mardi 25 mars 2014

''Gouvènman an lakay ou'' - Jérémie a eu son jour de gloire et son lot de promesses

Le Nouvelliste 
Construction d’un aéroport, d'universités, de routes et de ponts, redressement de l’environnement, amélioration des soins de santé, offre de bourses d’études, renforcement du service des sapeurs-pompiers… Beaucoup de promesses de la part du gouvernement à la ville de Jérémie longtemps oubliée. 
Le Premier ministre Lamothe et les membres du gouvernement à Jérémie 

Le Premier ministre Lamothe et des jeunes filles de Jérémie 
Pierre Cote

Une occasion rare. Dans un seul endroit et en même temps, la population de Jérémie n’a pas l’habitude de voir tous ces dirigeants du pays : le Premier ministre, les principaux ministres du gouvernement et des directeurs généraux. La 6e édition du programme ‘’Gouvènman an lakay ou’’, le week-end écoulé, a été une occasion unique pour les Jérémiens d’entendre eux-mêmes la vision des décideurs pour leur département, la Grand’Anse. 

Au parc Saint-Louis de Jérémie, ils étaient nombreux, jeunes et moins jeunes, à venir écouter les promesses du gouvernement même s’ils devaient avoir préalablement une carte d’accès et un bracelet rose fait en papier. L’annonce par le ministre des Travaux publics de la construction d’un aéroport dans le chef-lieu du département de la Grand'Anse a été très applaudie. Jacques Rousseau a fait savoir que l’argent pour la construction de cet aéroport est déjà disponible, l’appel d’offres lancé et qu’il ne reste qu’à démarrer les travaux avant la fin de l’année.

Le titulaire du MTPTC a annoncé également la construction de plusieurs tronçons de route à l’intérieur de la ville et d’autres reliant Jérémie à des communes du département. Jacques Rousseau a souligné que la construction du wharf de Jérémie est dans une phase très avancée et coûtera 1 200 000 dollars américains. La construction du pont Voldrogue devrait être achevée en septembre et celle du pont de Roseaux est terminée à 50%, a-t-il dit.

Dans le domaine de la gestion des ressources naturelles, les autorités du département se sont montrées très inquiètes face au phénomène de déboisement des montagnes. Chaque semaine, plus de 40 000 sacs de charbon quittent la Grand’Anse pour les autres départements du pays, selon des chiffres disponibles. Une situation qui n’est pas sans conséquences sur la production agricole de la région.

Selon des autorités locales, les grands producteurs de charbon ne sont pas du département. Le délégué de Jérémie, Norman Wiener, a estimé que des mesures urgentes devraient être prises pour stopper le phénomène.

Le secrétaire d’Etat à la Relance agricole, l’agronome Vernet Joseph, a énuméré certaines réalisations du gouvernement dans le département et a annoncé du même coup un plan d’action pour les trois prochaines années. 2 500 hectares de terre seront réhabilités dans le cadre de la mise en place de ce plan, a-t-il dit. La restauration environnementale, l’appui à la gouvernance environnementale et la valorisation des reliques forestières sont parmi les composantes de ce plan qui coûtera pas moins de 7 millions de dollars américains, a-t-il précisé.

Selon l’agronome Vernet, le problème de la gestion des ressources naturelles dans le département de la Grand’Anse doit être abordé de manière complexe. Parce que, selon lui, le problème de la dégradation de l’environnement dans ce département est lié à la situation économique et éducationnelle des habitants. « Ce plan est le résultat d’un long travail qu’on a réalisé et il répond aux besoins de la population », a-t-il conclu.

Parallèlement, les autorités ont souligné que grâce à la mobilisation et l'accompagnement des agriculteurs, la production de l'igname a pratiquement doublé cette année. Le ministère de l'Agriculture s’est proposé de travailler sur la possibilité d'ouvrir d'autres marchés à l'intention des producteurs de cette denrée.

Dans le même registre, le gouvernement, qui a invité sur le panel plusieurs responsables d’associations, a promis des moteurs et des DCP aux associations de pêcheurs de la zone. En outre, les autorités promettent une somme de 75 000 gourdes à plusieurs associations de pêcheurs, de paysans et des entreprises évoluant dans la production de “ Konparèt ‘’ en vue de les aider à améliorer leur chaîne de production.

Par ailleurs, l’une des plus grandes revendications de la population de Jérémie est l’accès à des soins de santé. Une personne accidentée doit être transportée dans la ville des Cayes pour se faire soigner. La ministre de la Santé publique, le Dr Florence G. Duperval, a promis des interventions à l’hôpital de la ville, l’hôpital Saint-Antoine.

Il y a eu également des promesses au niveau de l’éducation. Le ministère de l’Education nationale a promis de prendre les dispositions qui s’imposent en vue de payer les arriérés de salaires des enseignants du département. Les lettres de nomination pour les professeurs des différentes institutions publiques de la zone sont aussi parmi les engagements pris dans le cadre de ce 6e numéro de ‘’Gouvènman an lakay ou’’.

Toujours dans le domaine de l’éducation, le Premier ministre Laurent Lamothe a annoncé que le gouvernement va accorder 15 bourses d’études à des jeunes filles et garçons de la ville de Jérémie et des laboratoires d'informatique à d’autres institutions de la place. Deux autres laboratoires d'informatique seront installés dans deux lycées de la ville de Jérémie, a fait savoir le chef du gouvernement. « Nous allons installer un laboratoire au lycée des Jeunes filles et un autre au lycée Nord Alexis, toujours dans l’objectif de supporter le secteur éducatif qui constitue une priorité pour notre gouvernement », a-t-il ajouté. « Nous allons également doter l’Association des journalistes des médias sociaux de Jérémie d’un laboratoire d'informatique équipé de dix ordinateurs, a-t-il dit. Un autre laboratoire de cinq ordinateurs sera installé pour les policiers de la ville de Jérémie. » Dans une interview accordée au Nouvelliste en marge de cette 6e édition de ‘’Gouvènman an lakay ou ’’, le Premier ministre Laurent Lamothe a fait savoir que dans le cadre d’un plan spécial pour ce department, son gouvernement va ajouter 1.6 mégaWatt d’électricité sur le réseau qui alimente Jérémie.

Un incendie, qui a ravagé une dizaine de maisons au centre-ville commercial et historique de Jérémie le jour même de ce programme gouvernemental, a poussé Laurent Lamothe à permettre l’achat de deux camions pompiers pour la ville des poètes.

Au terme de ce ‘’Gouvènman an lakay ou’’, les autorités ont pris plus d’une vingtaine d’engagements. Un comité formé des membres de la société civile, des membres du gouvernement a été formé en vue d’assurer le suivi des différents engagements pris et des promesses faites dans la Grand'Anse. Le Nouvelliste a appris que les délégués départementaux, maires et coordonnateurs de "Gouvènman an lakay ou" et le cabinet du Premier ministre se sont réunis, lundi, à la Primature, à l’invitation de Laurent Lamothe, pour « jauger l’état d’avancement des projets et travaux découlant des engagements pris lors de ces assises et apporter les correctifs nécessaires ».

Robenson Geffrard et Jocelyn Belfort
Le Nouvelliste,
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire