lundi 29 juillet 2013

Les nouveaux éléments de la déstabilisation : Stratégie de contournement.

Les nouveaux éléments de la déstabilisation : Stratégie de contournement.

On croyait que l'opposition politique haïtienne était composée de quelques groupuscules politiques, certains medias de l'ANMH, certains entrepreneurs de la bourgeoisie répugnante... Apres analyse, il a été révélé qu'aujourd'hui certaines structures de la société civile jouent carrément par devant de la scène sans se préoccuper des mélanges de genres. Le RNDDH avec ses avocats apparentés politiques  et droitdelhommistes (Samuel Madistin, Newton Saint juste etc.) qui dans une complicité sordide avec les radios antiMartelly pour les raisons elles seules peuvent élucider donnent pignon sur rue à ces messieurs et organisations de défenses des droits de l'Homme.

Le nanisme imaginatif  de ces élites crée dans l'opinion un air du déjà vu. Comme si, les remakes des actions politiques doivent être dénués de tout bon sens ou fairplay. Toujours est il la fin justifie les moyens. Force est de constater qu'on est plus dans l'antimartellisme primaire. Il y a lieu de parler de haine et d'une volonté sans borne de dechoukage. Certains analystes tentent de mettre en rapport cette tension politique avec les prochaines élections. Ils n'ont pas tort pourtant les faiblesses caractérisées des structures politiques mettent en berne cette hypothèse vue qu'ils existent seulement dans l'émission Ranmasse et l'invite du jour de Vision 2000 pour ne citer que ces émissions. 

Le ton des discours ou prise de parole de nos leaders durant ces derniers jours est révélateur d'une lassitude mêlée d'une absence de vision. Pour ainsi dire, n-y-a-t-il pas un besoin pour ces hommes et femmes politiques  de s'auto évaluer ? N'assiste-on pas  a un gout de fin de règne d'une génération de leaders politiques sans résultats a la clé ?  

Il me semble que ce rugissement traduit un comble de fatalisme face à l'instabilité institutionnelle qu'ils ont eux même nourrie et alimentée. Quoi qu'ils puissent dire, le président de la république Michel Joseph Martelly a subi tous les assauts et il résiste. Il continue à gouverner en dépit des difficultés réelles et artificielles. Qui l'aurait su que SEM Michel Joseph Martelly a pu donner une si belle leçon de démocratie a ces soit disant carriéristes de la politique haïtienne. Pourquoi Martelly a pu transformer le paysage politique en deux ans de mandat avec des réalisations concrètes dépassant  toutes attentes ? 

Nos acteurs politiques traditionnels ont à redire. Ils doivent regarder la modernité politique en face pour comprendre l'homme haïtien mérite d'entendre plus que les dénonciations sans fondement. Cette jeunesse qui s'accroche au volontarisme politique du President Martelly est en phase avec les mondialisations et elle comprend mieux que le microcosme affairiste et politicien que la déstabilisation quelle que soit sa forme ne rendra pas service au progrès économique et social. Au contraire, les avancées dans les domaines touristique, politique et diplomatique peuvent voler en éclat à cause de la persistance de notre comportement politique suicidaire. Rappelez vous que le Michel Joseph Martelly n'est pas l'ennemi et c'est surtout pour cela les acteurs du changement doivent éviter les voies tortueuses du contournement pour revenir au combat démocratique dans l'objectif de poser les vraies questions du développement d'Haïti et du bien être de la nation.   
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire