mardi 7 janvier 2014

Dialogue Haïti/ Dominicanie: une autre victoire de la diplomatie haïtienne

Après la décision scélérate de la cour constitutionnelle dominicaine de dénationaliser plus de 200,000 dominicains d'origine haïtienne, le Gouvernement haïtien a traîné les dominicains sur la table des négociations.


La tenue de la première grande réunion de la Commission mixte haïtiano-dominicaine à la Compagnie développement industriel (CODEVI), ce mardi 07 Janvier 2014, à Ouanaminthe, a prouvé que l'administration Martelly/Lamothe avait saisi les enjeux de la décision abominable de la cour constitutionnelle dominicaine.
 

En effet, grâce à une gestion responsable de cette crise sans précédent, non seulement la diplomatie haïtienne a pu se refaire une santé d'enfer, l'économie nationale, est sortie toute aussi renforcée grâce à certaines mesures prises par Haïti visant à protéger le secteur avicole.
 

 Dans le cadre de ces rencontres mixtes qui seront tenues chaque premier lundi de chaque mois sur toute l'année 2014, ce sont des questions stratégiques qui seront abordés notamment la lutte contre la contrebande, la problématique frontalière, les échanges commerciaux et l'épineuse décision arbitraire de la cour constitutionnelle dominicaine.
 

Depuis la fameuse décision de la Cour constitutionnelle dominicaine du 23 Septembre 2013, le régime « Tèt kale » n'a cessé d'entreprendre des initiatives et démarches diplomatiques en vue de forcer la République voisine à retourner sur l'arrêt TC168-13 créant de nouveaux cas d'apatridie. Si de l'intérieur les farouches opposants au régime Martelly ont boudé les appels à la solidarité des autorités haïtiennes, la CARICOM, l'OEA, Cuba, Venezuela, les associations des droits humains ont manifesté publiquement leur support au Gouvernement haïtien dans ce dossier. 
 
Après la décision de la Caricom de surseoir momentanément sur la demande d'intégration de la République dominicaine, moyennant le retrait de l'arrêt de la Cour constitutionnelle, la République voisine s'était retirée de la table de négociation en guise de réaction.
 

Consciente que le dialogue constitue la seule voie indiquée pour trouver des solutions durables aux différents problèmes affectant les relations entre les deux pays, l'administration Martelly/Lamothe avait profité du dernier sommet PetroCaribe pour redynamiser le processus de dialogue.

Les deux Présidents, Michel Joseph Martelly (Haïti) et Danilo Medina (République dominicaine), se sont mis d'accord sur la création d'une Commission mixte sous les auspices du Président Vénézuélien Nicolas Maduro.


La Commission gouvernementale haïtienne pour le dialogue Binational comprend cinq membres, à savoir le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe, le ministre des Affaires Etrangères Pierre Richard Casimir, celui du ministère du Commerce Wilson Laleau, celui de l'Intérieur David Bazile et Monsieur Nesmy Manigat.
 

La toute première séance de travail de la Commission mixte, a débuté ce mardi 7 janvier 2014 à Ouanaminthe. Elle constitue une autre preuve encourageante que la diplomatie haïtienne se porte très bien sous l'administration Martelly/Lamothe.

 
Source: Directe Infos

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
  
        
      "You can fool some people sometimes, 
                   
                  
                 But you can't fool all the people all the time."
 (
                 
 Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
              
              Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
          
        
         ) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire