Follow by Email / Suivez nous par Email.-

vendredi 11 mai 2012

Ala pay!!! En juillet 2011, Des personnalités de la société civile exhortaient le chef d'Etat et les parlementaires à éviter la confrontation et à s'engager dans la concertation pour former un nouveau gouvernement. ( Metropolehaiti.com)

 Lundi, 4 juillet 2011 11:51
Des personnalités de la société civile préconisent la concertation

Plusieurs leaders de la société civile haïtienne dont Patrice Dumont, Rosny Desroches et Georges Michel exhortent le chef d'Etat et les parlementaires à éviter la confrontation et à s'engager dans la concertation pour former un nouveau gouvernement.

M. Dumont, qui avait supporté la candidature de Mme Manigat, estime que le chef de l'Etat n'avait pas engagé le dialogue à temps afin de former s'assurer de la ratification de son Premier Ministre. Intervenant à l'émission Le Point de Télé et radio Métropole, M. Dumont a invité l'exécutif et le législatif à trouver une solution pour la formation d'un nouveau gouvernement.

Pour sa part, le directeur de l'Initiative de la société civile (ISC), Rosny Desrosches, croit que Martelly n'a pas le choix mais doit trouver une entente avec les parlementaires de l'Inité. Il ne peut appliquer une politique de rupture puisque le Parlement est contrôlé par l'Inité, rappelle M. Desroches pour qui un compromis entre la rupture et la continuité doit être trouvé.

De son coté, Georges Michel, fait remarquer que Daniel Rouzier était le Premier Ministre idéal de M. Martelly qui devra désormais revoir ses ambitions à la baisse. Commentant les chances de succès des trois personnalités encore en lice pour le poste de Premier Ministre, l'historien signale que M. Martelly peut opter pour un Premier Ministre de transition. Des membres de l'entourage de Bellerive affirment qu'il n'avait pas la latitude nécessaire pour agir, rapporte M. Georges Michel. Il estime que le Bellerive nouvelle version n'aurait rien à voir avec celui avait à ses cotés des ministres de René Préval.

LLM / radio Métropole Haït
 
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)


Aucun commentaire: