Follow by Email / Suivez nous par Email.-

samedi 30 juin 2012

L'état des marchés publics, un point important dans le développement du tourisme en Haiti. "Cyrus, I walked in the market this afternoon. I hope this food is not coming from that place"

L'état des marchés publics, un point important dans le développement du tourisme en Haiti. 

Je suis à Lakay Restaurent avec un ami américain défenseur des enfants haïtiens victimes de pédophilie. Son commentaire: "Cyrus, I walked in the market this afternoon. I hope this food is not coming from that place" 

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti 
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Nouveau --- Laurent Lamothe, le Chef du Gouvernement a fait état de la nécessité d'une véritable mobilisation en faveur de l'augmentation des recettes douanières.

Laurent Lamothe veut moderniser la douane de Malpasse 

Le Premier Ministre Laurent Salvador Lamothe, a effectué une visite, le vendredi 22 Juin dernier, au bureau de la douane de Malpasse à la frontière haïtiano-dominicaine pour s'enquérir des conditions dans lesquelles les perceptions de taxes se réalisent.

Accompagné entre autres de la Ministre de l'Economie et des Finances, du Directeur de l'Administration Générale des Douanes, et le Directeur Général de la Police Nationale d'Haïti, le Chef du Gouvernement a fait état de la nécessité d'une véritable mobilisation en faveur de l'augmentation des recettes douanières. 

En ce sens, le Premier Ministre envisage le recrutement de nouveaux agents dans la région de Fonds Parisien et leur intégration ou affectation au bureau de Malpasse pour faciliter la proximité et la professionnalisation de ce service public. 

Le Premier Ministre croit également que l'amélioration des conditions de travail des fonctionnaires ainsi que la modernisation des infrastructures physiques peuvent favoriser un meilleur rendement des services de la douane. Aussi, Les infrastructures existantes vont faire l'objet d'étude et d'adaptation en fonction des exigences de l'environnement frontalier. 

Le Chef de la Primature plaide en faveur d'une gestion plus rationnelle de la frontière afin de permettre à l'Etat de gagner plus d'argent. « Il faudrait une gestion coordonnée de la frontière », déclare-t-il. L'absence de coopération entre la Douane, le service de l'Immigration et l'Emigration et la Police affaiblit la puissance publique dans la zone. Du coup, cela rend possible toutes les dérives et fait prospérer les trafics illicites. 

Malgré une augmentation sensible du flux de marchandises en 2011-2012, les recettes de la douane de Malpasse ont considérablement baissé par rapport à 2010-2011. D'une moyenne mensuelle de 180 à 200 millions de gourdes en 2010-2011, les recettes ont atteint une moyenne de 120 millions en 2011-2012. 

Cette visite du Premier Ministre au bureau de la douane de Malpasse traduit sa volonté de poursuivre sa croisade contre la contrebande, la corruption et la fraude qui constituent des obstacles majeurs au développement d'Haïti. 

EJ/Radio Métropole Haïti
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Nouveau --- Le directeur de l'administration générale des douanes (AGD), Fresnel Jean-Baptiste annonce un renforcement des mesures dans les ports, aéroports et sur la frontière afin de lutter contre la contrebande.

L'AGD renforce ses moyens de lutte contre la contrebande 

Le directeur de l'administration générale des douanes (AGD), Fresnel Jean-Baptiste annonce un renforcement des mesures dans les ports, aéroports et sur la frontière afin de lutter contre la contrebande. 

Depuis la mise en place de la commission interinstitutionnelle (DGI, Parquet de Port-au-Prince, AGD, ULCC)chargéede lutter contre la contrebande, le blanchiment d'argent, la fraude fiscale et la corruption, des opérations ont conduit à la saisie de produits et de matériels de contrebande ainsi qu'à la mise sous scellé de certains magasins et entreprises, souligne monsieur Jean-Baptiste. 

« Toutes les portes d'entrée de la Capitale sont aujourd'hui verrouillées. Les bureaux de douanes officiels, tels Belladère, Malpasse, Ouhanaminthe, Anse-à-Pitre et même les ports non-officiels sont sous contrôle », indique Fresnel Jean-Baptiste. 

Par ailleurs, le directeur général de l'AGD dément formellement les accusations d'un groupe d'importateurs et d'opérateurs de bateau de Miami laissant croire que l'administration générale des douanes envisagerait de procéder à la fermeture de certains ports. 

« La lutte contre la contrebande initiée par le gouvernement ne vise pas ceux qui font le commerce légal », affirme le directeur générale de l'AGD. 

Au contraire, souligne monsieur Jean-Baptiste, l'AGD ambitionne à travers sa politique d'ouvrir beaucoup plus ses assiettes fiscales. 

Notons que l'administration générale des douanes (AGD) permet à l'Etat haïtien de rentrer 67% des recettes fiscales chaque année. 

GA/ Radio Métropole Haïti
 
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Pour la 1ere fois en Haiti --- Vers la création prochaine d'une police touristique haïtienne.

Vers la création prochaine d'une police touristique haïtienne 

La ministre du tourisme Stéphanie Balmir-Villedrouin annonce la création prochaine d'une police touristique. 

Intervenant à la rubrique le point de Radio et Télé Métropole madame Balmir a indiqué que cette nouvelle force publique aura pour mission de sécuriser les zones touristiques. 

« Créer des circuits touristiques, former du personnel compétent et mettre en place des structures d'accueil ce sont les priorités du ministère du tourisme pour le développement de ce secteur économique vital pour le pays. » a déclaré Madame Balmir-Villedrouin tout en rappelant l'importance de libérer les trottoirs pour donner une meilleure image du pays. 

Par ailleurs elle annonce que des guides et des cartes seront prochainement mis à disposition des visiteurs étrangers. 

Rappelons qu' a l'initiative du ministère du tourisme, une vingtaine d'agents de voyage venus de la Guadeloupe et de la Martinique avaient visité Haïti dans le cadre du programme baptisé « Eductour »mis sur pied par le ministère. 

Selon ce qu'avait indiqué la ministre du tourisme, Stéphanie Balmir Vildrouin, cette visite qui a eu lieu du 15 au 21 mars avait permis à ces agents de voyage d'explorer plusieurs régions du pays.. 

EJ/Radio Métropole Haïti
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Pour la 1ere fois depuis 25 ans --- Michel Martelly, envisage d'installer les membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) dans leurs fonctions le 3 juillet 2012.

Martelly se prépare à mettre en place le CSPJ 

Le chef de l'Etat haitien, Michel Martelly, envisage d'installer les membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) dans leurs fonctions le 3 juillet 2012. 

C'est le représentant de la Fédération des Barreaux, Nehemie Joseph qui en a fait l'annonce hier. Le juriste révèle que les membres du CSPJ ont eu jeudi matin une nouvelle rencontre avec le chef de l'Etat afin de préparer la cérémonie d'investiture. 

La première partie de la cérémonie se déroulera au Palais National avant la séance d'installation des membres du CSPJ dans leurs fonctions au local de l'école de la magistrature. La Présidence et le ministère de la justice œuvrent afin de mettre en place les dernières touches avant cette cérémonie. La Présidence devrait publier durant le week end l'arrêté de nomination des membres du CSPJ alors que les travaux de rénovation du bâtiment sont sur le point d'être achevé. 

Néhémie Joseph se réjouit de la bonne foi du président Martelly et se dit confiant dans l'aboutissement du processus. Les membres du CSPJ sont prêts, insiste M. Joseph pour qui l'entrée en fonction du CSPJ constituera une grande victoire pour le pouvoir judiciaire. 

Interrogé sur le transfert des compétences du ministère de la justice au CSPJ, M. Joseph a soutenu que le processus se déroulera durant la période de vacance judiciaire entre juillet et septembre. 

Au cours des deux dernières semaines des séances de travail entre les membres du CSPJ et les hauts cadres du ministère de la justice ont eu lieu afin de préparer le budget du CSPJ pour l'année fiscale 2012 – 2013. Le CSPJ et le ministère doivent maintenant finaliser les clauses de l'accord de compétence durant la période transitoire. 

LLM / radio Métropole Haïti
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Suivez CYRUS SIBERT - RESEAU CITADELLE sur Twitter : @reseaucitadelle

 
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Pour la 1ere fois, un gouvernement haitien dépose le budget suivant le délai constitutionnel --- Bonne nouvelle!! Haïti - Économie : Dépôt du projet de budget 2012-2013


*Haïti - Économie : Dépôt du projet de budget 2012-2013*

29/06/2012 09:33:42

Haïti - Économie : Dépôt du projet de budget 2012-2013
Une note du bureau de la Chambre basse « invite tous les députés à une séance extraordinaire qui aura lieu, ce vendredi 29 juin au Parlement à partir de 11h00 am...» pour le dépôt par le Gouvernement, de son projet de loi des finances, pour l'exercice fiscal 2012-2013.

Marie Carmel Jean-Marie, la Ministre de l'Économie et des Finances accompagnée de Josépha Raymond Gauthier, Ministre de la Planification et de la coopération externe, procèdera au dépôt à la Chambre basse, du projet de budget du Gouvernement, pour le prochain exercice fiscal, soit un jour plus tôt que la date légale fixée au 30 juin, tenant ainsi sa promesse de respecter le calendrier fiscal.

Le Député, Antoine Rodon Bien-Aimé, Président de la Commission Economie et Finances de la Chambre Basse, chargée d'analyser le projet de budget et de formuler des recommandations, promet que la Commission se mettre au travail dans les 24h suivant le dépôt. Il estime que la Commission devrait être en mesure de déposer son rapport d'ici moins d'un mois, afin que les deux Chambres puissent l'approuver avant le 1er Octobre 2012, début du prochain exercice fiscal.

Le Parlement dispose de toutes les prérogatives pour amender le budget, changer la nature des dépenses, les réorienter ou les réaffecter au besoin, mais il ne peut en aucun cas ni augmenter ni diminuer le montant total d'argent prévu par l'État.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-6004-haiti-economie-depot-du-projet-de-budget-2012-2013-dans-les-prochaines-48-heures.html

HL/ HaïtiLibre

Une délégation conduite par la directrice de l'organisation « Global Heaht», Initiative présidentielle mondiale pour la santé a visité ce lundi l'hôpital de bienfaisance de Pignon.

 
Lois Quam a effectué une visite en Haïti 

Une délégation conduite par la directrice de l'organisation « Global Heaht», Initiative présidentielle mondiale pour la santé a visité ce lundi l'hôpital de bienfaisance de Pignon. 

Il s'agit pour les membres de la délégation de s'enquérir de la bonne marche de l'institution. 

Satisfaite de la bonne gestion de ce centre hospitalier Madame Lois Quam plaide pour de meilleurs soins en faveur des femmes pendant la période d'accouchement ainsi que leur progéniture. 

De son coté Le responsable de l'hôpital de Bienfaisance de Pignon, Dr Guy D Theodore, se dit honorer de cette visite. 

Il informe que l'institution travaille en vue de réduire le taux de mortalité maternelle et infantile dans la commune. 

Selon Dr Theodore l'hôpital prend actuellement en charge les enfants de 0 à 5 ans afin de s'assurer de leur bon état de santé. 

EJ/Radio
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Le tourisme en Haiti sur une autre dimension.

Haïti - Tourisme : Mise en place de structures d'accueils pour les touristes

 Dans le cadre de son plan d'action, Stéphanie Balmir Villedrouin, la Ministre du Tourisme travaille à la mise en place de structures d'accueils pour les touristes.

« [...] lorsque vous arrivez quelque part, dans n'importe quels pays, vous avez ce qui s'appelle un guide touristique du pays, dans lequel vous avez un sommaire qui vous dit si vous allez à tel endroit, voici ce que vous pouvez visiter, ce que vous allez trouver. Lorsque vous arrivez à cet endroit, il faut qu'il y est une unité de gestion, que l'endroit soit propre, qu'il y ait des blocs sanitaires, des facilités de restauration etc...

Qu'avons nous décidé ? [...] le Ministère du Tourisme a un plan d'actions qu'il met en application actuellement, nous avons 113 millions de gourdes dans le budget qui a été voté. Un premier décaissement de 45 millions de gourdes a été fait. Nous prenons la majorité de ce montant, pour faire la promotion. Comme vous le savez, nous avons lancé la nouvelle campagne de promotion et de changement d'image pour la destination Haïti et nous avons participé à plusieurs foire au niveau de l'Amérique du Nord, du Canada de la République Dominicaine. Nous avons beaucoup avancé au niveau de la promotion [...]

L'autre aspect important c'est la formation. Vous ne pouvez pas dire que vous êtes une destination touristique, si le personnel à l'accueil n'est pas formé. Je dois vous dire, que le plus grand avantage d'une destination, ce qui l'a rend compétitive et attractive par rapport à une autre, c'est son service. Donc, nous devons être en mesure également d'offrir un bon service aux touristes [...] c'est pour cela qu'actuellement, nous mettons en place un programme aux Cayes, depuis ce weekend, pour la formation continue de 500 employés du secteur touristique [...]

L'autre axe important du Ministère, c'est de mettre en place non-seulement des centres d'accueil en région, mais, le premier accueil d'un touriste, se fait à l'aéroport. Le Ministère du Tourisme va avoir un centre d'accueil au niveau de l'aéroport international Toussaint Louverture, un point d'information pour que chaque visiteur qui arrive, puisse trouver des informations où il peut se rendre avec une carte touristique. À ce sujet, nous n'avions pas de carte, j'ai passé la commande et nous allons les avoir pour la fin juillet [...]

Le Ministère a fait une collaboration avec les agents qui proposent des tours, qui ont des tours. Vous pouvez voir une belle photo de la Citadelle, mais si vous ne savez pas comment y aller... Donc ,au niveau du stand du Ministère, chaque agent aura une place pour faire la promotion de ses tours et donner des informations sur les excursions, les sites à visiter et les activités.

Maintenant, le rôle du Ministère c'est de nous assurer que dans ces sites, il y a une unité de gestion et une unité d'accueil, des blocs sanitaires, des bancs et des tables pour que les gens puissent manger et que l'espace soit bien aménagé [...] »

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-6003-haiti-tourisme-une-police-touristique-l-an-prochain.html

S/ HaïtiLibre

       

vendredi 29 juin 2012

Note de Presse du Bureau de Communication de la Primature. Rencontre entre le Premier ministre, S.E.M, Laurent Salvador Lamothe et le forum du secteur Privé des Affaires.


Note de Presse

Rencontre entre le Premier ministre, S.E.M, Laurent Salvador Lamothe et le forum du secteur Privé des Affaires, le jeudi 28 juin 2012, au local du Ministère des Affaires Étrangères (MAE)

Port-au-Prince, le 29 juin 2012 : Le chef du gouvernement, s'est entretenu, le jeudi 28 juin 2012, au Ministère des Affaires Étrangères avec les représentants du  forum du secteur Privé des Affaires. Cet entretien s'est articulé autour des mesures à adopter en vue de lutter d'une manière générale  contre la corruption, la fraude et la contrebande à la frontière  haïtiano-dominicaine pour augmenter les recettes publiques. 

D'autres sujets constituant un blocage  à la bonne marche de l'économie haïtienne ont été débattus. Le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe souhaite, dans cette perspective, un réveil citoyen dont l'objectif serait d'accompagner l'État à faire face à sa mission principale : garantir un service public efficace  à la population. A cet effet,  l'implication de la communauté internationale et du secteur privé haïtien revêt d'une importance capitale pour mener à bien la lutte engagée par le gouvernement Martelly-Lamothe.

Parallèlement, le chef du gouvernement  convie,  les hommes et les femmes d'Affaires présents à cette rencontre, à s'organiser davantage en vue d'apporter une réponse commune et ordonnée contre la contrebande et les fraudes fiscales.

Aussi, le Premier ministre S.E.M Laurent Salvador Lamothe continuera à sensibiliser l'opinion publique nationale et internationale sur la nécessité d'appuyer les efforts des nouvelles politiques mises en œuvre. Enfin, ce partenariat public-privé traduit une nouvelle ère dans la politique de changement prônée par le chef de l'État.

-FIN-

Haïti - Économie : 131 milliards de gourdes comme projet de budget 2012-2013 soumis au parlement.

Haïti - Économie : 131 milliards de gourdes comme projet de budget 2012-2013 soumis au parlement



P-au-P, 29 juin 2012 [AlterPresse] --- Par le biais de la titulaire du ministère de l'économie et des finances (Mef), Marie Carmelle Jean Marie, l'exécutif haïtien a déposé, ce vendredi 29 juin 2012 au parlement, un projet de budget national d'un montant de 131 milliards de gourdes [US $ 1.00 = 42.00 gourdes ; 1 euro = 58.00 gourdes aujourd'hui] pour le prochain exercice fiscal 2012-2013, apprend l'agence en ligne AlterPresse.

Le nouveau budget présente une augmentation de 10.2% par rapport au précédent (budget rectificatif 2011 - 2012) de 121 milliards de gourdes.

Le budget d'investissement prévu s'élève à 88 milliards de gourdes, soit 65% de la totalité.

« Dans ce budget (2012-2013), il est prévu un amortissement de la dette externe d'Haïti au regard de certains pays », indique, sans grandes précisions, le sénateur Wenceslas Lambert, vice-président de la commission finances de la chambre haute.

Lambert n'a pas voulu s'étendre sur le projet de budget, soumis par l'administration du premier ministre Laurent Salvador Lamothe aux deux chambres, la veille d'une retraite des sénateurs annoncée du 1er au 4 juillet 2012.

Aucune information n'est disponible, pour le moment, sur les allocations envisagees, dans le cadre de l'agenda gouvernemental. Allocations susceptibles de révision après les échanges du gouvernement avec les commissions de finances au sénat et à la chambre des députés.

Le projet de loi de finances 2012-2013 a été déposé environ 24 heures avant l'ultime délai fixé par la Constitution, soit le 30 juin de chaque année. [jep kft rc apr 29/03/2012 14:55]



Source: AlterPresse,

Bonne nouvelle!! Haïti - Économie : Dépôt du projet de budget 2012-2013

*Haïti - Économie : Dépôt du projet de budget 2012-2013*

29/06/2012 09:33:42

Haïti - Économie : Dépôt du projet de budget 2012-2013
Une note du bureau de la Chambre basse « invite tous les députés à une séance extraordinaire qui aura lieu, ce vendredi 29 juin au Parlement à partir de 11h00 am...» pour le dépôt par le Gouvernement, de son projet de loi des finances, pour l'exercice fiscal 2012-2013.

Marie Carmel Jean-Marie, la Ministre de l'Économie et des Finances accompagnée de Josépha Raymond Gauthier, Ministre de la Planification et de la coopération externe, procèdera au dépôt à la Chambre basse, du projet de budget du Gouvernement, pour le prochain exercice fiscal, soit un jour plus tôt que la date légale fixée au 30 juin, tenant ainsi sa promesse de respecter le calendrier fiscal.

Le Député, Antoine Rodon Bien-Aimé, Président de la Commission Economie et Finances de la Chambre Basse, chargée d'analyser le projet de budget et de formuler des recommandations, promet que la Commission se mettre au travail dans les 24h suivant le dépôt. Il estime que la Commission devrait être en mesure de déposer son rapport d'ici moins d'un mois, afin que les deux Chambres puissent l'approuver avant le 1er Octobre 2012, début du prochain exercice fiscal.

Le Parlement dispose de toutes les prérogatives pour amender le budget, changer la nature des dépenses, les réorienter ou les réaffecter au besoin, mais il ne peut en aucun cas ni augmenter ni diminuer le montant total d'argent prévu par l'État.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-6004-haiti-economie-depot-du-projet-de-budget-2012-2013-dans-les-prochaines-48-heures.html

HL/ HaïtiLibre

Haïti - Justice : Installation du CSPJ, mardi 3 juillet

Haïti - Justice : Installation du CSPJ, mardi 3 juillet
29/06/2012 10:39:43

Haïti - Justice : Installation du CSPJ, mardi 3 juillet

http://www.haitilibre.com/images/tr.gif













Les 9 membres du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) seront installés mardi 3 juillet, a fait savoir le Président Michel Martelly, qui a précisé que les invitations, seront envoyées aux membres au plus tard cette fin de semaine.

Me. Carlos Hercule, bâtonnier de l'ordre des avocats se réjouit de cette nouvelle « c'est une très bonne nouvelle le fait que la présidence a fait savoir que la semaine prochaine le CSPJ va prendre ses fonctions, nous disons bravo, et nous disons chapeau à la présidence même si nous ne sommes pas d'accord sur la manière dont cette annonce a été faite [...] c'est la première fois que le Pouvoir Judiciaire va devenir indépendant et nous espérons que ses 9 membres, auront assez de leadership pour se conduire en un vrai pouvoir, qui n'aura pas à dépendre d'un pouvoir législatif ni d'un pouvoir Exécutif [...] pour faire l'administration de la justice, de la façon que cela doit être fait. » Le bâtonnier ne cache pas une certaine frustration, du fait que le Chef de l'État n'a pas respecter la procédure en invitant seulement 5 des 9 membres pour leur faire cette annonce. Sans être en mesure d'expliquer cette façon d'agir du Président de la République, il croit qu'il aurait été plus correct pour le Chef de l'État, d'inviter les 9 membres pour faire cette annonce ou seulement le Président du CSPJ.

Pour sa part, le Président Martelly se dit fier « d'être le premier Président haïtien qui va instituer le CSPJ, le Conseil Électoral Permanent (CEP) et le Conseil Constitutionnel, des institutions devant permettre l'institutionnalisation de la démocratie en Haïti ».

Concernant la formation du nouveau CEP, le Chef de l'État a indiqué « Au niveau de l'Exécutif, nous sommes déjà en discussions sur les choix de nos 3 représentants. Une fois que le CSPJ sera installé, nous allons lui demander de nommer les siens ». Au sujet des éventuelles difficultés, que pourraient rencontrer les parlementaires dans la nomination de leurs 3 représentants [2 à la Chambre basse et 1 au Sénat], il a invité les parlementaires à prendre conscience de la réalité, et à nommer leurs représentants au CEP, afin de favoriser l'organisation des prochaines élections. Insistant, pour que les 9 membres du nouveau CEP, soient des personnalités crédibles, exemptes hors de tout soupçon, qui « pourront se démarquer de leurs intérêts personnels et qui comprendront la nécessité d'œuvrer aujourd'hui pour l'avenir du pays, et permettre que le peuple haïtien ait un lendemain meilleur. »

Le Président Martelly en profité pour confirmer que l'Exécutif aura des candidats aux prochaines sénatoriales afin de se constituer une majorité au Parlement « Nous allons identifier les candidats, ceux que nous allons supporter, sont ceux qui sont capable de remporter le scrutin et qui ne vont pas nous laisser tomber en cours de route après leur élection. »

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-5995-haiti-politique-la-designation-des-3-membres-du-parlement-pour-le-nouveau-cep-s-annonce-difficile.html

HL/ S/ HaïtiLibre


__________________

"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

jeudi 28 juin 2012

Haïti - Économie : Les investissements bahamiens une «priorité absolue»

Haïti - Économie : Les investissements bahamiens une «priorité absolue»
28/06/2012 13:45:43

Haïti - Économie : Les investissements bahamiens une «priorité absolue»
La « Bahamas Chamber of Commerce and Employers Confederation » (BCCEC) a invité en début de semaine à Nassau, des dignitaires en provenance d'Haïti à une conférence pour discuter des perspectives d'affaires entre les deux Nations. L'homme d'affaires, Gregory Mevs, Ambassadeur itinérant spécial d'Haïti pour les investissements, qui faisait partie de la délégation haïtienne, a souligné qu'Haïti, en pleine reconstruction, souhaitait une plus grande collaboration avec les entreprises bahamiennes. Que ce soit l'expertise ou l'investissement direct dans des secteurs tels que la construction, l'assurance, le tourisme et la formation « Haïti est ouverte aux affaires » a t-il affirmé, rappelant que « dans le tourisme, Haïti dépense beaucoup d'argent dans les infrastructures dans le Nord sur les aéroports et les terminaux pour les navires de croisière. Nous avons besoin de chambres d'hôtel, nous avons besoin de tout. Et nous avons besoin de personnes pour former les haïtiens dans cette industrie, » soulignant que les deux pays n'ont pas d'intérêts concurrents et que l'avenir sera meilleur, si les deux Nations travaillent ensemble.

L'Ambassadeur Mevs a rappelé que l'année dernière, Haïti avait attiré 100 millions de dollars en investissements étrangers. Cette année le pays s'est fixé un objectif « modeste » de 300 millions de dollars, estimant qu'en 2013, 600 millions de dollars était un objectif possible. Gregory Mevs a mentionné à son auditoire, qu'Haïti offrait plusieurs mesures incitatives pour les entreprises étrangères, y compris une exonération de 15 à 20 ans de l'impôt sur le revenu, sur les gains en capital ou les droits de timbres « Si nous travaillons ensemble, [...] nous pouvons devenir une région beaucoup plus forte [...] Il existe une relation spéciale entre nos deux pays. Nous ne pouvons plus considérer seulement le commerce normal ou d'investissement. Ce que nous avons besoin, c'est d'échanger plus, les uns avec les autres [...] Nous devons diversifier nos échanges et nos sources d'investissements, et être des joueurs plus globaux. Les Bahamas peuvent jouer, à ce titre, un rôle important dans certains secteurs en Haïti » a déclaré Gregory Mevs à la presse locale.

Pour sa part, Chester Cooper, le Président de la BCCEC a appelé à la fin de l'embargo sur les produits agricoles haïtiens, en faisant valoir que la facture alimentaire pour les deux pays peut être considérablement réduite si les mesures de protection appropriées sont en place « Le gouvernement des Bahamas devrait mettre en place ses propres protocoles d'inspection et accélérer l'élimination de ces restrictions. Lever le blocus ne réduira pas seulement le coût des produits haïtiens importés aux Bahamas mais pourrait logiquement aider l'économie haïtienne et nos relations avec Haïti en améliorant le commerce. »

Attirer les investissements en provenance des Bahamas est une « priorité absolue » a estimé l'Ambassadeur Mevs.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-5880-haiti-bahamas-faire-des-affaires-avec-haiti.html
http://www.haitilibre.com/article-5873-haiti-bahamas-opportunites-d-affaires-en-haiti.html

HL/ HaïtiLibre  
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Haïti - Agriculture : État d'avancement des activités du MARNDR.

Haïti - Agriculture : État d'avancement des activités du MARNDR
28/06/2012 12:43:21

Haïti - Agriculture : État d'avancement des activités du MARNDR
Le lundi 25 juin, le Ministère de l'Agriculture des Ressources Naturelles et du Développement Rural (MARNDR) a été l'hôte de deux événements. Le premier a été l'installation du Docteur Michel Chancy, au poste de Secrétaire d'État à la production animale. Le second a été la signature d'un protocole d'accord d'importance stratégique de la politique agricole du gouvernement, pour l'achat et la la distribution d'engrais.

Le Dr Chancy qui occupait le poste de Secrétaire d'État à la production animale, depuis trois ans a été reconduit à ce poste. L'ingénieur agronome, Lionel Valbrun, Directeur Général, a rappelé les nombreux projets d'élevage qui ont vu le jour grâce au dynamisme du Dr Chancy.

Dans son allocution de circonstance, le Ministre Jacques Thomas qui a procédé à l'installation du Secrétaire d'État, l'a félicité d'avoir une nouvelle fois mérité la très grande confiance du Président de la République et l'estime du Premier Ministre, Laurent Lamothe.

Le Ministre a rappelé combien l'apport du Secrétaire d'État était précieux pour le Ministère, spécialement dans la coordination du programme « Aba Grangou ». Concluant son intervention en invitant le Dr Chancy à redoubler d'ardeur et de combativité dans son travail, pour aider le Ministère de l'Agriculture à atteindre les objectifs fixés dans le plan d'action agricole de quatre mois, de juin à septembre 2012, assigné par le Gouvernement.

Les premiers mots du Secrétaire d'État ont été pour remercier le Président et le Premier Ministre et d'assurer au Ministre Thomas, de sa disponibilité, promettant de faire tout ce qui est en son pouvoir, pour atteindre les objectifs et projets prévus dans le plan d'action.

Le second événement a été la signature du protocole d'accord entre le Ministre Thomas et le secteur privé agricole haïtien pour l'achat et la distribution d'un stock de 15,000 tonnes d'engrais complet, devant être livrés aux cultivateurs aux prix de 900 gourdes, le sac et 550 gourdes le sac de 100 livres de sulfate. 

Les importateurs-distributeurs se sont montrés satisfaits des termes négociés du protocole d'accord et ont assuré le Ministre, que quelques minutes après la signature officielle du protocole, 25 remorques chargées de 820 sacs chacune, commenceront la distribution de l'engrais dans certains points stratégiques de vente en gros.

La signature de ce protocole d'accord, constitue pour le Ministre de l'Agriculture, le premier acte concret de la volonté de son Ministère d'accompagner le secteur privé et les producteurs dans leurs efforts.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-5985-haiti-agriculture-le-gouvernement-fixe-le-prix-des-engrais.html

HL/ HaïtiLibre

____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Haïti - Tourisme : Quoi de neuf au Ministère du Tourisme ?

Haïti - Tourisme : Quoi de neuf au Ministère du Tourisme ?
28/06/2012 14:50:39

Haïti - Tourisme : Quoi de neuf au Ministère du Tourisme ?
Hier mercredi, une session de travail a été organisée au Ministère du tourisme, avec les promoteurs de produits et circuits touristiques, dans le but de renforcer les relations, d'identifier des circuits et produits et confirmer à ces représentants, la disponibilité du Ministère pour les accompagner dans l'avancement du secteur touristique. Au terme de cette rencontre, il a été décidé, qu'un Comité de travail sur les sites touristiques sera mis sur pied, une politique environnementale établie et un événement annuel organisé avec l'appui du Ministère, sur chacun des sites retenus.

Une réunion avec l'Unité d'Exécution du Ministère des Finances, a également eu lieu ce même jour, pour voir la faisabilité d'une déviation du tracée de la route Labadie-Cap, passant par Cormier, afin de laisser de l'espace pour des aménagements touristiques au niveau du littoral.

Stéphanie Villedrouin, la Ministre du Tourisme a également tenue une réunion avec des membres organisateurs du Festival de Jazz, dont M. Joël Widmaïer.

Du 28 au 30 juin, une délégation conduite par la Ministre du Tourisme, participera à la «Bolsa Turistica del Caribe » en République Dominicaine, où Haïti est l'invité d'honneur. Ce jeudi, la Ministre sera honorée par la ville de Santo-Domingo.

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-6000-haiti-tourisme-haiti-invite-d-honneur-de-l-exposition-la-bourse-du-tourisme-des-caraibes.html

HL/ HaïtiLibre 
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Haïti - Tourisme : Une Police Touristique l’an prochain...

Haïti - Tourisme : Une Police Touristique l'an prochain...
28/06/2012 10:06:55

Haïti - Tourisme : Une Police Touristique l'an prochain...
À l'instar de ce qui existe dans de nombreuses villes touristiques à travers le monde, y compris chez nos voisins dominicains, Stéphanie Balmir Villedrouin, la Ministre du Tourisme, souhaite mettre en place, dès l'an prochain, une Police touristique, afin de sécurisé les abords des hôtels, restaurants et sites touristiques et informer également les visiteurs.

«... c'est clair que nous devons aménager les trottoirs des hôtels, des restaurants... il ne faut pas qu'il y est des marchandes, des mendiants, lorsque vous sortez d'un restaurant et que vous avez 5-10 jeunes qui viennent vous demander de l'argent [...] 

Le Ministère veut mettre en place un programme ambitieux, qui est la Police Touristique. Nous travaillons sur ça et ce sera dans mon budget pour la prochaine année fiscale [...] il est important que j'ai des agents de surveillance, qui puissent rassurer la clientèle, qui puissent l'informer également, donc nous avons ce projet que nous voulons mettre en place.

Il y a des Police touristique dans toutes les destinations touristiques, ce n'est pas quelque chose que nous avons inventé, mais il est clair que nous devons libérer nos trottoirs [...] il y a beaucoup de monde qui ne travaillent pas... il y a beaucoup de précarité [...] nous sommes sûr qu'avec l'impulsion dans l'industrie touristique, nous allons avoir des investissements. Comme vous le savez au niveau de Pétion-Ville il y a des hôtels qui vont ouvrir et l'industrie, l'agriculture et tous les autres secteurs connexes, vont générer des emplois et il y aura moins de gens [sans travail] dans les rues [...] »


S/ HaïtiLibre 
 
____________________
"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)

Prés 3 millions d'enfants haïtiens sont vaccinés contre la Poliomyélite, la rougeole et la Rubéol.

Prés 3 millions d'enfants haïtiens sont vaccinés contre la Poliomyélite, la rougeole et la Rubéol







Le Ministère de la Sante Publique et de la Population a mis fin au cours du week-end a la campagne de vaccination baptisée « Activités Intensives pour la Santé de l'enfant » lancé le 21 avril dernier.

Les résultats préliminaires ont été présentés ce mardi aux différents partenaires. Les responsables du MSPP parlent de réussite majeure dans le cadre de ce programme dont l'objectif était d'éradiquer le Polio, la Rougeole et la Rubéole dans le pays.

Près de 3 millions d'enfants de moins de 10 ans sont vaccinés contre la Poliomyélite, la rougeole et la Rubéol dans le cadre de ce programme financé par la communauté internationale à pres de 90% .

La ministre de la Santé Dr Florence Guillaume Duperval parle de succès et attribue cette réussite à une stratégie bien définie dont la recherche de synergie entre plusieurs acteurs.

Les activités Intensives pour la Sante de l'Enfant, supportée par le bureau de la première dame de la république visait à maintenir Haïti exempt du polio, Rougeole et Rubéole. Une évaluation sera menée par le CDC, (Centre pour le Contrôle et la Prévention des Maladies.) Cette enquête permettra au pays de recevoir sa certification de pays libre de ces fléaux.

EJ/Radio Métropole

__________________

"La vraie reconstruction d'Haïti passe par des réformes en profondeur des structures de l'État pour restaurer la confiance, encourager les investisseurs et mettre le peuple au travail. Il faut finir avec cette approche d'un État paternaliste qui tout en refusant de créer le cadre approprié pour le développement des entreprises mendie des millions sur la scène internationale en exhibant la misère du peuple." Cyrus Sibert
Reconstruction d'Haïti : A quand les Réformes structurelles?
Haïti : La continuité du système colonial d'exploitation  prend la forme de monopole au 21e Siècle.
WITHOUT REFORM, NO RETURN ON INVESTMENT IN HAITI (U.S. Senate report.)


La Cour suprême américaine valide la réforme de la santé d'Obama.

La Cour suprême américaine valide la réforme de la santé d'Obama


Le Monde.fr avec AFP et Reuters |  • Mis à jour le 

Des citoyens installés devant la Cour suprême des Etats-Unis pour obtenir des billets leur permettant d'assister aux débats sur la réforme de santé de Barack Obama.


La Cour suprême des Etats-Unis a confirmé jeudi 28 juin dans son intégralité la loi sur l'assurance maladie de Barack Obama, apportant toutefois certaines limitations à l'extension de l'aide aux plus pauvres.


La pièce maîtresse de la réforme, l'obligation pour tout Américain de se doter d'une assurance maladie, a été approuvée dans son principe, donnant une victoire au président démocrate à un peu plus de quatre mois de la présidentielle.

La plus haute juridiction du pays, saisie par plus de la moitié des Etats américains, une organisation de petits entrepreneurs, quatre particuliers et le gouvernement lui-même, a déclaré conforme à la Constitution cette loi qui procure une couverture santé à 32 millions d'Américains qui en sont dépourvus.

CINQ VOIX CONTRE QUATRE

Au terme d'un débat passionné dans tout le pays et de plusieurs décisions dejustice contradictoires, la Cour a donc décidé de maintenir la disposition la plus controversée de la loi, qui oblige tous les Américains à se doter d'une couverture maladie avant 2014 sous peine de sanctions financières.


Cette décision a été prise par cinq juges contre quatre. Le président de la Cour suprême, John Roberts, nommé par le républicain George W. Bush, a mêlé sa voix à celle des quatre magistrats nommés par des présidents démocrates. De tendance conservatrice, la Cour, composée de neuf juges, donne ainsi raison au gouvernement démocrate de Barack Obama qui demandait que le texte soit déclaré conforme à la Constitution.

La décision de la Cour suprême est "une victoire pour tous" les Américains, a déclaré jeudi le président Obama. "Quelles que soient les arrière-pensées politiques, cette décision d'aujourd'hui est une victoire pour tous ceux qui, dans tout le pays, sont plus en sécurité grâce à cette loi et à la décision de la Cour suprême de la valider", a affirmé le président dans une déclaration formelle depuis la Maison Blanche.

DÉBAT SUR LE "MANDAT UNIQUE"

Le débat le plus attendu portait sur la constitutionnalité du "mandat unique", selon le vocable qui désigne l'obligation faite aux Américains de contracter une assurance, sous peine d'amende. Pour l'opposition, c'était la disposition la plus facile à contester. Jamais les Américains n'ont été forcés d'acheter quelque chose contre leur gré, protestaient les conservateurs. 

Les adversaires de cette loi, menés par 26 Etats républicains, demandaient que l'obligation individuelle de se doter d'une assurance santé soit déclarée anticonstitutionnelle et réclamaient que la loi soit retoquée dans son ensemble, estimant qu'elle ne pouvait pas survivre sans cette pièce maîtresse. Les conservateurs jugent que la loi constitue une violation des libertés individuelles et un élargissement considérable de l'autorité du gouvernement fédéral sur les prérogatives des Etats.

LIMITATION DE L'EXTENSION DE L'AIDE AUX PLUS PAUVRES 

La Cour a cependant apporté des limites à une autre disposition de la loi, l'élargissement de la couverture maladie des plus pauvres à 16 millions d'Américains, que contestaient les 26 Etats conservateurs. "Les Etats sont plus dépendants des fonds fédéraux pour ce programme que pour n'importe quel autre", a déclaré la Cour.

"Rien n'empêche le Congrès de fournir des fonds pour élargir la couverture médicale et d'exiger que les Etats acceptant ces fonds se plient à certaines conditions pour leur utilisation. Ce que le Congrès n'est pas libre de faire, c'est pénaliser les Etats qui choisissent de ne pas participer à ce nouveau programme en confisquant les fonds existants" pour l'aide aux plus démunis, a ajouté le président de la Cour en lisant la décision.

LES RÉPUBLICAINS PROMETTENT D'ABROGER LA LOI

Le président républicain de la Chambre des représentants, John Boehner, a promis jeudi, sur Twitter, de se battre pour abroger cette loi sur l'assurance maladie.