jeudi 19 décembre 2013

Déclaration du porte-parole du Département d'Etat américain sur la récente décision de la République Dominicaine sur la question de la citoyenneté.

Le 19 décembre 2013
No.2013/68

Déclaration du porte-parole du Département d'Etat américain au sujet de la récente décision de la République Dominicaine sur la question de citoyenneté

Le 18 décembre, en réponse à une question posée au sujet de la récente décision de la cour en République Dominique sur la question de la citoyenneté, le porte-parole du Département d'Etat américain a fait la déclaration suivante:

«Nous avons certainement pris connaissance du plan, et je crois que cela a été en réponse à la décision. Nous avons communiqué notre vive préoccupation au gouvernement de la République Dominicaine en ce qui concerne l'impact de la décision sur le statut de citoyenneté de  personnes en République Dominicaine, dont la majorité, comme vous l'avez mentionné, sont d'origine haïtienne. Nous avons exhorté le gouvernement à poursuivre d'étroites consultations avec les partenaires internationaux et la société civile pour identifier et résoudre aussi rapidement que possible, d'une manière humaine, les préoccupations concernant la portée de ce plan pour les personnes concernées. Nous allons donc poursuivre le dialogue, mais nous avons exprimé nos préoccupations sur cette question».

(Fin du texte)
______________________

12-19-2013
No. 2013/68

U.S. State Department Spokesperson statement on recent Dominican Republic citizenship ruling

On December 18, in response to a question on a recent court ruling in the Dominican Republic on citizenship, the U.S. State Department spokesperson issued the following statement:

"We've certainly seen the plan; I think that was in response to the ruling.  We've conveyed our deep concern to the Government of the Dominican Republic regarding the ruling's impact on the citizenship status of persons in the Dominican Republic, the majority of which, as you mentioned, are of Haitian descent.  We've urged the government to continue close consultation with international partners and civil society to identify and expeditiously address in a humane way concerns regarding the plan's scope and reach to affected persons.  So we'll continue the dialogue, but we have expressed our concerns over it."

(End of text)

 
Enregistrer un commentaire