jeudi 26 décembre 2013

Haïti - Économie : Pré-bilan de Laurent Lamothe


Haïti - Économie : Pré-bilan de Laurent Lamothe
Lundi, le Premier Ministre Laurent Lamothe, qui présentera début janvier 2014, le nouveau bilan de son gouvernement devant l'Assemblée Nationale a mis en avant un certain nombre d'acquis, surtout au niveau économique et esquissé quelques perspectives pour 2014.

Le montant des réserves de change demeure durant les fêtes de fin d'année en décembre 2013 à un niveau assez confortable, soit 1 milliard 132 millions de dollars US, avec des ratios de rentabilité bancaire qui se sont considérablement améliorés. Selon une mission du Fonds Monétaire International, conduite par Gabriel Di Bella, au début de décembrehttp://www.haitilibre.com/article-9977-haiti-economie-declaration-de-fin-de-mission-du-fmi-en-haiti.html , il a été reconnu que le produit intérieur brut (PIB) s'était accru d'environ 4% au cours de l'année fiscale 2013 sous l'effet de la reconduction des dépenses de reconstruction, d'un accroissement des exportations de textile, et d'un résultat meilleur que prévu pour l'agriculture.

L'inflation, qui avait culminé à près de 8% après la sécheresse et les mauvaises conditions climatiques de l'année dernière, s'est établie à 4,5% au terme de l'année fiscale 2013, en raison d'une stabilisation des prix des matières premières et d'un resserrement de la politique monétaire plus tôt cette année.

Le programme de réformes structurelles a progressé, en particulier, des mesures importantes ont été prises vers la création d'un Compte unique du Trésor (CUT), qui renforcera l'efficacité des dépenses, la maîtrise et la gestion de la trésorerie. Le FMI a également affirmé que les efforts pour lutter contre la fraude fiscale devraient redoubler afin d'assurer une perception des recettes plus vigoureuse, ce qui semble essentiel pour compenser une baisse progressive de l'aide étrangère. En outre, la consolidation continue de la gestion des finances publiques permettra d'associer plus efficacement les dépenses publiques, la croissance et la réduction de la pauvreté. Le FMI et le Gouvernement haïtien, reprendront leurs travaux en janvier 2014 afin de finaliser les discussions, dans le cadre des réformes annoncées. 

L'une des décisions marquantes de l'année a été le relèvement d'1 % du taux de réserve obligatoire sur les passifs libellés en gourdes. Il s'en est suivi une amélioration significative du climat des affaires, la réduction des coûts de production par l'amélioration des transactions commerciales et des réformes nécessaires à la promotion des exportations.

Par ailleurs, la Banque de la République d'Haïti (BRH) a mis sur le marché 112 millions de dollars américains afin de stabiliser la gourde en 2013 sur la demande du gouvernement. Le taux de change a connu une évolution stable autour de 43,71 gourdes.

Cette année, près de 50 projets d'investissements privés ont vu le jour pour un montant de 698 millions de dollars américains, dont 473 millions en provenance d'investisseurs nationaux et 225 millions d'investisseurs étrangers, soit une augmentation de plus de 25 % par rapport à l'année dernière.http://www.haitilibre.com/article-10138-haiti-economie-hausse-de-25-des-investissements-en-haiti-2012-2013.html Des avancées qui sont dues non seulement à la rationalisation des dépenses de l'État mais également aux réformes économiques (lutte contre la corruption et la contrebande, entre autres), et de la réforme des finances publiques. 

L'augmentation de l'offre agricole, notamment de la production des céréales et des vivres alimentaires, a joué un rôle prépondérant dans la stabilité des prix sur le marché et la réduction de l'inflation durant l'année 2013. Le gouvernement, dans son souci de dynamiser l'agriculture, entend continuer à accompagner les paysans, qui sont invités à travailler ensemble en vue de bénéficier du « Fonds de participation » inséré dans le budget de la République à cet effet. http://www.haitilibre.com/article-10085-haiti-economie-amelioration-des-finances-publiques.html

A noter que les exportations du pays ont augmenté de près de 20% en 2013 et le déficit budgétaire est sous contrôle. Le Premier ministre a invité toutes les entités de l'État à conjuguer leurs efforts en vue de tenir les performances de cette année et les améliorer au cours de l'année 2014.

Le gouvernement veut doubler le revenu « per capita » en vue de sortir la population de la misère, a précisé le Chef du Gouvernement qui entend atteindre un taux de croissance à 2 chiffres a affirmé « Cet objectif est réalisable ! » 

Il a également indiqué qu'au niveau industriel les fabrications de produits alimentaires, de bois, de produits chimiques et les ouvrages métallurgiques ont crû respectivement de 6.5 %, 12.6 %, 9.4 % et de 19.2 %; une bonne prestation de toutes les branches d'activité de ce secteur, notamment, commerce de véhicules automobiles (2.2 %), de gros de produits alimentaires (7.1 %), d'articles et appareils d'équipement domestique (2.8 %) et de quincaillerie (7.7 %) soulignant une baisse positive de l'indice de la valeur moyenne des importations de 2.1 % en glissement annuel et de 2.6 % par rapport au dernier trimestre.

Il reste encore du chemin à parcourir mais les perspectives demeurent excellentes pour 2014, le pays étant en chantier, se trouve dans une meilleure situation que l'année dernière et est en progression.

Source: HL/ HaïtiLibre 


____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
 
 
"You can fool some people sometimes, 
     
    
   But you can't fool all the people all the time."
 (
   
 Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
   
    Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
  
   
 ) dixit Abraham Lincoln.
  
 
Enregistrer un commentaire