mardi 14 janvier 2014

Lutte contre la pauvreté extrême : le gouvernement s’engage

Lutte contre la pauvreté extrême : le gouvernement s'engage

Le Nouvelliste | Publié le : 13 janvier 2014

Dans la présentation du bilan de son gouvernement, ce lundi, devant l'Assemblée nationale, le premier ministre Laurent Lamothe a mis en évidence la politique nationale de sécurité alimentaire appliquée par son équipe permettant d'arracher plusieurs millions de personnes à la misère. Selon Lamothe, tout le gouvernement s'engage dans la lutte contre la pauvreté.

Le document de politique nationale de sécurité alimentaire et nutritive se fait encore attendre plus de six mois après le déroulement du forum dans lequel il était annoncé. Pourtant, cela n'empêche pas le chef du gouvernement de se référer aux quinze mesures caractérisant les lignes stratégiques dudit document pour illustrer ses résultats dans la lutte contre la faim et faire avancer les ambitions de son gouvernement. Il a présenté son bilan dans le domaine de la sécurité alimentaire en fonction des objectifs de cette politique qui sera intégrée dans le plan national de sécurité alimentaire et nutritive.  

« Le prix des produits de première nécessité a connu au cours du mois de juillet 2013 une baisse de 3%. La vie de 10% des personnes vivant dans la pauvreté a été améliorée », a avancé le chef de la primature lors de la présentation de son bilan, précisant l'objectif à court terme de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutritive qui consiste à stabiliser le prix des produits de consommation de base. La politique nationale de sécurité alimentaire vise, a-t-il ajouté, à moyen et à long terme à augmenter la production nationale et à réduire la dépendance alimentaire du pays.  

Selon le premier ministre, le gouvernement va accentuer davantage sur ces programmes sociaux pour mieux mener la lutte contre la pauvreté. « Pour cette année 2014, il faut renforcer les programmes d'assistance sociale permettant de venir en aide aux personnes les plus vulnérables. Il est temps qu'il y'ait des programmes structurants », a indiqué le chef de la Villa d'accueil.

Citant Nelson Mandela : « Vaincre la pauvreté n'est un geste de charité, c'est un geste de justice », le numéro un de la primature a fait savoir pour tout le gouvernement que la lutte contre la pauvreté extrême est un engagement devant l'histoire. M. Lamothe est toutefois conscient que, tout seul, son gouvernement ne peut pas combattre la misère. Il a lancé un appel pour qu'il y ait une solidarité afin d'élaborer des politiques et de mettre en vigueur des lois sur la pauvreté.

Le document de la politique nationale de sécurité alimentaire et nutritive doit jouer un rôle important dans l'actualisation du plan de sécurité alimentaire et nutritive élaboré par la Coordination nationale de la sécurité alimentaire en 2010. Ce document devait être prêt deux mois après le forum sur la sécurité alimentaire et nutritive qui s'est déroulé en juin 2013 à l'hôtel Royal Oasis.

Jeanty Gérard Junior
Le Nouvelliste,
Enregistrer un commentaire