mardi 29 octobre 2013

Flash!! Les citoyens Laurent Salvador Lamothe et Patrice Baker sortent vainqueur d'un procès contre le journal en ligne Haïti Observateur...

 

Ils ont atteint leurs objectifs qui visaient à rétablir la vérité et édifier l'opinion publique, ont-ils affirmé au terme de la mediation, tenue le 28 Octobre 2013.

 

Les citoyens Laurent Salvador Lamothe et Patrice Baker ont eu gain de cause de Haïti Observateur dans le cadre de la plainte en diffamation qu'ils ont portée contre ce journal. Selon l'accord trouvé au cours de la médiation qui s'est tenue en Floride entre les avocats des deux parties, Léo Joseph doit rétablir la vérité en publiant les déclarations de Michael Charles prouvant que le journal avait menti et porté préjudice aux citoyens Lamothe et Baker. Aussi, Directe Infos repasse-t-il cette affaire en revue afin de permettre à ces lecteurs de mieux comprendre la situation.

 

Selon les dépositions des citoyens Jehan Colimon et Michael Charles de la compagnie North citadel par devant le tribunal du « Southern District of Florida », toutes les informations contenues dans l'article « […] La Haïtel en vente pour 25 millions$ » publié par Léo Joseph, en date du 15 août 2012 dans les colonnes de l'hebdomadaire Haïti observateur, sont totalement fausses. Jehan Colimon et Michael Charles ont été cités comme témoins suite à une plainte de Laurent  Lamothe et Patrice Baker contre l'hebdomadaire « Haïti Observateur » et Léo Joseph.

 

« Au cours d'une conversation téléphonique que j'ai eue avec Léo Joseph le jour même de la parution de l'article « […] La Haïtel en vente pour 25 millions$ », sorti dans le numéro du 15 au 22 août 2012 de l'hebdomadaire « Haïti observateur », je me rappelle lui avoir signifié que les informations qu'il détient de Franck Ciné dans le cadre de l'affaire de la Haïtel sont toutes fausses et discréditent Haïti Observateur», a déclaré le témoin à décharge Jehan Colimon par devant le tribunal du « Southern District of Florida » dans le cadre d'une plainte déposée par le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe contre Haïti Observateur et Léo Joseph, auteur de l'article diffamatoire « […] La Haïtel en vente pour 25 millions$ ».

 

Citant Léo Joseph, le témoin à décharge, Jehan Colimon, a révélé (par devant le tribunal du Southern District of Florida), le 30 septembre écoulé, que le journaliste Léo Joseph lui avait froidement répondu : « […] Vous devez me comprendre. Depuis la création de la Haïtel, Franck Ciné nous a toujours accordé des publicités. Quand nous avions eu des déboires financiers, il nous a toujours soutenus ».

 

Et, a également déclaré M. Colimon lors de ses dépositions sous serment : « Je me suis donc rappelé que, dans le courant de l'année 2008, quelque temps avant la publication de cet article, $ 20 mille dollars USD ont graduellement été versés sur un compte personnel de Léo Joseph ».

 

Alors, avoue M. Colimon : « Dépendamment de cette réponse, j'avais compris que Léo Joseph savait pertinemment que les informations fournies par Franck Ciné étaient fausses mais qu'il les a quand même publiées en guise de retour d'ascenseur a Franck Ciné pour les supports qu'il avait donnés à Haïti Observateur pendant les années de crise financière de l'hebdomadaire».

 

L'article « […] La Haïtel en vente pour 25 millions$ » de Léo Joseph, accuse le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe et son ancien associé Patrice Baker d'avoir voulu vendre la Haïtel à la Compagnie Nord Citadel pour $ 25 millions de dollars, soit bien en-dessous de sa valeur réelle estimé à $ 80 millions de dollars, selon les propres expertises de Léo Joseph.

 

Aussi, l'article a-t-il mentionné que le Premier ministre, supporté par le Président de la République et quelques parlementaires influents, avaient fait pression sur le citoyen Michael Charles, Gérant de la Compagnie Nord Citadel basée à New York, pour que ce dernier fasse un dépôt fiduciaire de $ 10 millions U.S sur un compte privé en Haïti. Toujours d'après Léo Joseph, le Premier ministre cumulait les combines en vue de s'octroyer « la part du lion » de la vente clandestine de la Haïtel.

 

Dans ce même article avait avancé que c'est le Consul général d'Haïti à New York, M. Charles Forbin, qui avait servi d'intermédiaire entre MM Lamothe, Baker et Michael Charles de Nord Citadel. Or, par devant le tribunal du « Southern District of Florida », le citoyen Michael Charles, Gérant de la Compagnie Nord Citadel a déclaré n'avoir jamais « rencontré ni parlé avec le Premier ministre Laurent Lamothe de sa vie ».

 

Par ailleurs, a poursuivi Michael Charles : « au cours de l'année 2011, j'avais appris par un communiqué officiel qu'une compagnie haïtienne de Télécommunications dénommée « Haïti télécommunication internationale S.A, connu sous le nom commercial de Haïtel, sera mise aux enchères en Haïti. […] C'est alors que j'ai alors décidé de contacter le Consulat haïtien à New York pour de plus amples informations sur cette opportunité d'affaires. J'ai aussitôt constaté que le Consul général n'en savait pas plus que moi.
 

Le citoyen Michael Charles a affirmé, par devant le tribunal du Southern District of Florida, qu'il était lié par respect du secret professionnel car, a-t-il confié, « Plusieurs rencontres se sont déroulés entre Franck Ciné et moi. Soit le 3 juillet 2012, nous avons signé un protocole d'accord d'après lequel toutes les informations concernant le dossier de la Haïtel devraient restées confidentielles ».

Par conséquent, M. Charles a catégoriquement démenti qu'il ait jamais dit quoique ce soit à quiconque concernant les négociations relatives à la mise en vente de la Haïtel et, a-t-il formellement déclaré que l'article de Léo Joseph sorti dans le numéro du 15 au 22 août 2013 de l'hebdomadaire sis à New York « Haïti Observateur» n'est qu'un ramassis d'élucubrations et de mensonges.

Guillaume L. PIERRE

Directe Infos


____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!

"You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."
 (Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.) dixit Abraham Lincoln.  
Enregistrer un commentaire