dimanche 25 août 2013

Haïti augmente les tarifs d'importation pour protéger la production nationale

HCNN, 22 Août, 2013

Par Rachel Belt

PORT-AU-PRINCE, Haïti (HCNN) - Le gouvernement haïtien a décidé d'augmenter les taxes sur un certain nombre de produits subventionnés importés pour protéger les industries locales qui risquent de s'effondrer, face à la concurrence déloyale à laquelle les produits, réalisés dans ce pays des Caraibes, se trouvent confrontés.

Le secrétaire d'État à la Réforme fiscale, Ronald Decembre, a déclaré que le gouvernement haïtien a l'obligation de protéger les producteurs et les industries qui soutiennent l'économie du pays et la création d'emplois durables pour les populations locales.

«Nous avons des tarifs incitatifs pour les produits que nous souhaitons que les gens importent et des droits de douane dissuasifs pour les produits que nous jugeons nuisibles à la production nationale", a déclaré Decembre à HCNN dans une interview mercredi.

Les taxes sur le maïs et les haricots importés vont de 3,5% à 15%, tandis que les droits sur le rhum importé atteindra 25% par rapport au 15% appliqué actuellement. La farine de blé, qui était exonérée d'impôt, seront désormais imposés à 15% alors que les taxes sur les pâtes alimentaires vont passer de 10% à 20%.

La taxe sur le riz importé reste inchangé, à 3,5%, parce que les officiels gouvernementaux estiment que le pays n'a pas encore la capacité de produire assez de riz pour satisfaire la demande locale, ce qui est différent pour plusieurs autres produits agricoles et industriels.

Le gouvernement haïtien estime que ces produits importés, souvent subventionnés par les pays producteurs, peuvent être achetés sur le marché local à un prix moins élevé que leurs équivalents, produits en Haïti, ce qui conduit de nombreuses entreprises locales à la faillite.

"Nous ne taxons simplement parce que nous voulons augmenter les recettes douanières," a déclaré Decembre. "C'est parce que les entreprises qui créent des emplois ici ne peuvent pas suivre les prix des produits subventionnés provenant d'autres pays", a déclaré Decembre à HCNN.

Les taxes sur de nombreux autres produits vont augmenter tandis que les droits ont été réduits ou éliminés sur une série d'autres articles et intrants, nécessaires au travail des producteurs locaux, deviendront libres d'impôts.

Des voix critiques craignent que de telles mesures puissent avoir une incidence négative sur le coût de la vie dans un pays où la majorité de la population vit avec moins de 2 dollars par jour.

Cependant, le gouvernement fait valoir que le meilleur moyen de retourner la situation est de protéger et de stimuler la production nationale, créer des emplois et des opportunités et générer des moyens pour financer de manière autonome les projets qui comptent pour le peuple haïtien.

"Nous ne pouvons pas toujours compter sur la communauté internationale pour financer notre budget national et nos projets», a déclaré Decembre à HCNN. «En tant que peuple, nous devons essayer de notre mieux de prendre notre destin entre nos mains», a déclaré Decembre.

Avant son entrée en vigueur en octobre, ce document de redressement fiscal devra être approuvé par les deux chambres législatives. La Chambre basse l'a approuvé récemment et le sénat se propose de l'examiner dans les jours ou semaines à venir.


HCNN

____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
  
 
But you can't fool all the people all the time."
 (
  
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
  
 Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
  
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire