mercredi 20 novembre 2013

Après Vertières : Michel Joseph Martelly rentre triomphalement dans la ville du Cap-Haïtien

 

Une manifestation monstre impossible à chiffrer, a accompagné le Chef de l'État  de Vertières à la place de la cathédrale du Cap-Haitien.

 

Une fois de plus, la population capoise a démontré son inconditionnel attachement au Président de la République ce lundi 18 novembre 2013, en marge de la célébration du 210eanniversaire de la bataille de Vertières.

 

« Se pa lajan non se volonte wi », scandaient les manifestants en référence des 50 millions qu'auraient donné les contrebandiers dominicains et les forces ultranationalistes de la terre de Trujilo pour déstabiliser le pouvoir Tèt Kale qui commence à prendre des mesures en faveur d'Haïti.

 

A l'issue de son discours de circonstance très attendu lors de la célébration du 210eanniversaire de l'ultime bataille de la guerre de l'indépendance remportée par nos ancêtres à Vertières, plusieurs milliers de partisans de l'équipe Martelly/Lamothe ont fièrement marché, côte à côte et en parfaite symbiose, avec le Président de la République le lundi 18 novembre 2013 en vue, disent-ils, de le remercier pour les multiples projets implémentés par son équipe dans la métropole du Nord.

 

Ils étaient des dizaines de milliers à attendre la prise de parole du Président de la République et à se patienter sur le site de Vertières. D'entrée de jeu, des cris de joie et ovations ont fusé de partout quand le Chef de l'État eut à demander aux agents de sécurité préposés par devant son stand de « laisser le peuple se rapprocher de son Président » !

 

 « Les gens du Nord » se sont encore montrés très solidaires de Michel Joseph Martelly qui, dans ses propos de circonstance, avait notamment mis l'accent sur le fait que l'indépendance d'Haïti soit le fruit de l'union des noirs et mulâtres de Saint-Domingue réunis autour de Jean Jacques Dessalines,Christophe et d'Alexandre Pétion.

 

Ainsi, le Président de la République a invité la nation tout entière à écarter tout discours malsain ne visant qu'à polluer le contexte sociopolitique actuel et, du coup, freiner la marche du progrès pour tous en empêchant la continuité des « 5E : Education, Energie, État de droit, Environnement, Emploi» sur lesquels repose le programme politique de l'administration Martelly.

 

Tout de suite après les propos de circonstance de Michel Martelly, des milliers de Capois s'y sont donné à cœur joie et ont vivement accompagné leur Président sur environ deux kilomètres, partant du site historique de Vertières à la Place Notre Dame du Cap. Ces milliers de participants ont massivement répondu à l'appel à l'unité et au dialogue lancé par le président Michel Joseph Martelly en vue d'un changement effectif au bénéfice de tous les fils de la nation haïtienne.

 

Quarante-huit heures auparavant, sur l'imposant site du Palais  Sans Souci construit par le roi Henry Christophe sur 76.41 kilomètres, la population de Milot se sont également montrés très solidaires du Chef du Gouvernement Laurent Lamothe.

 

Comme ils l'ont fait à Vertières le lundi 18 novembre dernier, la population du nord avaient été tout aussi nombreux à participer à la 3e édition du programme gouvernemental « Gouvènman an lakay ou », lieu de dialogue public avec les localités dans l'intention de continuer à faire l'état de lieu des programmes sociaux et de développement du Gouvernement, dans l'objectif d'améliorer les conditions de vie de leur population respective.

 

A Vertières, après avoir appelé la population au calme, à la sérénité, à la tolérance, au dialogue et au travail,  Michel Joseph Martelly ainsi que plusieurs ministres du Gouvernement  Lamothe ont triomphalement marché dans la ville du Cap en liesse, de Vertières à la Place Notre Dame du Cap, en traversant  l'entrée de « Barrière Bouteille » !

 

Guillaume L. Pierre

Journaliste/ Communicateur

Rédacteur à Directeinfos !

____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!! "You can fool some people sometimes, But you can't fool all the people all the time."
 (Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire