dimanche 9 février 2014

Haïti - Politique : «Gouvènman an lakay ou» aux Gonaïves


Haïti - Politique : «Gouvènman an lakay ou» aux Gonaïves
Samedi, c’est une population enthousiaste qui a accueilli aux Gonaïves, la délégation gouvernementale du programme « Gouvènman an lakay ou » conduite par le Premier Ministre, Laurent Lamothe. 

Cette 5e édition de « Gouvènman an lakay ou », portait entre autres sur les projets d’infrastructures routières et d’assainissement, l’économie ainsi que sur les programmes sociaux en cours dans la Cité de l'Indépendance et de ses environs.

Le Premier Ministre Lamothe en a profité pour visiter le projet de construction de l'Hôpital La Providence et le chantiers du Centre sportif de « Bassin Mayan », deuxième section communale. Il s'est également rendu à la Faculté de Droit et des Sciences Économiques des Gonaïves où il a inauguré un laboratoire informatique équipé de 62 ordinateurs avec accès illimité à internet « Cette initiative participe de la vision du Président et de mon gouvernement de continuer à moderniser le système éducatif haïtien en mettant à la disposition des écoliers et universitaires des outils modernes de communication », a précisé le Premier Ministre.



Rappelons que les chantiers en cours dans le département de l'Artibonite font partie du plan spécial mis en œuvre par le gouvernement, annoncé par le chef de l'État lors de la célébration du 210ème anniversaire de l'indépendance, le 1er janvier dernier. Plus de 5 millions de dollars américains seront ainsi investis dans la construction et la réparation des infrastructures routières et touristiques du département en vue d'améliorer les conditions de vie de la population et redonner à cette ville historique son rayonnement d’antan.

Source: HL/ HaïtiLibre 


____________________
RESEAU CITADELLE :  LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire