Follow by Email / Suivez nous par Email.-

lundi 31 mars 2014

Drole de silence de Moise Jn Charles, les rumeurs renforcées.

Rumeurs au Cap-Haitien #Haiti: Moise Jn Charles aurait été transporté d'urgence à Cuba, suite aux coups reçus lors de la manif du 29 mars 14.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Touris nan ILE-A-VACHE : Demagog yo pat vle LABADIE tou!

Lè Duvalier tap fè Labadie, demagog yo tap joure di yap vann meriken peyi-a... Menm jan yap joure jodia pou Pwojè Ile-a-Vache. Pandan 25 lane, yo pase sou pouvwa, menm demagog sa yo manje lajan Labadie san yo pa konstri yon lot Plaj tankou Labadie pou resevwa plis touris.

Yo pa konn konstri, se joure, kritike ak detri yon konnen.

Cyrus Sibert, RéseauCitadelle
Cap-Haitien, Haiti
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Haïti-Tourisme : Apple Leisure Group explore la côte Sud d'Haïti

Haïti-Tourisme : Apple Leisure Group explore la côte Sud d'Haïti

Lundi, 31 Mars 2014 09:18 AL/HPN Societe & Culture Tourisme
EnvoyerImprimerPDF

Selon une note du Bureau de communication du ministère du Tourisme, datée du 31 mars, une délégation d'investisseurs d’Apple Leisure Group, a exploré le vendredi 28 mars, la Côte Sud d'Haïti et l'Île-à-Vache.

Ont fait partie de la délégation, le chef de la Direction de la compagnie d’Apple Leisure Group, M. Alejandro Zozaya Gorostiza et le président du Groupe Punta Cana, M. Franck Ranieri, accompagnés de la ministre haïtienne du Tourisme, Mme Stéphanie Balmir Villedrouin.

D’après la note, ces deux régions font, chacune, l'objet d'un Plan d'aménagement élaboré par le ministère du Tourisme. La Ministre en a profité pour mettre en valeur le Plan d'aménagement de la région présentée la veille à ces potentiels investisseurs.

Apple Leisure Group détient une place unique dans l'industrie du Voyage aux États-Unis. C'est le plus grand Tour Opérateur américain représentant 60% du marché Caribéen.

Sa filiale "AMResorts" dont M. Zozaya est le Président-fondateur a déjà réalisé "des investissements en développement durable impressionnants dans les communautés locales.

Elle possède six marques luxueuses d'hôtels réparties dans 32 propriétés au Mexique, en Jamaïque, à Curaçao et en République Dominicaine".



A.L/ HPN

Ala pay! Cyrus Sibert avili demagog yo epi jistifye poukisa TET-KALE se solisyon Ayiti.--

[Cyrus Sibert] ap reponn [Letitah-Aristid.] sou kesyon « Neo-feodal » ak liv « Ekonimis Fritz Jean» : HAITI - LA FIN D'UNE HISTOIRE ECONOMIQUE. -

[Letitah-Aristid di] : Cyrus Sibert, eske ou konprann byen sa Fritz Jean mete devan ou la-a?
Li di ou ke se yon "Minorite Zwit" ki kembe peyi Ayiti nan yon Ekonomi KK Kapitalis-Kokorat!

[Cyrus Sibert reponn] : Letitiah, w pa apran'n nou anyen la. Elite pap jan'm ka majoritè. Se yon minorite ki ap dirije Legliz, kap dirije Fanmi Lavalas - menm si mwen pa dakor ak Moise ki di nou se « makouto boujwa » - se yon minorite ki posede lajan pou envesti. Ki donk mwen paguen pwoblèm ak ''minorite zwit'' depi lap fè bon bagay pou chanje sityasyon peyi'm epi kreye devlopman ak oportinite. Lè telekominikasyon te nan men LETA kote nou te pran poz se pou majorite a li ye, pèp la pat ka jwenn telefon. Depi kominikasyon nan men yon ti « minorite zwit », envèstisè prive, tout moun jwenn telefonn epi tout moun ap degaje yo nan sektè kominikasyon nan vann pap Pap-padap, depane telefon, elatriye. Se pa sèl chimè w yo kap fè lajan tankou yo te konn volè blok kat nan teleko, vann apèl entènasyonal, elatriye.

[Letitah-Aristid] : Nou pase tout tan sou fowom pou eseye eksplike ki sa "Neo-Feodalisme" ye, epi ki jan nou fe rive la, men neg tankou Cyrus te prefere avili nou pase yo koute sa nou ta pedi! Jodi-a, se yon ekonomis "main stream" ki pale.

[Cyrus Sibert] : Ekonomis « Main Stream » ki pale-a, te reskonsab Bank santral lè'w te Prezidan. W wè sa two ta. Epi, li pa difisil pou yon moun konprann « Neo-Feodalisme » an Ayiti. Li sifi ke li voye zye gade FANMI LAVALAS kote li guen yon KOWODONATE AVI ak FANMI KOWODONATE sa ki eritye Pati-a, menm jan ak RDNP ki se pati Pwofesè Leslie Manigat, epi lap ka konprann « Neo-feodalisme » fasil. Tout manb pati sa yo pa egziste ; se yon bann zonbi. Yo tout paguen dwa guen anbisyon politik ni pwojè politik. Yo la sèlman pou sakrifye TET-YO pou lidè « Neo-feodal » yo pran pouvwa, fè lajan epi byen mennen.

[Letitah-Aristid] : Ou oue ki jan mot "rente" vini popile? Se pa Jodi-a sa komanse. Nan lane 1960-70 yo, Montas, Gerard Pierre Charles, Suzie Castor te deja eksplike nou mekanik tout bagaye sa yo.

[Cyrus Sibert] : Pou jan'w maltrete « Montas, Gerard Pierre Charles, Suzie Castor », boule kay yo, pèsekite yo.

[Letitah-Aristid ] : Jodi-a, Fritz Jean vini eksplike ki jan kesyon-an devlope pandan ane 1980, 1990, 2000 yo. Epi li di nou ke vant nou nan men blan, bouda nou nan men Minustah, poche nou nan men diaspora, epi gouvanman nou nan men minorite zwit la: mem tonton makout ki lage nou nan katchaboumbe ke nou ye la-a!

[Cyrus Sibert] : Monchè pawol sa yo demode. Nan 21e syèk sa se entèdepandans. Tout moun depann de tout moun. Sispann ak vye koze sa yo. Fok w evolye. Komès entènasyonal se yon bagay nomal. Bagay MINUSTAH sa si'm te wou, mwen pata repete sa, paske aprè 1915, se wou menm ki mande pou solda meriken okipe peyi Dayiti pou'w ka tounen sou pouvwa grandizè. Si pwodiksyon nasyonal la kraze, ambago wou te mande a, pou bokou. Bagay sa fè dominiken vale teren sou nou. Li kraze ekonomi Ayiti. Jodia aysyen ap pran imilyasyon lakay vwazen.

[Letitah-Aristid] : Tout efo pep Aysyen fe pou yo te kraze rezo sila te tombe amba kout zam malendren!

[Cyrus Sibert] : Sispann ranse ak vye koze akize moun, bay lot moun pote reskonsabilite echèk w. Nan lane 1991, lè'w te pran pouvwa, se revoke manb Eta-major lame a w te twouve ki pi enportan. Pou satisfè orguèy'w, wou te imilye yon bann jeneral ak lofisye Aysyen devan etranje. Sa, sete pwovokasyon. W pat ase gran tankou Mandela pou'w te rekonsilye tout moun nan peyi-a, nan dyalog, pandan wap oganize pèp la ak jenn yo kite fè sakrifis pou'w rive Prezidan. Menm lè mwen te kont koudeta nan lane 1991, mwen reyalize se wou menm ki te lakoz tout sa ki te pase apre 7 fevrye. W pat guen kapasite yon lidè pou'w te pwofite sityasyon an. Paske, aprè deblozay 6 janvye 1991, li te klè ke lame-a patap janm pran risk fè yon koudeta, si yo pat santi yo menase. Revokasyon sa w te fè nan mitan envèstiti 7 fevrye 1991 la, pandan wap prete seman, sete aksyon fantezis ki lakoz koudeta, represyon FRAPH, ambago, okipasyon e latrye.

[Letitah-Aristid] : Nou byen kontan ke ou komanse konprann ki sa "Sosyete Neo-Feodal" amba baget Global-la vle di.
Cyrus, ale cheche tablye ou pou ka komanse sevi blan! Ou te travay tou pou sa te kapab reve la.
Cyrus, ou pa remake ke, nan jounen Jodi-a, non selman ke moun bataye pou te (Lamothe, Dietrich, moun l'Ile-a-Vache), men yo batay pou yon lot bagaye anko: lajan ki soti nan diaspora-a. Lajan tankou FNE, kob PSUGO ki fe Cyrus anvi kase djol Metellus!
Sa vle di ke lajan diaspora tet pou tet avek agrikilti "di-mwatye" tout bon nan peyi Dayiti!

[Cyrus Sibert] : W pa janm ka konprann ke nan lemond antye se envèstisman etranje ki fè ekonomi devlope. W rete la ak vye koze « Grès kochon ap kwit kochon ». Yon bann pawol demagoji.
Nou pran poz nou sosyalis, tandiske tout peyi sosyalis sou latè ap chaje envestisè. Vietnam se yon peyi sosyalis kap chache mache epi kap kreye opotinite lakay li. Nou pran poz nou kominis, peyi Lachin (Chine) kominis develope ak lajan etranje kapitalis kap envesti. Peyi Cuba fenk pran desizyon bay etranje ki vini envesti wit (8) lane san yo pa peye tax.

GADE SA [ Cuba : Vers la fin du socialisme ? https://www.youtube.com/watch?v=rqeq5ntWr1c&feature=youtu.be ]

Sispann pran moun pou enbesil. Jodi-a guen intènet. Egzanp yo la.
Nap kritike gouvenman Ayisyen kap chache devlope Ile-a-Vache, tandiske nap bat bravo pou Punta-Cana, Sosua, Acapulco, Soschi, elatrye. Gouvenman kominis Cuba ap chache envestisman pou sektè touris li tou.
Se konsa moun fè lajan. Se chache debouche ekonomik. Se pa goumen pou rive sou pouvwa, volè lajan nan kès leta. Se chache patnè etranje, konstri pwojè nan peyi-a epi envite yo vini envesti.
Nou pase 25 lane ap kouri dèyè envestisè, ap dekouraje moun ki guen lajan, moun ki guen konesans, moun ki guen experyans, ak moun ki guen kontak. Rezilta-a : yo ale envesti Sendomeng, Grann-Tok (Turks and Caicos), Bahamas, Jamaique, Cuba. Apre sa pitit peyi a blije pran kanntè pou al chache travay lakay boujwa sa yo nou dechoke yo.
Nou guen yon lojik chache Bouk emisyè pou bay pote chay echèk nou : Nou di se paske nou nwa, tandiske Bahamas, Turk and caicos, Jamaique, Matinique, Guadeloupe, tout karayib la kote anpil mou nap envesti, kote ayisyen oblije pran kanntè pou al chache lavi, se nwa ki nan yo. Moun nwa, ak dirijan nwa, ki konprann enportans envestisman etranje ankouraje etranje envesti epi kreye travay.

Nou di se Etazini ki kraze nou, komsi tout lot peyi karib yo kote ayasyen al chache lavi yo sepa vwazin Etazini yo ye tou.
Depi nan lane 1801, Toussaint Louverture ( ke wou guen foli ye), te di « Se gran plantasyon ki pou fè Ayiti rete « Perles des Antilles », w vini ak dechokaj tè, rele moun GRAN-DON, menase yo, dekouraje, fose yo kite peyi-a. Jodia, pitit peyi Dayiti ap travay lakay GRAN-DON dominiken.

[Letitah-Aristid] : Se la vie, Cyrik!

Nou ta sipoze kite sot, men kondityonman ideolojik amoeche nou oue kle, paske nou toujou pre pou nou denonse moun kom "komilis", tankou Martelly te di pou mesye ke li pa te vle nan "Cours des Comptes" la!

[Cyrus Sibert] : Letitiah-Aristid, map di'w ke, lè'm te lekol dwa, mwen te konn li liv kominis yo anpil, Karl Marx, Engels, Lenine, Althusser, elatriye. Men, Bondye te banm yon profesè kite konseye'm li lot liv tankou Schumpeter, Raymond Aaron, Gaston Bouthoul ak Saint-Simon. Liv sa yo ede'm fè konparezon, yo ede konprann feblès ideoloji kominis yo. Menm si mwen dakor fok guen mouvman sosyal pou defann dwa pov yo, dwa travayè yo, mwen kwè dabor ke travay guen yon kapasite pou emansipe moun. Karl Marx te konprann pouvwa travay kap edike epi disipline moun pou yo tounen revolisyonè. Boujwa monopolis ki asosye ak pati retrograd tankou sa ki nan MOPOD yo ak Fanmi Lavalas pap janm ka bay pèp la travay. Pa guen avni nan kite pitit pèp la san ledikasyon, bay li zam pou'l fè milisyen, makout, atache, chimè. Tout politisyen aysyen se yon bann parazit kap chache lajan pou viv tankou « Prince ». Se sèlman kapital etranje, miltinasyonal yo ki guen lajan ak kilti biznis modènn, kap ka ede nou kreye travay pou tout pitit peyi a. Bagay la pa oblije sèlman nan lit ant klas, li ka fèt nan kowoperasyon, nan konbit ant klas yo. Tankou apre 12 janvye 2010, menm jan lap fèt Cuba, Chine ak Vietnam, jounen jodia. Tout peyi sa yo ap chache kapital etranje pou kreye kwasans lakay yo. Nan sans sa VIV MARTELLY AK LAMOTHE ki konprann reyalite sa, ABA tout demagog kap repete vye koze kredi ki pa bay okenn rezilta nan retire pèp aysyen nan mizè.

[Letitah-Aristid] : Patriotikman

[Cyrus Sibert] : Patriotikman !

dimanche 30 mars 2014

Le DROIT DE REPONSE de Stanley Lucas sur Radio Vision 2000. (Texte de Cyrus Sibert)

Le vendredi 28 mars 2104, le Sénateur Jean-Baptiste a utilisé l'antenne de Radio Vision2000 pour assassiner le caractère du citoyen Stanley Lucas, l'accusant de complicité et de participation dans le massacre de Jean-Rabel, organisé en 1987.
Radio Vision2000 qui, à plusieurs reprises, s'est laissée utiliser comme arme de destruction massive au profit de politiciens malintentionnés, a permis au Sénateur Jean-Baptiste Bien-Aimé, de détruire l'image de Stanley Lucas, un citoyen haïtien qui n'a jamais été accusé dans le massacre de Jean-Rabel,
n'a jamais résidé dans la commune de Jean-Rabel,
n'a jamais travaillé dans la commune de Jean-Rabel,
ne possède aucun bien dans la commune de Jean-Rabel,
n'a jamais été mêlé dans un cas de meurtre, de trafic de drogue, ni de corruption.
Les medias haïtiens doivent inventer une procédure pour éviter la répétition de telle situation qui fait des victimes, cause des préjudices et des dommages souvent irréparables.
Car, même quand Stanley Lucas a un caractère ferme en défendant ses principes, sa vision, sa philosophie, son idéologie et/ou ses valeurs, cela ne fait pas de lui un criminel, ni une personnalité condamnée à être lynchée sur les ondes, au mépris de tous les principes de respect de la personne et de la dignité humaine.
Il est clair que si vraiment Stanley Lucas avait quelque chose à voir avec le Massacre de Jean-Rabel, le Président Jean-Bertrand Aristide et ses sbires Lavalas en auraient profité longtemps pour l'accuser, le juger, en vue de s'assurer que l'adversaire redoutable qu'il représente, soit édenté, émasculé, et au pire enterré. Or, nous savons que Stanley Lucas a résidé en Haïti jusqu'en 2000.
Pour l'information du public qui risque d'être intoxiqué par cette campagne de diffamation, nous précisons : Stanley Lucas est un homme intègre qui milite en faveur de la démocratie institutionnelle et l'Etat de droit. Il a défendu les droits de plus d'un, dont ceux de Valéry Numa (Journaliste de Radio Vision 2000) face aux intimidations du Ministre de la Justice Jean-Joseph Exhumé. Stanley Lucas est allé jusqu'à mettre sa vie en danger - à la fin des années 90s pour prévenir aider Daly Valet (journaliste de Radio Vision 2000) et l'aider à éviter les balles assassines d'un commando du Palais National qui avait reçu l'ordre de l'abattre de façon spectaculaire, à l'intérieur de Radio Vision 2000.
Les victimes de cette pratique non-professionnelle des medias haïtiens qui consiste à livrer leur antenne au premier venu qui, pour des raisons inavouables, cherche à assassiner le caractère d'autrui, sont nombreuses :
- Maitre Josué Pierre-Louis, a été accusé, sans preuve, de viol ;
- Le Président Michel Martelly, a été accusé, sans preuve, de détenir un passeport américain ;
- Claude Raymond jr, Directeur de l'Immigration, a été accusé, sans preuve, de fuir le pays avec 3 millions de dollars américains ;
- Cyrus Sibert, a été accusé sans preuve d'être à la base de l'attaque à gaz lacrymogène contre des lycéens au Cap-Haitien ;
 - La Première Dame Sophia Martelly a été accusée sans preuve de transférer les réserves en devises de la Banque Centrale d'Haïti, vers d'autres pays ;
- L'administration Martelly a été accusée, sans preuve, d'avoir inauguré une succursale de la Banque Centrale au Palais National ;
- Un correspondant de presse fit croire que les monuments de Vertières étaient peints en Rose et Blanc ;
Quelques exemples sur une multitude. Tous, des accusations facilement vérifiables, si le souci d'objectivité dominait l'esprit des journalistes professionnels d'Haïti.
Le pire, ces allégations mensongères sont amplifiées par des répétitions continues dans les éditions de nouvelles et sous forme de reportages, sur des prémisses fausses, mensongères et fabriquées dans l'unique objectif de détruire l'adversaire de l'heureux intervenant au Micro de Radio Vision 2000.
Un tableau qui ne fait pas l'honneur des medias, ni des journalistes qui offrent de piètres prestations dans un pays où la population fait confiance à ce qui se dit sur les ondes.
Nous demandons que le droit de réponse de Stanley Lucas soit respecté. L'accusation mensongère ayant été faite en direct, sur les ondes de « Radio Vision 2000 », dans la rubrique invité du jour, Stanley Lucas doit pouvoir réagir dans le même espace, avec les mêmes facilités de temps d'antenne, pour se défendre de ces langues de vipères qui cherchent à assassiner son image juste parce qu'ils ont peur de ses capacités.
Cyrus Sibert, Cap-Haitien, Haïti

President Martelly appuie les initiatives pour renforcer la croissance économique.-

Le chef de l'Etat haïtien, Michel Martelly, a effectué le mercredi 26 Mars 2014 une visite dans le département du Nord afin de participer au lancement du Projet de Renforcement d'Entreprises Locales et de la Chaine de Valeur, LEVE, financé par l'USAID. Le Projet de Renforcement d'Entreprises Locales et de la Chaine de Valeur vise l'augmentation de la croissance économique et les possibilités d'emplois dans le Pays.

LEVE, devra élargir les possibilités d'emplois pour les micros, petites et moyennes entreprises dans les zones de développement telles : Port-au-Prince, St-Marc et Cap-Haitien.

La directrice du Projet LEVE, Julie Lostombo, a assuré que le projet permettra également d'améliorer la compétitivité entre les secteurs clés : Construction, vêtement et textile et agro-industrie.

L'Ambassadeur américain en Haïti, Mme Pamela A. White, salue le Projet qui devra améliorer les conditions de vie de la population haïtienne et créer de nouvelles opportunités économiques pour les couches les plus vulnérables.

Dans son intervention le président Martelly a fait valoir que ce projet représente un élément indispensable dans la lutte contre l'insécurité alimentaire, dans le transfert de connaissances et le renforcement institutionnel. Il a remercié les autorités américaines pour cette fructueuse coopération et a exhorté partenaires d'Haïti à établir un partenariat avec les institutions étatiques en vue de les renforcer pour mieux agir sur le terrain.

Accompagné de l'ambassadeur des Etats-Unis, le président Martelly a visité la manufacture de Vaudreuil et inauguré une école fondamentale a Caracol. Le chef de l'Etat a également évalué les travaux du Parc industriel de Caracol ainsi que les projets d'électrification du village.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

samedi 29 mars 2014

LE GUICHET UNIQUE ÉLECTRONIQUE D'ENREGISTREMENENT DE SOCIÉTÉS ANONYMES BIENTOT DISPONIBLE SUR LE NET.-

En dépit des nombreuses difficultés rencontrées tout au long de l'exécution de cet ambitieux projet, le Ministère du Commerce et de l'Industrie (MCI) a maintenu le cap et le public va sous peu avoir accès à ce nouveau service moderne, rapide et facile d'utilisation.-

Port-au-Prince, le 28 mars 2014 - Ce qui n'était qu'un projet il y a encore quelques mois deviendra une réalité bientôt. En effet, conçue et réalisée dans le cadre du Projet de modernisation du processus d'enregistrement de sociétés anonymes, l'application technologique qui sera le Guichet Unique Électronique (GUÉ) d'enregistrement de sociétés anonymes, en développement depuis le mois d'août 2013, a été testée pendant la semaine du 24 mars 2014 et les tests ont permis de conclure que le GUÉ sera, dans les prochaines semaines, mis à la disposition du monde entier à travers l'internet.

En dépit des nombreuses difficultés rencontrées tout au long de l'exécution de cet ambitieux projet, le Ministère du Commerce et de l'Industrie (MCI) a maintenu le cap et le public va sous peu avoir accès à ce nouveau service moderne, rapide et facile d'utilisation. Comme l'a indiqué le Ministre Wilson Laleau à plusieurs reprises, les délais nécessaires pour enregistrer une société anonyme en Haïti seront maintenant substantiellement réduits car ils passeront de 105 jours à un maximum de 10 jours.

Le GUÉ permettra à des actionnaires d'une société anonyme en formation de suivre l'évolution de leur dossier depuis la réservation du nom choisi pour cette future société anonyme jusqu'à la publication des documents légaux dans le journal officiel de la République d'Haïti, Le Moniteur, en passant, entre autres, par le choix de leur avocat et de leur notaire ainsi que le paiement en ligne de tous les frais associés à cette procédure, à travers un intermédiaire de paiements.

Vu l'imminence de la disponibilité de ce nouveau service au grand public tant national qu'international, le MCI demande aux personnes physiques et morales qui ont enregistré des noms de compagnies, de produits, de services ou d'inventions de bien vouloir s'assurer que ces noms soient bien sur le registre électronique du MCI disponible en ligne depuis octobre 2012. Elles peuvent le faire en se rendant sur le site du MCI au www.mci.gouv.ht et en cliquant sur « Services » puis sur « Rechercher un nom ». Toute demande d'ajout ou de correction de noms peut se faire électroniquement à travers des interfaces disponibles sur le site. Le MCI lancera une campagne de communication le 1er avril 2014 au plus tard à l'attention des personnes concernées.

La réalisation du GUÉ s'inscrit dans le cadre de la politique de l'administration Martelly-Lamothe qui vise à moderniser les services offerts par l'État haïtien aux citoyens haïtiens et étrangers désireux d'investir en Haïti et à améliorer le classement d'Haïti dans le rapport Doing Business de la (International Finance Corporation), au moins pour l'indicateur lié aux facilités d'enregistrement d'entreprises.

*****FIN*****
Contact; 2811-1467/3350-0462
Bureau de communication
MCI, Sonapi, parc industriel
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

[Cyrus Sibert] ap reponn [Letitah-Aristid.] sou kesyon « Neo-feodal » ak liv « Fritz Jean». -

[Letitah-Aristid] : Cyrus Sibert, eske ou konprann byen sa Fritz Jean mete devan ou la-a?
Li di ou ke se yon "Minorite Zwit" ki kembe peyi Ayiti nan yon Ekonomi KK Kapitalis-Kokorat!
 
[Cyrus Sibert] : Letitiah, w pa apran'n nou anyen la. Elite pap jan'm ka majoritè. Se yon minorite ki ap dirije Legliz, kap dirije Fanmi Lavalas - menm si mwen pa dakor ak Moise ki di nou se « makouto boujwa » - se yon minorite ki posede lajan pou envesti. Ki donk mwen paguen pwoblèm ak ''minorite zwit'' depi lap fè bon bagay pou chanje sityasyon peyi'm epi kreye devlopman ak oportinite. Lè telekominikasyon te nan men LETA kote nou te pran poz se pou majorite a li ye, pèp la pat ka jwenn telefon. Depi kominikasyon nan men yon ti « minorite zwit », envèstisè prive, tout moun jwenn telefonn epi tout moun ap degaje yo nan sektè kominikasyon nan vann pap Pap-padap, depane telefon, elatriye. Se pa sèl chimè w yo kap fè lajan tankou yo te konn volè blok kat nan teleko, vann apèl entènasyonal, elatriye.
 
[Letitah-Aristid] : Nou pase tout tan sou fowom pou eseye eksplike ki sa "Neo-Feodalisme" ye, epi ki jan nou fe rive la, men neg tankou Cyrus te prefere avili nou pase yo koute sa nou ta pedi!  Jodi-a, se yon ekonomis "main stream"  ki pale.
 
[Cyrus Sibert] : Ekonomis « Main Stream » ki pale-a, te reskonsab Bank santral lè'w te Prezidan. W wè sa two ta. Epi, li pa difisil pou yon moun konprann « Neo-Feodalisme » an Ayiti. Li sifi ke li voye zye gade FANMI LAVALAS kote li guen yon KOWODONATE AVI ak FANMI KOWODONATE sa ki eritye Pati-a, menm jan ak RDNP ki se pati Pwofesè Leslie Manigat, epi lap ka konprann « Neo-feodalisme » fasil. Tout manb pati sa yo pa egziste ; se yon bann zonbi. Yo tout paguen dwa guen anbisyon politik ni pwojè politik. Yo la sèlman pou sakrifye TET-YO pou lidè « Neo-feodal » yo pran pouvwa, fè lajan epi byen mennen.
 
[Letitah-Aristid] : Ou oue ki jan mot "rente" vini popile? Se pa Jodi-a sa komanse. Nan lane 1960-70 yo, Montas, Gerard Pierre Charles, Suzie Castor te deja eksplike nou mekanik tout bagaye sa yo.
 
[Cyrus Sibert] : Pou jan'w maltrete « Montas, Gerard Pierre Charles, Suzie Castor », boule kay yo, pèsekite yo.
 
[Letitah-Aristid ] : Jodi-a, Fritz Jean vini eksplike ki jan kesyon-an devlope pandan ane 1980, 1990, 2000 yo. Epi li di nou ke vant nou nan men blan, bouda nou nan men Minustah, poche nou nan men diaspora, epi gouvanman nou nan men minorite zwit la: mem tonton makout ki lage nou nan katchaboumbe ke nou ye la-a!
 
[Cyrus Sibert] : Monchè pawol sa yo demode. Nan 21e syèk sa se entèdepandans. Tout moun depann de tout moun. Sispann ak vye koze sa yo. Fok w evolye. Komès entènasyonal se yon bagay nomal. Bagay MINUSTAH sa si'm te wou, mwen pata repete sa, paske aprè 1915, se wou menm ki mande pou solda meriken okipe peyi Dayiti pou'w ka tounen sou pouvwa grandizè. Si pwodiksyon nasyonal la kraze, ambago wou te mande a, pou bokou. Bagay sa fè dominiken vale teren sou nou. Li kraze ekonomi Ayiti. Jodia aysyen ap pran imilyasyon lakay vwazen.
 
[Letitah-Aristid] : Tout efo pep Aysyen fe pou yo te  kraze rezo sila te tombe amba kout zam malendren!
 
[Cyrus Sibert] : Sispann ranse ak vye koze akize moun, bay lot moun pote reskonsabilite echèk w. Nan lane 1991, lè'w te pran pouvwa, se revoke manb Eta-major lame a w te twouve ki pi enportan. Pou satisfè orguèy'w, wou te imilye yon bann jeneral ak lofisye Aysyen devan etranje. Sa, sete pwovokasyon. W pat ase gran tankou Mandela pou'w te rekonsilye tout moun nan peyi-a, nan dyalog, pandan wap oganize pèp la ak jenn yo kite fè sakrifis pou'w rive Prezidan. Menm lè mwen te kont koudeta nan lane 1991, mwen reyalize se wou menm ki te lakoz tout sa ki te pase apre 7 fevrye. W pat guen kapasite yon lidè pou'w te pwofite sityasyon an. Paske, aprè deblozay 6 janvye 1991, li te klè ke lame-a patap janm pran risk fè yon koudeta, si yo pat santi yo menase. Revokasyon sa w te fè nan mitan envèstiti 7 fevrye 1991 la, pandan wap prete seman, sete aksyon fantezis ki lakoz koudeta, represyon FRAPH, ambago, okipasyon e latrye.
 
[Letitah-Aristid] : Nou byen kontan ke ou komanse konprann ki sa "Sosyete Neo-Feodal" amba baget Global-la vle di.
Cyrus, ale cheche tablye ou pou ka komanse sevi blan! Ou te travay tou pou sa te kapab reve la.
Cyrus, ou pa remake ke, nan jounen Jodi-a, non selman ke moun bataye pou te (Lamothe, Dietrich, moun l'Ile-a-Vache), men yo batay pou yon lot bagaye anko: lajan ki soti nan diaspora-a. Lajan tankou FNE, kob PSUGO ki fe Cyrus anvi kase djol Metellus!
Sa vle di ke lajan diaspora tet pou tet avek agrikilti "di-mwatye" tout bon nan peyi Dayiti!
 
[Cyrus Sibert] : W pa janm ka konprann ke nan lemond antye se envèstisman etranje ki fè ekonomi devlope. W rete la ak vye koze « Grès kochon ap kwit kochon ». Yon bann pawol demagoji.
Nou pran poz nou sosyalis, tandiske tout peyi sosyalis sou latè ap chaje envestisè. Vietnam se yon peyi sosyalis kap chache mache epi kap kreye opotinite lakay li. Nou pran poz nou kominis, peyi Lachin (Chine) kominis develope ak lajan etranje kapitalis kap envesti. Peyi Cuba fenk pran desizyon bay etranje ki vini envesti wit (8) lane san yo pa peye tax. 


Sispann pran moun pou enbesil. Jodi-a guen intènet. Egzanp yo la.
Nap kritike gouvenman Ayisyen kap chache devlope Ile-a-Vache, tandiske nap bat bravo pou Punta-Cana, Sosua, Acapulco, Soschi, elatrye. Gouvenman kominis Cuba ap chache envestisman pou sektè touris li tou.
Se konsa moun fè lajan. Se chache debouche ekonomik. Se pa goumen pou rive sou pouvwa, volè lajan nan kès leta. Se chache patnè etranje, konstri pwojè nan peyi-a epi envite yo vini envesti.
Nou pase 25 lane ap kouri dèyè envestisè, ap dekouraje moun ki guen lajan, moun ki guen konesans, moun ki guen experyans, ak moun ki guen kontak. Rezilta-a : yo ale envesti Sendomeng, Grann-Tok (Turks and Caicos), Bahamas, Jamaique, Cuba. Apre sa pitit peyi a blije pran kanntè pou al chache travay lakay boujwa sa yo nou dechoke yo.
Nou guen yon lojik chache Bouk emisyè pou bay pote chay echèk nou : Nou di se paske nou nwa, tandiske Bahamas, Turk and caicos, Jamaique, Matinique, Guadeloupe, tout karayib la kote anpil mou nap envesti, kote ayisyen oblije pran kanntè pou al chache lavi, se nwa ki nan yo. Moun nwa, ak dirijan nwa, ki konprann enportans envestisman etranje ankouraje etranje envesti epi kreye travay.
 
Nou di se Etazini ki kraze nou, komsi tout lot peyi karib yo kote ayasyen al chache lavi yo sepa vwazin Etazini yo ye tou.
Depi nan lane 1801, Toussaint Louverture ( ke wou guen foli ye), te di « Se gran plantasyon ki pou fè Ayiti rete « Perles des Antilles », w vini ak dechokaj tè, rele moun GRAN-DON, menase yo, dekouraje, fose yo kite peyi-a. Jodia, pitit peyi Dayiti ap travay lakay GRAN-DON dominiken.
 
[Letitah-Aristid] : Se la vie, Cyrik!
 
Nou ta sipoze kite sot, men kondityonman ideolojik amoeche nou oue kle, paske nou toujou pre pou nou denonse moun kom "komilis", tankou Martelly te di pou mesye ke li pa te vle nan "Cours des Comptes" la!
 
[Cyrus Sibert] : Letitiah-Aristid, map di'w ke, lè'm te lekol dwa, mwen te konn li liv kominis yo anpil, Karl Marx, Engels, Lenine, Althusser, elatriye. Men, Bondye te banm yon profesè kite konseye'm li lot liv tankou Schumpeter, Raymond Aaron, Gaston Bouthoul ak Saint-Simon. Liv sa yo ede'm fè konparezon, yo ede konprann feblès ideoloji kominis yo. Menm si mwen dakor fok guen mouvman sosyal pou defann dwa pov yo, dwa travayè yo, mwen kwè dabor ke travay guen yon kapasite pou emansipe moun. Karl Marx te konprann  pouvwa travay kap edike epi disipline moun pou yo tounen revolisyonè. Boujwa monopolis ki asosye ak pati retrograd tankou sa ki nan MOPOD yo ak Fanmi Lavalas pap janm ka bay pèp la travay. Pa guen avni nan kite pitit pèp la san ledikasyon, bay li zam pou'l fè milisyen, makout, atache, chimè. Tout politisyen aysyen se yon bann parazit kap chache lajan pou viv tankou « Prince ». Se sèlman kapital etranje, miltinasyonal yo ki guen lajan ak kilti biznis modènn, kap ka ede nou kreye travay pou tout pitit peyi a. Bagay la pa oblije sèlman nan lit ant klas, li ka fèt nan kowoperasyon, nan konbit ant klas yo. Tankou apre 12 janvye 2010, menm jan lap fèt Cuba, Chine ak Vietnam, jounen jodia. Tout peyi sa yo ap chache kapital etranje pou kreye kwasans lakay yo. Nan sans sa VIV MARTELLY AK LAMOTHE ki konprann reyalite sa, ABA tout demagog kap repete vye koze kredi ki pa bay okenn rezilta nan retire pèp aysyen nan mizè.
 
[Letitah-Aristid] : Patriotikman
 
[Cyrus Sibert] : Patriotikman !
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Les ridicules recoivent l'ordre d'aller aux Elections : Des parlementaires américains encouragent l’organisation d’élections en Haïti.--

Une délégation de trois congressistes américains a visité le Sénat de la République jeudi. Elle a rencontré entre autres les présidents des deux chambres pour les encourager à se joindre à l'Exécutif dans la perspective des prochaines élections. Dans son intervention, le président du Sénat, Simon Dieuseul Desras, après avoir dressé un tableau sombre de la situation du pays, a admis que des élections étaient dispensables pour le renouvellement du personnel politique. Source: signalfmhaiti.com
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Les gouvernements haïtien et bahaméen s'accordent pour freiner les voyages clandestins.--

Port-au-Prince, le samedi 29 mars 2014.- La Primature informe le public en général qu'une séance de travail co-présidée par le ministre des Affaires étrangères de la République d'Haïti, S.E.M. Pierre Richard Casimir et son homologue des Bahamas, Fred Mitchell, s'est tenue en ses locaux le jeudi 27 mars 2014, en vue d'aborder la problématique migratoire et de renforcer les liens de coopération entre les deux pays.

À l'issue de cette rencontre, les gouvernements haïtien et bahaméen se sont mis d'accord sur les objectifs suivants:
1. Mener une campagne de sensibilisation visant à dissuader les potentiels migrants illégaux aux Bahamas ;
2. Établir un Consulat bahaméen dans la région du Nord;
3. Faciliter la coopération entre les forces de l'ordre des deux pays afin de lutter efficacement contre les organisateurs des voyages clandestins ;
4. Encourager le partenariat économique et technique entre les deux pays comme un moyen de réduire le flux migratoire illégal.

Les deux gouvernements promettent de signer tous les protocoles d'accord en cours de négociation dans un délai ne dépassant pas soixante jours. Par ailleurs, il convient de noter qu'à partir du mois de juin, la compagnie aérienne Bahamas Air effectuera trois vols par semaine de Nassau à Port-au-Prince.

Les deux gouvernements qui ont signé un communiqué conjoint au terme de la rencontre, réitèrent leurs engagements de continuer à travailler en vue de renforcer les liens de fraternité et de coopération entre les deux pays.

Bureau de communication
de la Primature
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Haiti : Fritz Jean nous parle de la résistance des féodaux..[ son corollaire politique "anti-Martelly"?]- (Texte de Cyrus Sibert)

Comprendre la résistance des néo-féodaux monopolistes et leur expression politique « anti-Martelly », en lisant le livre de Fritz Jean ou en visionnant son documentaire « HAITI : LA FIN D'UNE HISTOIRE ECONOMIQUE ».

Les manœuvres politiques qui visent à renverser le pouvoir Martelly-Lamothe trouvent leur explication dans la réaction des rétrogrades contre le plan d'ouverture de l'économie haïtienne prônée par l'équipe TET-KALE qui facilite déjà l'arrivée du capital étranger et des multinationaux en Haïti.

Dans une approche non-partisane, l'Economiste Fritz Jean, ex-gouverneur de la Banque Centrale d'Haïti, aide les jeunes à comprendre la réalité historique de rupture que nous vivons. « HAITI : LA FIN D'UNE HISTOIRE ECONOMIQUE » explique pourquoi, l'avenir d'Haïti passe par un pouvoir pragmatique, mené par des hommes capables de comprendre qu'il est temps de moderniser le pays (Stabilité, dialogue national, élections), de faciliter l'arrivée du capital étranger (Développer des opportunités dans des secteurs comme le tourisme, des Hôtels comme Royal Oasis, Best Western, Marriott ), d'intégrer les exclus des villes de province (Plans spéciaux de développement à Ile-a-Vache, Jérémie, Ile de la Tortue,.. ), les exclus de la diaspora (double nationalité) et les exclus des bidonvilles (projets sociaux EDE-PEP, EDE-ETIDYAN, éducation gratuite, bourses d'étude aux jeunes défavorisés.)

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

vendredi 28 mars 2014

Haïti-Coopération : le premier ministre Vietnamien promet de resserrer les liens avec Haïti


Vendredi, 28 Mars 2014 13:24
RLJ/HPN Nouvelles Politique
EnvoyerImprimerPDF

Le premier ministre vietnamien M. Nguyen Tang Dung en visite officielle, vendredi, à Port-au-Prince, a été reçu par le président Michel Joseph Martelly au Palais National. M. Nguyen Tang Dung promet que les liens d’amitiés avec Haïti  vont se resserrer.

« Cette amitié entre les deux peuples défiera le temps et l’espace pour continuer à se développer.

Elle constituera un fondement solide pour le développement des coopérations futurs entre les deux pays », a-t-il déclaré.

Le chef de l’Etat haïtien Michel Martelly a dit souhaiter que de nouveaux partenariats soient créés à travers cette visite, notamment dans les domaines de l’énergie, de l’agriculture, du textile.

Il informe que le partenariat avec  la compagnie vietnamienne "Viettel" à travers la Natcom, a déjà porté ses fruits, et que ceci a permis aux deux pays de se rapprocher.

« Tout comme le  partenariat Viettel  et Haïti est appelé à  devenir un succès, je crois que dans le domaine de l’énergie, de l’agriculture, du tourisme, ont devrait  pouvoir se mettre ensemble et bénéficier de cette coopération », a déclaré Michel Martelly.

Aussi, le chef de l’Etat a remercié le Premier ministre du Vietnam d'avoir consenti à développer ce partenariat de vente de riz à meilleur prix à Haïti. A travers ce partenariat commercial, le prix du riz a pu baisser sur le marché haïtien, se réjouit-il.

Se basant sur les progrès réalisés par le Vietnam dans le secteur du textile, Michel Martelly en a profité pour inviter les investisseurs à venir introduire des entreprises du textile au parc industriel de Caracol avec  toutes les avantages que fournissent les  lois HOPE et HELP.

Dans le domaine de l’énergie le président espère que ce nouvel partenariat va aider également Haïti à faire des progrès au profit de la population haïtienne.

Par ailleurs, le chef de l’Etat a invité la délégation à voir les bons cotés d’Haïti, à découvrir le pays avec sa culture, aussi dans ses efforts visant à le replacer sur la carte touristique mondiale.

Le Premier ministre vietnamien  a remercié pour l’accueil reçu et se dit très heureux d’être là. Il a félicité le gouvernement pour ses efforts en ce qui a trait la stabilité politique et sociale.

Le chef du gouvernement vietnamien  promet que le Vietnam va renforcer les relations politiques, commerciales, économiques, agricoles, énergétiques  et culturelles avec Haïti.

Il  indique également  que le Vietnam  va  continuer à fournir du riz à Haïti (200 mille tonnes par an) à un prix concurrentiel.

« La coopération avec la Natcom est un succès qui doit être multiplié dans d’autres domaines », a-t-il fait remarquer.

M Nguyen Tang Dung informe que les entreprises vietnamiennes sont prêtes à répondre aux appels d’offre lancés par  Haïti dans les domaines de l’infrastructure  et la construction.

Soulignant aussi que le Vietnam étudie la possibilité d’installer une ambassade en Haïti, le premier ministre vietnamien a informé que son président souhaite à ce que le président haïtien effectue une visite au Vietnam.

____________________

RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Haïti-Vietnam : Un forum des investissements pour explorer les opportunités en Haïti


Vendredi, 28 Mars 2014 14:35
JI/HPN Societe & Culture Societe
EnvoyerImprimerPDF

Dans le cadre de la coopération haitiano-vietnamienne, le Centre de facilitation des Investissements a organisé, le vendredi 28 mars 2014, à Royal Oasis, à Pétion-Ville, un Forum des investissements autour du thème : Solidarité et lutte commune pour le bien-être des populations de Vietnam et d’Haiti, a constaté Haiti Press Network.


En effet, cela a été une occasion pour les ministres, directeurs généraux, parlementaires et hommes d’affaires haïtiens de s’entretenir avec des officiels et des potentiels investisseurs vietnamiens. Les discussions ont portées sur l’agriculture, le tourisme, la télécommunication, la manufacture, la construction et l’énergie.

La présidente du CFI, Mme Norma Powell les acteurs haïtiens intéressés dans la question et sont en quête de partenariat viable et moderne, à apprendre de l’expérience Vietnamienne. « L’économie du Vietnam est devenue au bout de deux décennies, une puissance émergente  admirée de tous », a-t-elle insisté.

« Le partenariat haïtiano-vietnamien est d’autant plus gagnant/gagnant », a-t-elle ajouté.

Le Directeur de cabinet adjoint aux investissements à la Primature, M. Henri-Claude Müller-Poitevien,  a pour sa part, fait éloge de la position géostratégique d'Haïti,  nous donnant un « accès facile » sur le marché international, notamment les  marchés européen et américain.

L’état haïtien veut créer « 380 000 emplois additionnels » d’ici 2020, tout en créant un climat propice à l’investissement direct étranger, principalement Vietnamien, a-t-il souligné.

Quant à M. Jean Marie Guillaume, Directeur Général du CONATEL, le secteur de la télécommunication regorge d’énormes opportunités d’affaires avec une valeur marchande de 700 000 de dollars.

« Haiti compte aujourd’hui  5.5 millions d’utilisateurs mobiles… un chiffre que l’on pourrait bien doubler », a indiqué le DG.

D’autre part, l’homme fort du CONATEL a expliqué qu’avec un coût de 75% plus élevé que dans les autres pays de la région, seule 7% de la population haïtienne a accès à l’internet. «  Un tel coût qui augmente de façon exponentielle en fonction de la vitesse », a-t-il poursuivi.

Cette assise se réalise au moment où le Premier ministre vietnamien est en visite au pays accompagné de près d’une cinquantaine d’hommes d’affaires.

  

Jeff Ibraïme

jiniou14@gmail.com

HPN

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.