Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 11 décembre 2013

Haïti: les autorités défendent leur gestion du pactole Petrocaribe

Haïti: les autorités défendent leur gestion du pactole Petrocaribe

Par RFI
Port-au-Prince, le 9 septembre 2013. Le président du conseil ministériel Petrocaribe et ministre du Pétrole vénézuélien, Rafael Ramirez, avec à sa gauche, le Premier ministre haïtien Laurent Salvador Lamothe.
AFP PHOTO / Louis-Joseph Olivier










Le gouvernement d'Haïti dément toute opacité dans la gestion des fonds Petrocaribe. Depuis 2008, le pays profite d'un accord avec le Vénézuela : quand Haïti importe du pétrole, seuls 40% de la facture sont réglés immédiatement, les 60% restants sont à disposition de l'Etat qui a 25 ans pour rembourser. Mais mercredi, la Banque mondiale, par la voix de son envoyée spéciale dans le pays, a émis des critiques quant au manque de sagesse dans l'utilisation de ces sommes. La réponse des autorités est ferme : il est impossible de détourner cet argent prévu pour des projets de reconstruction et d'aide sociale.

Avec notre correspondante à Port-au-Prince, Amélie Baron

Opération transparence pour l'Etat haïtien : en réaction aux déclarations de la Banque mondiale, le directeur général du bureau en charge de la gestion des fonds Petrocaribe a tenu à expliquer clairement comment ces importantes sommes étaient dépensées. Michel Lecorps rappelle que toutes les données sont publiques et disponibles sur Internet : « Toutes les informations sur tous les projets financés par Petrocaribe sont sur le site : quand le projet a commencé, combien d'argent est décaissé, quand ils ont été décaissés, quelle somme il reste à décaisser. On ne peut absolument pas utiliser des fonds prévus pour un projet sur un autre chantier. Cela peut seulement se faire en adoptant une nouvelle résolution, signée en conseil d'administration et en Conseil des ministres. Cela veut dire qu'il ne peut y avoir de vagabondage avec ces fonds-là. »

Le site internet du bureau de gestion détaille en effet, à la virgule près, les sommes allouées à chaque dépense ainsi que la dette précise d'Haïti envers le Vénézuela : plus d'1 milliard 200 millions de dollars, que le pays envisage de rembourser en denrées alimentaires, alors même qu'Haïti importe plus de la moitié de ses besoins en la matière.





____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
  
 
But you can't fool all the people all the time."
 (
  
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
  
 Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
  
) dixit Abraham Lincoln.

Aucun commentaire: