mardi 7 janvier 2014

Une victoire au crédit de Martelly

Le Nouvelliste

Il y a rarement dans l'actualité récente des victoires franches d'Haïti. La décision du département américain de la Défense en est une pour le pays. 

Haïti vient de changer de classification. Nous ne sommes plus catalogués « Zone de danger imminent » par les spécialistes de la Défense américaine.

Cela ne veut pas dire que tout va bien, mais nous ne sommes plus dans la catégorie des pays très dangereux comme le sont l'Irak, l'Afghanistan, le Liban, la Jordanie, le Pakistan, la Syrie, le Yémen et l'Egypte où plane « la menace imminente de blessures pour le personnel militaire des États-Unis en raison d'insurrection civile, de guerre civile, de terrorisme, ou de situation de guerre ».

Dieu seul sait pourquoi nous étions en si dangereuse compagnie !!! Ceux qui avaient placé Haïti sur cette liste s'étaient sans doute trompés de mauvaise foi. 

Même pendant les pires jours de violence en Haïti nous n'étions jamais aptes à jouer dans la catégorie de l'Irak, l'Afghanistan, le Liban, la Jordanie, le Pakistan, la Syrie, le Yémen et l'Egypte. Mezanmi !!!

Depuis son arrivée au pouvoir, Michel Martelly n'a jamais cessé de réclamer des autorités américaines et d'ailleurs de lever les travel warning qui pèsent comme une chape de plomb sur l'image du pays. Avec cette reclassification, un bon pas est franchi. Dans le bon sens. Il faut donner crédit aujourd'hui au président Martelly d'avoir dit haut et fort qu'Haïti était (est) sur de mauvaises listes.

L'annonce du département américain de la Défense n'aura d'effet que le 1er juin. Rien ne va se produire tout de suite. Mais, pour apprécier ce qui nous arrive, sachez que la dernière analyse pour désigner ou déclassifier les pays « Zone de danger imminent » remonte à 2007.

La décision du département américain de la Défense a été rendue publique le 3 janvier 2013. Ce n'est que ce 6 janvier que nous en sommes informés par le biais d'une dépêche du journal Jamaica Observer.

Les mauvaises nouvelles voyagent si vite. Pour les bonnes, cela prend des détours entre la presse et la grande ambassade de Tabarre. La route de Tabarre est en si mauvais état...

Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@Frantzduval
Le Nouvelliste,
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
  
        
    "You can fool some people sometimes, 
                 
                
               But you can't fool all the people all the time."
 (
               
 Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
             
            Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
         
        
        ) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire