lundi 3 février 2014

Flash ! Opération de police à l’orphelinat Saint-Joseph de Delmas 91.--

La Brigade de Protection des Mineurs de la Police Nationale d'Haïti (BPM/PNH), l'UNICEF et l'Inspecteur en chef de l'IBERS (Institut Bien-Etre Social) ont mené une opération de police à l'orphelinat Saint-Joseph dans le quartier de Delmas 91, dans l'après-midi de ce lundi 3 février 2014. Des reporters de l'Associated Press sur place ont constaté un bus destiné au transport des enfants de l'Orphelinat, des voitures de police et de l'IBERS.

Depuis vendredi, des informations circulaient sur la conclusion de plusieurs rapports ayant recommandé la fermeture de cet orphelinat décrit par des jeunes comme un lieu d'exploitation sexuelle et d'association de malfaiteurs. A la fin de l'année 2013, Richie Witz, un bénéficiaire de cet orphelinat, a été arrêté dans la ville de Jacmel avec un pistolet qui avait servi dans l'assassinat d'un policier haïtien. Selon, les déclarations du jeune Richie, l'arme en question appartient à Walnès Canga, assistant Directeur de « Saint-Joseph Home For Boys », Delmas 91. Richie est toujours en détention dans le cadre de cette affaire ; la DCPJ (Direction centrale de la Policière) continue son enquêter. Selon, des jeunes du centre, Richie est un témoin important contre Michael Geilenfeld. Il serait lui aussi victime d'abus sexuels.

Selon nos sources, trois (3) enquêtes sont en cours sur cette maison d'accueil pour garçons de rue : L'Ambassade des Etats-Unis, IBERS et la Police Nationale d'Haïti.

La fermeture de l'orphelinat Saint-Joseph devait permettre à des jeunes victimes à partir de 2003, année de l'application de la loi anti-pédophile américaine, de témoigner. Une situation qui conduirait à l'arrestation par les autorités américaines de l'ancien prêtre présumé pédophile. Malheureusement, la lenteur avec laquelle l'Etat haïtien a réagi, a permis à l'accusé de placer les enfants ailleurs.

Des informations circulant dans la localité de Fermathe faisaient état de manœuvres visant à placer certains enfants dans des familles. Michael Geilenfeld semble s'obstiner à les garder loin des enquêteurs.

Cyrus Sibert - RéseauCitadelle, Paul Kendrick et d'autres militants anti-pédophiles attendent que le responsable de l'orphelinat Saint-Joseph remette un rapport détaillé aux autorités haïtiennes avec les noms des enfants, leur âge et leur nouvelle adresse. Normalement, considérant l'importance des intérêts en jeu, ces enfants devraient être pris en charge par un programme de protection de témoins.

Faut-il signaler que depuis le 1 février 2014, à l'Hôtel BestWestern de Pétion-ville, des officiers de la justice américaine recueillent, sous serment, la déposition de plusieurs jeunes haïtiens qui affirment avoir été victimes d'abus sexuels de la part de Michael Geilenfeld, durant leur passage au Centre Saint-Joseph de Delmas 91.

Cyrus Sibert, Pétion-ville, Haïti
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire