Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 21 juin 2012

POUM MOUN KI TAP AKIZE PREZIDAN YO!!! L'affaire des contrats Bellerive-Conille se prolonge : Le gouvernement Lamothe avait prorogé le mandat de la commission d'audit mise sur pied par l'ancien Premier ministre Garry Conille et vient de recevoir le rapport définitif de cette commission de trois membres.Le Nouvelliste | Publié le : mercredi 20 juin 2012

« On va prendre après cet examen de la CSCCA, en Conseil des ministres, la décision qui ira dans le sens des intérêts du peuple haïtien », a déclaré le Premier ministre Lamothe
Le gouvernement Lamothe avait prorogé le mandat de la commission d'audit mise sur pied par l'ancien Premier ministre Garry Conille et vient de recevoir le rapport définitif de cette commission de trois membres.
Selon les recommandations de ce rapport, certains des 41 contrats examinés et pour lesquels aucun fonds du Trésor public n'a été décaissé à date devront être résiliées. D'autres devront subir une vérification pour constater que les sommes avancées ont permis l'exécution des travaux et enfin d'autres contrats doivent débuter. Le Premier ministre Lamothe, qui en a fait l'annonce ce mercredi lors d'un Conseil de gouvernement retransmis en direct sur les médias, s'est félicité de cet acte de transparence et de courage de son gouvernement. Tous les membres de la commission Conille ont été reconduits et ont pu achever le travail dont le rapport préliminaire avait suscité moult remous et provoqué une mise au point de l'ancien Premier ministre Jean-Max Bellerive, indexé dans le mode de passation de ces contrats. Les contrats en question avaient été signés sous l'égide de la loi d'urgence qui permettait de passer outre certaines exigences de la loi sur les passations de marchés. Tout était couvert par le manteau de la légalité, mais tout était questionnable. Pour le gouvernement Lamothe, la remise de ce rapport ne clôt pas l'affaire. Dans une adresse lue par le secrétaire général de la Primature, Enex Jean Charles, le gouvernement va transmettre le rapport à la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif pour avoir un avis définitif et légal sur la question des 41 contrats. « On va prendre après cet examen de la CSCCA, en Conseil des ministres, la décision qui ira dans le sens des intérêts du peuple haïtien », a déclaré le Premier ministre Lamothe, qui évite ainsi de se mouiller dans cette affaire qui a déjà fait beaucoup de dommages collatéraux. 

Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@dalfaz 

Aucun commentaire: