jeudi 12 septembre 2013

Haïti - Social : Retombées concrètes du Programme d'assistance sociale «Ede Pèp»


Haïti - Social : Retombées concrètes du Programme d'assistance sociale «Ede Pèp»
Mercredi, lors d'une conférence de presse à la Primature, Charles Jean Jacques, le Ministre des Affaires Sociales et du Travail, n'a pas caché sa satisfaction quant aux retombées concrètes de l'implémentation du Programme d'assistance sociale « Ede pèp » de l'Administration Martelly-Lamothe et de son volet « lutte contre la faim ».

Chiffres à l'appui, le Ministre a expliqué les mécanismes mis en place pour assurer la pérennité du Programme de restaurant communautaire et du Centre de transit, destinés aux couches les plus défavorisées de la population, précisant [à l'intention de l'opposition], que ces programmes s'adressaient à la population haïtienne en général et non uniquement aux partisans du régime précisant « Le programme d'implantation des restaurants communautaires visait initialement la mise en place de 90 restaurants. Sur 75 répertoriés, 58 fonctionnent actuellement à travers le pays et fournissent 29,000 plats chauds chaque jour et ont crées 522 emplois directs. »

Charles Jean Jacques a annoncé qu'à la demande du Premier Ministre, Laurent Lamothe, « d'ici octobre on devrait passer de 90 à 190 restaurants communautaires. » Rappelant que chaque restaurant a la capacité de fournir 500 plats chauds par jour, soit 45,000 plats pour les 90 restaurants de prévus [95,000 pour les 190]. Une cotisation symbolique de 10 Gourdes est réclamée au bénéficiaire et le Programme s'assure qu'au moins 50% du plat est constitué de produits locaux « Autant dire que les restaurants communautaires facilitent le développement des relations de proximité avec les producteurs. » a souligné le Ministre qui a annoncé que « Les communautés de Sans-Fil et de Fort-National s'apprêtaient à accueillir bientôt leur restaurant communautaire respectif. »

Par ailleurs, le Ministre Jean Jacques a mis un accent particulier sur le programme d'implantation de 60 boulangeries communautaires dans le cadre du Projet « Chanje metye, chanje lavi » de la Présidence en partenariat avec son Ministère « Cette démarche vise la création d'une nouvelle classe d'entrepreneurs, avec un vaste programme de formation professionnelle des jeunes issus des couches défavorisées de la population. Ces jeunes sont localisés et recrutés suivant la carte du Conseil National de la Sécurité Alimentaire (CNSA), les fours sont de fabrication locale et leur choix s'inscrit dans la politique du Gouvernement visant la protection de l'environnement. »

Toujours dans le souci de promouvoir la politique de la famille, Charles Jean Jacques a expliqué que le Ministère a mis en place le Centre de Transit à Delmas, qui devrait accueillir à court terme 400 jeunes des rues. Selon le Ministre, ces jeunes seront pris en charge dans les grandes villes du pays. Ils seront scolarisés et le chantier de la
nouvelle école, qui assurera leur formation professionnelle, débutera très bientôt. Il a également annoncé la rénovation du Centre de Carrefour, qui verra sa capacité passer de 300 à 900 personnes.

Source: HL/ HaïtiLibre 

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
        
       
      But you can't fool all the people all the time."
 (
        
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
        
       Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
        
) dixit Abraham Lincoln.

Enregistrer un commentaire