Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 29 août 2012

Le péché mortel de Sophia Martelly!!!

L'action en justice de Me Newton Saint-Juste contre la Première Dame est la suite logique de toute une campagne de diffamation contre la famille présidentielle et contre l'équipe TET KALE au pouvoir en Haiti. Après les déclarations intenses du Sénateur Moise Jean-Charles, la propagande anti-gouvernementale sur le web, on arrive à une tentative visant à instrumentaliser la justice haïtienne en vue d'atteindre des objectifs politiques.

D'ailleurs, la Fédération des Barreaux utilise la même méthode contre le Président de la Cour de Cassation. Elle demande au Parlement haïtien de se réunir en Haute Cour de justice contre le Juge Anel Alexis Joseph.

Il est important de rappeler que cette initiative de Me Newton Saint-Juste fait penser aux attaques contre la Famille Boulos après le retour d'exil du Président Jean-Bertrand Aristide en 1994. Au sommet de son pouvoir rétabli à la faveur de l'invasion des troupes américaines, invasion qu'il avait lui-même réclamée, Aristide avait instauré son Premier Gang Criminel dénommé "Armée Rouge" avec mission de paralyser le fonctionnement de Boulos-CDS dans le milieu populaire de la zone métropolitaine… Reprendre le contrôle de Cité Soleil.

Dans les deux cas, la cause est la suivante : JEAN BERTRAND ARISTIDE CONSIDERE LES QUARTIERS POPULEUX COMME SON ESPACE POLITIQUE PERSONNEL. Tout personnage considéré comme une rivalité politique potentielle qui s'aventure dans le milieu populeux avec des activités économiques, sociales, ou humanitaires est considéré comme ennemi numéro 1 de Tabarre. Il doit s'attendre à des attaques de toute sorte.

Le fait que ce soit Me Newton Saint-Juste, l'un des avocats de Tabarre qui porte plainte n'est pas une simple coïncidence. La Première Dame Sophia Martelly et son Fils aîné  Olivier Martelly sont devenus la cible de ce secteur politique qui cherchera à détruire leur image, leur réputation, à les diaboliser, etc…

Sur le sujet le quotidien lenouvelliste.com rapporte une déclaration du Chef de l'Etat : 
C'est du « bla bla bla ». Ni la première dame ni Olivier n'ont droit aux dépenses. « Ils n'ont pas accès à l'argent  », a répondu le président Martelly, mardi, sur Radio Scoop Fm face aux dénonciations de Me Newton Saint-Juste demandant au parquet de Port-au-Prince de mettre l'action publique en mouvement contre  la première dame et son fils Olivier Martelly pour des dépenses importantes engageant l'Etat haïtien. Selon le chef de l'Etat, la première dame n'a pas vraiment de bureau . « C'est quelqu'un qui veut aider à changer les conditions de vie de la population », a-t-il dit.

Nous avions à plusieurs reprises expliqué que ces allégations ne pouvaient pas être sérieuses. On n'a qu'à revoir l'abc du Droit Budgétaire ou de la Finance publique, sans oublier l'omniprésence du Fonds Monétaire International (FMI), pour comprendre. Le parlement haïtien joue un rôle déterminant dans le budget qui est une loi. Les accusateurs n'ont jamais fait référence de la Cour Supérieure des Comptes, chargé de vérifier les dépenses publiques. Le Conseil d'Administration de la Banque Centrale, redevable devant le Sénat n'a jamais été sollicité dans le débat.

Rien de sérieux que des allégations. On a même pas le souci de sollicité les institutions étatiques chargées de contrôler les comptes de l'Etat. Les commentateurs politiques semblent fuir les sources d'informations crédibles. On préfère se référer aux déclarations de Moise Jean-Charles. Qui pis est, les scientifiques haïtiens répètent Moise Jean-Charles. Une vraie catastrophe!!!

Il est clair que l'objectif de ceux qui accusent la famille famille présidentielle est simplement de faire persister l'idée qu'Haiti est un pays corrompu. Ces apatrides créent des histoires sans fondement pour ternir l'image de leur pays sur la scène internationale. Car, il savent que la réputation de pays corrompu est toujours une note négative pour le gouvernement en place, et surtout pour la relance de l'économie par des investissements directs,…

Le faux scandale autour de la compagnie de téléphone Haitel accusant injustement le Chef de l'Etat Michel Martelly, le Premier Laurent Lamothe et la Première Dame Sophia Martelly est une preuve de plus de la méchanceté des membres de l'élite. Dans un article paru dans le journal lenouvelliste.com, des entités de l'Etat concernées par la situation de faillite de la Compagnie Haitel ont présenté des faits qui rejettent complètement les allégations. (Faillite de la HAITEL S.A : la DGI et le CONATEL font le point. http://www.lenouvelliste.com/article4.php?newsid=108382 )

Nous prennons pour naïfs ceux qui sous-estiment les manoeuvres de Jean-Bertrand Aristide (et celles de ses amis au niveau international). Pire, nous pensons que les anciens alliés qui aujourd'hui supportent directement ou indirectement Tabarre dans son objectif de retour au passé récent anarchopopuliste sont des traites qui ne méritent aucune considération. Si aujourd'hui, ils se laissent manipuler par des discours anti-duvalieristes, de ralliement idéologique de gauche, jusqu'à encenser Lavalas, au jour de la vengeance Aristidienne, ils connaitront le même sort. 

L'homme qui n'a jamais exprimé aucun regret pour les fautes graves commises, est prêt à les répétées. 

C'est dommage! Car, Michel Martelly, sa famille et son groupe TET KALE devraient être pour le secteur démocratique des alliés; cela, même quand il y a désaccords sur plusieurs dossiers.

Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haiti.  
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Aucun commentaire: