Follow by Email / Suivez nous par Email.-

lundi 28 mai 2012

Haïti - Social : «Ti Manman Cheri», 100,000 bénéficiaires d’ici la fin de l’année. --- Le lancement de « Ti Manman Cheri », tout comme les programmes « Aba Grangou », « Banm limyè, banm lavi », « Katye pa m poze », « Kay pa m » mis en place précédemment et bientôt la Carte Rose d’assurance santé, témoigne de la bonne volonté et la détermination du Président de la République à œuvrer afin d’améliorer les conditions de vie du peuple haïtien. « Votre Président 'Tèt Kale' compte sur vous tout comme vous comptez sur lui aussi », a déclaré la Première Dame.

Haïti - Social : «Ti Manman Cheri», 100,000 bénéficiaires d'ici la fin de l'année
28/05/2012 09:16:57

Haïti -   Social : «Ti Manman Cheri», 100,000 bénéficiaires d'ici la fin de l'année
Laurent Lamothe, le Premier Ministre et la Première Dame, Sophia Martelly, qui représentait pour l'événement, le Président de la République, ont officiellement lancé, dimanche 27 Mai, le Programme « Ti Manman Cheri », à l'Institution Mixte Union des Apôtres, à Cité Soleil, en présence des membres du Cabinet ministériel et, entre autres, de représentants des pays partenaires d'Haïti. 

Il s'agit d'une grande première dans l'histoire du pays. Bel-Air, Fort National, Cité Soleil et Carrefour Feuilles seront les premiers bénéficiaires de ce programme de protection sociale conçu par le Gouvernement et visant les familles ayant des jeunes enfants à l'école et qui vivent dans une extrême pauvreté.

« C'est une révolution dans le pays... Ce programme est financé à partir du fond petrocaribe, 13 millions de dollars américains pour la première année », a déclaré Laurent Lamothe, affirmant qu'il s'agit d' « un succès historique pour les familles haïtiennes qui n'ont jamais pu bénéficier d'un tel accompagnement ». Selon lui, le lancement de «Ti Manman Cheri » est un signal clair vers l'amélioration des conditions de vie des familles vivant dans l'extrême pauvreté.

Ce programme d'envergure, consiste à transférer mensuellement de l'argent, au téléphone de chaque mère, via le service « Tchocho mobile » de la Digicel, à condition que son enfant soit inscrit dans une école et s'y rende régulièrement. Les mères ayant un, deux ou trois enfants à l'école, recevront respectivement 400, 600 ou 800 gourdes chaque mois. [Des programmes similaires de transferts d'espèces conditionnels, ont été mis en œuvre avec succès au Brésil, au Mexique et en République dominicaine].

Ces familles seront inscrites pour une période de 6 mois, avec la possibilité d'être renouvelées 10 fois (5 ans) au maximum. Les inscriptions, ouvertes en mai, devront prendre fin en décembre prochain dans l'objectif de toucher 100,000 bénéficiaires. « Le programme s'étendra sur tout le territoire national à l'avenir », a annoncé le Premier Ministre qui a précisé «... nous avons 200 inscriptions pour le mois de mai, 200 mamans qui vont être enregistré dans le programme « Ti Manman Cheri », en juin nous allons en enregistrer 2,800, en juillet 5,000, en août 10,000, puis, nous allons prendre de la vitesse pour passer en septembre à 25,000 personnes en plus, en octobre à 25,000, en novembre à 20,000 pour qu'en décembre nous ayons complété les 100,000 mères qui vont être dans ce programme. Ces 100,000 mères, vont avoir un impact positif sur plus de 500,000 personnes en Haïti...»

M. Chrisnor Saint-Fleur, Directeur de l'Institution Mixte Union des Apôtres de Cité Soleil, la première école bénéficiaire, a exprimé sa satisfaction et en a profité pour adresser ses remerciements à l'Administration Martelly-Lamothe pour ce programme de protection sociale.

« J'applaudie cette initiative et félicite le Président Martelly d'avoir pensé à nous », s'est réjoui Mme. Gina Abraham, une bénéficiaire de 33 ans vivant à Cité Soleil et mère de quatre enfants. Plusieurs dizaines de mères de familles accompagnées de leurs enfants ont assisté à la cérémonie. 

Le Premier Ministre a réitéré la détermination du Président de la République, dans la lutte contre la pauvreté, et exhorté les parents à garder leurs enfants à l'école, promettant de travailler afin d'apporter des résultats concrets en faveur du peuple haïtien. 

En plus de la lutte contre la pauvreté, « le vœu du Président Martelly c'est de voir aller à l'école tous les enfants d'Haïti et d'arriver à alphabétiser les adultes à la fin de son mandat », a déclaré Sophia Martelly, rappelant quelques réalisations du Chef de l'État en un an, à savoir : plus de 1 million d'enfants ont accès à l'éducation gratuitement, la relocalisation des milliers de personnes déplacées du 12 janvier 2010, qui occupaient plusieurs places publiques de la capitale, et la réhabilitation du Gymnasium Vincent...

Le lancement de « Ti Manman Cheri », tout comme les programmes « Aba Grangou », « Banm limyè, banm lavi », « Katye pa m poze », « Kay pa m » mis en place précédemment et bientôt la Carte Rose d'assurance santé, témoigne de la bonne volonté et la détermination du Président de la République à œuvrer afin d'améliorer les conditions de vie du peuple haïtien. « Votre Président 'Tèt Kale' compte sur vous tout comme vous comptez sur lui aussi », a déclaré la Première Dame. 


____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Aucun commentaire: