mercredi 9 octobre 2013

Mieux coordonner l'action des ONG






Plusieurs centaines d'organisations non gouvernementales ont répondu, mardi, à l'appel du gouvernement. Réunies en forum à l'hôtel Karibe Convention Center, les autorités entendent coordonner les actions de ces ONG et les porter à agir en fonction du Plan stratégique de développement d'Haïti. Laurent Lamothe plaide pour un partenariat avec elles.

Un forum sur la coordination des ONG. Une grande première en Haïti. Le gouvernement veut améliorer l'efficacité de l'aide externe. Environ 550 ONG sont officiellement reconnues par les autorités. Mais il en existe beaucoup plus sur le territoire. Le Premier ministre a demandé à ces organisations d'avoir de la transparence dans leur fonctionnement. Le hic. Elles n'ont pas l'habitude de rendre des comptes. En tout cas pas aux autorités gouvernementales, encore moins aux parlementaires. 

« Nous n'avons rien contre elles, mais nous voulons savoir ce qu'elles font et s'assurer que ce qu'elles font entre dans le cadre des priorités du gouvernement, a indiqué Laurent Lamothe. Nous ne voulons pas de duplicatas ». Le chef du gouvernement a annoncé le lancement d'un logiciel informatique où chaque ONG peut voir ce que fait l'autre et l'état d'avancement de ses projets dans le pays. La population pourra aussi suivre le travail de ces organisations. Les autorités sont donc à la recherche de la transparence dans le fonctionnement de ces organisations qui reçoivent beaucoup d'argent au nom du pays. 


Laurent Lamothe dit accorder une attention particulière au fonctionnement des ONG dans le pays. « L'ONG ne peut pas être en compétition avec l'Etat haïtien sur les financements des projets », a-t-il lancé. 

« C'est dans le souci de mobiliser tous les moyens possibles et disponibles au service du développement national que les organisations non gouvernementales nous interpellent, a-t-il dit dans son discours de circonstance. Elles nous interpellent parce que nous savons qu'elles sont là, qu'elles mobilisent des moyens importants tant techniques que financiers, qu'elles disposent d'une grande capacité de mobilisation et de pénétration. L'expérience vécue pendant de longues années nous en donne la preuve, la catastrophe du 12 janvier 2010 nous en a convaincus. » 

Selon le chef de la Primature, ce forum traduit une préoccupation récurrente d'associer les efforts des ONG et de manière complémentaire à ceux engagés par son gouvernement. « Eviter le gaspillage et les duplications ne peut être un objectif difficile à partager », a-t-il plaidé. 

Le gouvernement, a poursuivi Laurent Lamothe, s'est donné un Plan stratégique de développement d'Haïti (PSDH) et un Programme triennal d'investissement (PTI), que ce soit par le CAED ou tout autre mécanisme qui privilégie la concertation, la coordination, « l'équipe en place recherche résolument l'accompagnement, l'alignement, et, dans le cas spécifique des ONG, la complémentarité ». 

Egalement ministre de la Planification et de la Coopération externe, Laurent Lamothe a fait savoir que des dispositions légales sont en train d'être envisagées pour, d'une part, faciliter les procédures de reconnaissance et « ainsi porter toutes les organisations engagées dans des gestes humanitaires ou de développement à intégrer le partenariat nouveau que nous voulons développer avec elles et, d'autre part, renforcer les mécanismes de coordination si nécessaires à un suivi systématique des programmes et projets. » 


Ce forum, a-t-il dit, « doit donc nous donner l'opportunité d'un dialogue constructif à la recherche de solution et de mécanismes pour un partenariat durable et des résultats incontestables sur le rythme et la qualité du développement national. » 

La réponse qu'il faut donner aux ONG qui interviennent dans l'humanitaire, la place et le rôle de ces ONG dans le mécanisme de coordination gouvernementale sont les deux thèmes qui ont été débattus en séance plénière à l'occasion de ce premier forum. 


Selon l'ambassadeur d'Espagne accrédité en Haïti, Manuel Hernandez Ruigòmez, « Ce premier forum national représente une preuve complémentaire des avancées que le gouvernement réalise en matière de l'amélioration de la coordination et de l'alignement des ONG avec les priorités gouvernementales ». 


Au cours de ce forum à l'hôtel Karibe, le gouvernement a présenté un projet de loi sur le fonctionnement et la régularisation des ONG qui sera bientôt déposé au Parlement. La Primature a aussi remis aux responsables des ONG une copie du Plan stratégique de développement d'Haïti et le Programme triennal dans l'investissement 2014-2015.

Auteur:Robenson Gefffrard, rgeffrard@lenouvelliste.com

Le Nouvelliste,

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."

 (Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire