Follow by Email / Suivez nous par Email.-

jeudi 5 décembre 2013

L'illettrisme frappe le Bureau du Sénat haïtien.

En 2013, le Bureau du Sénat haïtien n'arrive pas à interpréter une lettre rédigée en langue française. Senatè OPL Andrice Riché fè tout moun wont. Misye pa pibon pase Desras. -- Mezanmi li sa pou mwen.
05/12/2013 09:10:43

http://www.haitilibre.com/article-10017-haiti-politique-simon-dieuseul-desras-victime-d-incomprehension-generale.html

Haïti - Politique : Simon Dieuseul Desras victime d'incompréhension générale ? Mercredi, Simon Dieuseul Desras, le Président du Sénat a réagit aux interprétations diverses de sa lettre envoyée au Parlement Chilien, dans les médias et notamment mardi par le Sénateur Wencesclas Lambert, Président de la Commission « Affaires étrangères » http://www.haitilibre.com/article-10009-haiti-politique-vives-reactions-du-senateur-wencesclas-lambert-a-la-lettre-de-desras.html qualifiant cette démarche de « crime de haute trahison », « de crime de lèse Patrie ». Le Sénateur Desras a rejeté les allégations selon lesquelles il aurait demandé au gouvernement chilien de s'immiscer dans les affaires internes d'Haïti. « Les partisans zélés du pouvoir ont déformé mes propos tout simplement dans le but de ternir mon image » reconnaissant avoir envoyée cette lettre également aux parlements uruguayen et brésilien...

Concernant les propos pour le moins directs du Sénateur Lambert, Simon Dieuseul Desras affirme simplement que le Sénateur avait sans doute « mal tenu la lettre en la lisant ou avait des difficultés de français, ce qui expliquerait sa non compréhension [...] » Pour Steven Benoit, ces attaques contre le sénateur Desras sont liées à la lutte contre l'élection du nouveau bureau en janvier 2014.

De son côté, le Vice-président du Sénat,le Sénateur Andrice Riché a qualifié de pitoyables les déclarations de son collègue Lambert qui « n'a rien compris de l'esprit de la lettre ». Les Sénateurs auraient été parfaitement au courant de la démarche du Président du Sénat, selon Steven Benoit, le premier Secrétaire du bureau.

Bien qu'il se défende de ne pas avoir demandé par le biais du Parlement Chilien de ne pas s'immiscer dans les affaires d'Haïti, il n'en reste pas moins que le souhait formulé dans sa lettre « Le Parlement haïtien est convaincu que les troupes de votre pays choisiraient, si la tournure des événements l'impose, de défendre le peuple haïtien assoiffé de démocratie contre les excès d'un pouvoir arbitraire et totalitaire. Par mon organe, le Parlement s'empresse de tirer la sonnette d'alarme sur cette catastrophe annoncée, en espérant de votre part toutes démarches dissuasives, toutes mesures prohibitives qui concordent avec les meilleurs élans de la solidarité parlementaire. » est une demande très claires, en terme diplomatique, de prendre position dans les affaires interne de notre pays.

Si cela n'avait pas été le cas, pourquoi le Ministre chilien des Affaires Étrangères, Alfred Morenoa a-t-il écarté publiquement lundi, que les troupes chiliennes détachées en Haïti s'impliquent dans la politique interne de notre pays s'il ne s'agissait pas implicitement dans cette lettre d'une demande « Les troupes ne sont jamais intervenues et elles ne vont jamais intervenir ni interférer sur des sujets internes [...] Nous espérons que les différences politiques qui existent en Haïti se résolvent et de la même manière que les institutions s'améliorent et que les lois qui leur permettent de mieux fonctionner soient approuvées. »

Pourquoi cette lettre qualifiée par le Sénateur Desras de simple « mise en garde qui demande au Parlement chilien d'alerter son gouvernement et ses troupes afin qu'elles ne fassent aucune représailles contre la population en cas de tension politique » a t-elle été qualifiée par le Député chilien, Jorge Tarud, membre de la Commission des Relations Étrangères de la Chambre « d'absolument inadmissible » ? http://www.haitilibre.com/article-10002-haiti-politique-le-chili-dit-non-a-desras.html

Doit-on comprendre dans la tentative d'explication du Sénateur Desras, qu'il est victime d'une mauvaise interprétation générale, de membres du Gouvernement chilien, de membres du Gouvernement haïtien, de la population, de nos lecteurs et de nos confrères journalistes, latinos et haïtiens ?

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-10009-haiti-politique-vives-reactions-du-senateur-wencesclas-lambert-a-la-lettre-de-desras.html
http://www.haitilibre.com/article-10002-haiti-politique-le-chili-dit-non-a-desras.html
http://www.haitilibre.com/article-9994-haiti-politique-le-president-du-senat-convaincu-que-les-troupes-chilienne-feraient-le-bon-choix-maj-14h00.html

HL/ HaïtiLibre
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Aucun commentaire: