sait avec justesse et cela m'a donné une grande tristesse !

Ce journaliste, bourré de talents, a sacrifié son rôle d'avant-garde pour se livrer à une propagande de mauvais aloi,faisant flèche de tout bois comme si Martelly est ce sauveur que les Haïtiens attendaient depuis plus d'un demi siècle.Où sont passés ses beaux textes d'antan? Maintenant, il se transforme en une véritable machine
de propagande produisant à longueur de journée sur son téléphone portable des lignes pleines de légèreté et si pauvres en substance.Voilà à quoi Mr Sibert a réduit son journalisme depuis l'accession de Michel Joseph Martelly à la présidence de la République.

Dans le passé, on a eu Emmanuel Albert dit Toto à la Radio Nationale et un certain Julio à la Télévision Nationale. Ils accomplissaient le sale boulot d'insulter l'intelligence des gens en louant la bêtise et en défendant jusqu'à l'absurde toutes les conneries de Baby Doc. Ironie du sort : depuis un an, le fils du tigre est retourné au pays.Je ne suis pas sûr que Toto soit déjà retourné dans son fief à Carrefour!

Plus tard, on a eu Pierre-Louis à Radio Antilles International. Il n'avait rien à envier a son aîné, Toto, qui déconnait inlassablement à la radio défendant du bec et des ongles les seuls intérêts de la dictature. Pierre-Louis était d'un autre temps; il défendait avec le même acharnement le régime de Jean-Bertrand Aristide. ironie du sort : depuis près d'un an, Aristide est rentré au bercail. Le micro de Pierre-Louis s'est éteint à jamais; je ne sais plus trop bien ce qu'il est devenu.

Maintenant, c'est le tour de mon ami Cyrus Sibert qui a perdu le Nord.Comme ses devanciers sus-mentionnés, il est impeccable dans le métier.Il n'a absolument rien à les envier.Qui plus est : il a un léger avantage comparatif sur ses prédécesseurs qui n'avaient accès ni à l'internet, ni au téléphone portable ni à toute cette technologie de pointe.

Selon lui, Moïse Jean-Charles n'est qu'un criminel.A ce propos, je dirai ceci : le meurtrier du camarade Guy Salvant doit être poursuivi en justice et puni selon les lois de la République. De plus, j'ai une grande révérence pour le camarade Hugues Célestin, l'honorable député de la circonscription de Limonade dans la 48ème Législature. C'est l'un des hommes les plus verticaux de ce pays. Le camarade Hugues Célestin n'a pas encore dit son dernier mot dans la politique.Le ciel de son avenir reste clément. Je compatis à sa douleur et je rejoins les rangs de tous ceux qui réclament justice pour son frère, le camarade Guy Salvant.

Pour l'instant, ce n'est pas tant le présumé criminel qui fascine la nation; c'est plutôt le courage du sénateur Moïse Jean-Charles qui a fait des révélations d'une importance capitale concernant la nationalité étrangère de certains gouvernants.C'est grâce à lui que deux (2) "pintades " sur 10 sont identifiées. Sur les 29 cas restants, combien y en aura-t-il de pintades? Il n'est que d'attendre!

Quant au flirt de Martelly avec l'ALBA, il n'y a rien qui puisse provoquer des applaudissements nourris de ma part. Préval a fait mieux que lui en garantissant à Haïti un statut d'observateur auprès de cette organisation régionale.Si Mr Martelly entend surpasser son prédecesseur, il doit maintenant aider Haïti à trouver un statut de membre à part entière au sein de cette noble organisation. A ce propos,il n'a pris jusqu'à date aucune initiative valant la peine d'être signalée.Il n'a fait que remuer les feuilles d'Automne qui sont sous les arbres.

Quant à l'aide internationale,je suis très content du fait que le président a compris qui sont les vrais partenaires d'Haïti.Mais comment amorcer ce virage quand on est entouré de ces oignons tels Bill Clinton, Damian Merlo, Antonio Sola, Toni Saca, Alvaro Uribe Velez,Stanley Lucas et autres ? Même le journaliste chevronné,grand commentateur politique et libre penseur,Mr Michel soukhar voit un malheur dans un éventuel rapprochement d'Haïti vers ses partenaires vrais ! Du moins, on peut alors comprendre les difficultés entourant le chef de l'Etat dans la contemplation d'une telle démarche.

Après avoir vu la lumière, si le président Martelly a le courage nécessaire pour foncer,je suis prêt à le suivre dans cette voie et mourir avec lui dans la poursuite des intérêts supérieurs de la nation.Malheureusement, il ne pourra rien car on ne devient pas un révolutionnaire dans l'espace d'un matin.

Tant pis pour Haïti,condamnée à vivre dans une économie de compassion, axée sur la sous-traitance ,qui ne saurait offrir une solution satisfaisante et durable aux malheurs de la République.Tant pis pour Haïti qui doit se contenter des programmes patronnés par l'USAID tels Cash for Work et de l'invasion des ONG's découlant de la même " logique du bon marché".

Enfin, l'ami Cyrus loue les efforts de l'équipe en place en matière sociale. Pour corroborer sa position , il cite : Aba Grangou, Kay Pam, Lekol Gratis, ONA Pam, Banm Limye Banm Lavi, départ de la Minustah, production agricole...

En plein 21è siècle, à l'ère des télécommunications et des satellites,il est triste de constater que l'homme du 4ème pouvoir doit se borner à relayer des idées de pacotille qui sont d'autant plus sonores qu'elles sont vides. Aucun de ces thèmes pris pour des vérités tangibles par le propagandiste n'a aucune référence historique dans la réalité.Pour l'instant, on n'a droit qu'à des slogans.La scolarisation universelle selon les termes et conditions du pouvoir en place est un désastre.

En dernier lieu, Mr Cyrus tire de ses archives une vieille dépêche de Radio Kiskeya selon laquelle le Premier Ministre, Jacques Edouard Alexis, avait ordonné à tous les ministres et secrétaires d'Etat de son gouvernement de bouder les invitations de la commission sénatoriale sur la nationalité. En d'autres termes, Mr Cyrus a conseillé à la nouvelle équipe de faire obstruction à l'enquête en cours du Sénat de la République sur la nationalité du président Michel Joseph Martelly, du Premier Ministre Garry Conille,des ministres et des secrétaires d'Etat.

Faut-il demander au journaliste-propagandiste : quel genre de changement prône-t-il pour ce pays? De plus,pense-t-il que son précieux conseil servirait à bien les intérêts de son président? Voilà de nouvelles pistes de réflexion que je voudrais soumettre à l'attention de mon ami du Nord!

Harry E. Jean-Philippe
 
___________________________________________
 
 
(Réponse de Cyrus Sibert)
 
Harry point n'est besoin de me classer au rang des propagandistes des dictatures pour cacher ton embarras face au cadavre du militant Guy Salvant que vous avez renié au profit d'un Sénateur. Relativiste, vous saluez le courage de son assassin... (Texte)
...un jour vous aurez à admirer le courage des oppresseurs qui ont massacré nos ancêtres durant l'esclavage.

"Confus"! Telle est votre situation actuelle. Et c'est le malheur des relativistes : ils n'ont pas de ligne. Ils zigzaguent et cherchent toujours une explication. Il suffit de lire l'histoire des mouvements révolutionnaires haïtiens pour comprendre la cause de leur échec. Ils n'ont pas de principes. Ils relativisent tout et trouvent toujours une explication pour justifier leurs alliances contre nature.

L'homme que vous supportez, a subi un transfert de classe. Ses intérêts sont liés à ceux des Vorbes et consorts. Alors, vous ne pouvez pas supporter ses actions subversives sans supporter ses intérêts de classe.

Faites nous grâce de vos réthoriques lassantes.

Vous avez perdu le nord de votre révolution. Vous êtes plus motivés par des idées préconçues que par une analyse objective de la réalité historique.

Le texte que j'ai publié sur la décision de Jacques Edouard Alexis d'interdire à ses ministres de répondre aux convocations du Sénat, rentre dans le cadre de ma plaidoirie en faveur du respect des principes de droit constitutionnel de la séparation des pouvoirs dans une République.

Dans une démocratie républicaine, les pouvoirs fonctionnent sur la base de textes de loi, non en fonction des idées instables d'apprentis révolutionnaires sans révolution.

La "Présidence" n'est pas responsable devant le Parlement; le parlement n'est pas l'autorité administrative de contrôle de l'identité des citoyens. Les parlementaires n'ont qu'à se référer aux institutions républicaines établies pour cette tache. Les ridicules menacent de destituer le Président. Qu'est ce qu'ils mettront dans le dossier et dans l'acte d'accusation? Avec quelle loi Martelly sera t-il en conflit? Ils n'auront qu'à déposer des extraits de l'immigration, des archives nationales, du Conseil Électoral, de la Douane,... Aucun document étranger non conforme au mode de preuves du système juridique haïtien ne sera admis au dossier.

Un homme d'Etat fait les choses pour l'avenir. Les anarchopopulistes acceptent toute sorte d'acrobatie pour mettre la main sur le pouvoir sans penser au futur de la nation. Ce serait un danger de laisser le parlement continuer à s'aventurer dans des voies qui ne rentrent pas dans ses prérogatives.

Ma vision de la démocratie est basée sur le droit. Appelez cela propagande ou comme vous le voulez, je m'en contre fiche. Cette qualification n'est rien d'autre que la preuve des lacunes qui frappent les apprentis révolutionnaires, adeptes de la dictature du prolétariat, perdus dans des républiques démocratiques à cause de la fin du bloc soviétique.

D'ailleurs, les vrais révolutionnaires - Lénine, Castro, Mao - n'avaient-ils pas fait de la contre-propagande une arme de combat politique que tout progressiste devrait maîtriser pour contrecarrer la propagande de la classe dominante?
www.facebook.com/ : Cyrus Sibert RéseauCitadelle

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti
Envoyé par mon BlackBerry
---------------
"Ne doutez jamais qu'un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde.
En fait, cela se passe toujours ainsi" Margaret Mead (1901-1978)
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Aucun commentaire: