mercredi 8 janvier 2014

Les haïtiens n'ont-ils pas le droit de parler réconciliation comme les Sud-Africains et les Rwandais?

La présence de Duvalier aux cérémonies du 1er janvier provoque des vagues
Le Nouvelliste | Publié le : 07 janvier 2014
Des personnalités et des organisations de la société civile dénoncent la présence de l'ex-dictateur Jean-Claude Duvalier et de l'ancien général, Prosper Avril aux cérémonies de célébration du 210e anniversaire de l'indépendance du pays. Ces organisations se disent opposées à la réhabilitation du duvaliérisme et à la banalisation de l'impunité.

« Nous sommes profondément indignés par la présence du dictateur déchu Jean-Claude Duvalier et de l'ex-militaire putschiste Prosper Avril, sur l'invitation du président en exercice, Michel Martelly, aux cérémonies officielles du jour de l'indépendance d'Haïti, le 1er janvier 2014 aux Gonaïves , lit-on dans une note signée par une dizaine d'organisations de la société civile. « Cette présence des anciens tortionnaires est une provocation et une insulte inqualifiable à la nation. Elle est également un affront à la mémoire des milliers de victimes de la dictature duvaliériste », ont-elles ajouté.

En effet, le président de la République avait déclaré dans son discours du 1er janvier qu'il avait invité tous les anciens chefs d'Etat présents dans le pays à participer à la célébration du 210e anniversaire de l'indépendance. Seuls l'ancien dictateur Jean-Claude Duvalier et le général Prosper Avril avaient fait le déplacement aux Gonaïves. Le président, qui a salué la présence des deux anciens chefs d'Etat, a indiqué que « les places des autres sont là et les attendent ».

Réagissant sur la participation de Baby doc et de Prosper Avril aux cérémonies du 1er janvier 2014, la journaliste Michelle Montas a déclaré: « Je suis outrée de constater cette nouvelle tentative de réhabilitation de la dictature et de soutien éhonté à l'impunité ». L'ancienne porte-parole du secrétaire général de l'Onu s'est dit "révoltée en tant qu'Haïtienne que, sous le couvert d'une des dates les plus sacrées de notre histoire de peuple, on brandisse de nouveau cet étendard galvaudé d'une réconciliation sans justice, faite de faux-semblants et de banalisation des crimes et de la corruption", selon des propos rapportés par l'Agence France Presse (AFP).

Le cinéaste Arnold Antonin voit, lui aussi, d'un mauvais œil la présence de ces deux personnalités à la fête de l'indépendance. « S'entourer d'une telle compagnie est dégradant pour les Pères de la patrie. C'est une insulte aux victimes de la dictature des Duvalier », a indiqué le réalisateur du documentaire "Le règne de l'impunité en Haïti" qui couvre la période de la dictature. Pour Arnold Antonin, « la présence de Francois Duvalier à une cérémonie officielle alors qu'il est poursuivi par la justice, vide de son sens le mot réconciliation ».

Les organisations de la société civile signataires de la note datée du 7 janvier vont dans le même sens. « La justice ne saurait être confondue avec la vengeance. Les victimes de la dictature et les défenseurs des droits humains, qui ne confondent pas réconciliation et déni de justice, s'insurgent contre la banalisation de l'impunité, le révisionnisme historique et exigent que la cour d'appel rende enfin sa décision, conformément à son mandat et par respect pour les victimes qui ont courageusement porté plainte contre Duvalier.

Louis-Joseph Olivier

http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/125972/La-presence-de-Duvalier-aux-ceremonies-du-1er-janvier-provoque-des-vagues.html

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire