lundi 26 août 2013

Le Bloc majoritaire à la Chambre basse dénonce la démarche d’un groupe de parlementaires auprès du Président Barack OBAMA à l’encontre de l'Ambassadeur des Etats-Unis accrédité en Haïti

Port-au-Prince, le 26 Août 2013

 

 

 Le Bloc majoritaire à la Chambre basse dénonce la démarche d'un groupe de parlementaires auprès du Président Barack OBAMA à l'encontre de l'Ambassadeur des Etats-Unis accrédité en Haïti


                  Le bloc des Parlementaires pour la Stabilité et le Progrès (PSP) dénonce la position fantaisiste et cavalière d'un groupe de collègues parlementaires qui, par leur entêtement à troubler l'ordre républicain et à déstabiliser le pays, se livrent à des manœuvres indignes d'hommes d'État, d'abord par leur tentative de faire passer une loi en Catimini à la Chambre basse, en violation flagrante des règlements intérieurs. Ensuite, par leur dernière lettre en date du 23 Août 2013, adressée au Président Américain Barack OBAMA, qui constitue une gifle aux relations d'amitié et de coopération caractérisant les deux pays, en piétinant les règles les plus élémentaires de la diplomatie parlementaire.  

 

             Le bloc Parlementaire pour la Stabilité et le Progrès (PSP) juge inacceptable qu'une poignée de députés ne représentant aucunement l'expression de la majorité à la Chambre, veulent dicter leur loi à la majorité, transgressant ainsi les principes fondamentaux de la démocratie. Jusqu'ici, les prises de position de l'Ambassadeur WHITE en Haïti sont correctes, dans la mesure où elles s'alignent sur celles du peuple haïtien qui aspirent aux promesses de changements faites par l'exécutif, dont le Bloc Majoritaire à la Chambre basse (PSP) veille scrupuleusement à l'implémentation. 

 

Le PSP salue la contribution de Mme White dans l'effort de reconstruction du pays et son plaidoyer pour la promotion de l'investissement et la création d'emplois en Haïti.

 

          En conséquence, le Bloc pour la Stabilité et le Progrès (PSP) encourage Mme Pamela White à continuer à œuvrer en faveur d'Haïti.

                   

 Par ailleurs, le PSP lance un appel solennel à tous les secteurs de la vie nationale, en vue d'emprunter la voie du dialogue dans la perspective de permettre au pays de sortir du joug du sous-développement et de recouvrer sa souveraineté économique et politique, indispensable à l'entreprise de reconstruction nationale.

 

Pour le directoire du PSP :

 

 

 

Marie Denise BERNADEAU                                                   Abel DESCOLLINES

Député du Peuple                                                                   Député du Peuple

Secrétaire du PSP                                                                   Porte Parole du PSP

 

 

Stevenson Jacques THIMOLÉON

Député du Peuple

Président du PSP



Enregistrer un commentaire