samedi 22 mars 2014

Lamothe met Jérémie sous les feux des projecteurs

Le Nouvelliste | 
Une vue d'une rue à Jérémie 
Robenson Geffrard

Difficile de trouver une chambre d’hôtel disponible à Jérémie ce week-end. La ville d’Etzer Vilaire est sous les feux des projecteurs. Exceptionnellement vendredi soir, il y a de l'électricité. Une chose que les habitants ne voient pas trop souvent ou pas assez. Avec une sorte de porte-voix, un homme arpente les rues, louant les bienfaits de l'équipe en place. Jamais Jérémie n'a eu autant de policiers par mètre carré après la visite du président Michel Martelly l'an dernier, lance un badaud.

Le Premier ministre Laurent Lamothe, la plupart des ministres du gouvernement, des directeurs généraux, des parlementaires et autres hauts commis de l'Etat sont dans la ville. Le programme "Gouvènman an lakay ou " arrive à Jérémie. Les gens ont attendu jusqu'à 8 heures du soir pour voir arriver le chef du gouvernement, qui a fait plusieurs détours à Corail et à Bernard Gousse avant d'arriver au chef-lieu du département de la Grand'Anse, l’un des départements les plus convoités pour les prochaines élections. 

Un peu plus tôt dans la journée, à la rue Sténio Vincent, qui loge une petite place construite par la compagnie Digicel, une marchante ambulante de " tonm tonm", le fameux plat de la zone fait à partir de l’arbre véritable et d'une sauce de gombo pimentée, alimente un groupe de jeunes qui commentent la situation de la ville en attendant l'arrivée du Premier ministre. « Après les trois jours gras, ce n'est que mercredi dernier qu'on nous a donné trois heures d'électricité avant la visite de M. Lamothe. C'est la fête ici avec cette visite; pendant ces quelques jours on donne jusqu'à six heures d'électricité. Après le départ du PM on reprendra notre rythme habituel d’électricité une fois par mois », disent-ils.

Nana et sa fille de cinq ans observent une petite pause sur cette petite place qui attire beaucoup de visiteurs. Après avoir fini de déguster leur « tonm tonm », elle décide de parler au Nouvelliste. Cette jeune femme dans la trentaine n’a pas mâché ses mots pour critiquer les autorités de la ville qui, selon elle, ne sont pas des progressistes. « Mwen menm, menm si yo arete m, m pral di Laurent Lamothe mizè nou nan Jeremi », lance-t-elle, une façon pour elle d’annoncer qu’elle a des choses à dire au Premier ministre.

Pour sa part, le journaliste Jean-Roberde Nathan, qui travaille à Radio Xaragua, une station de la ville, et qui a bien apprécié la visite du Nouvelliste dans la zone, indique que les dirigeants de Jérémie ne communiquent pas assez. C'est pourquoi, estime-t-il, les gens ne sont pas trop au courant de ce que Laurent Lamothe vient effectivement faire dans le département. « Au moins six ministres dans ce gouvernement sont originaires de Jérémie, pourtant on ne voit pas ce qu'ils font pour le département, dénonce-t-il. S’agissant de nos députés, ils s’entredéchirent. » Un peu plus loin, à la rue Guerrier Moussignac où le Premier ministre est attendu pour l'inauguration d'une succursale de la DGI, des gens louent les travaux de construction de la rue Dr Hyppolite qui conduit au marché public de la ville. « Même quand il ne pleuvait pas, cette rue était toujours boueuse, avance Sonson, un jeune homme de la zone. J'applaudis des deux mains le gouvernement Lamothe pour cette construction. Aujourd'hui on peut ramasser et manger un morceau de pain tombé par terre. Maintenant, j'attends l’achèvement des travaux de réaménagement de notre port qui facilitera l'arrivée de gros bateaux et la reprise des activités économiques. »

Après des heures d’attente, le Premier ministre est finalement arrivé. Sous les applaudissements des membres de la population qui l’attendaient, il coupe le ruban rose qui marque l’inauguration officielle d’une succursale flambant neuve et moderne de la DGI dans cette commune. Au micro du Nouvelliste, Laurent Lamothe souligne qu’avant d’arriver à Jérémie, il a été à Bernard Gousse, pour lancer la campagne d'alphabétisation grâce à laquelle 1 815 personnes seront alphabétisées dans cette localité.

Il en a profité pour inaugurer un centre de santé qui sera ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre à la population avec des médecins cubains. Selon M. Lamothe, les habitants de cette section communale bénéficieront aussi d’une place publique, d’installation d’eau potable. Toujours dans la même journée du vendredi, le Premier ministre s’est rendu à Corail où il a visité un hôpital construit grâce à la coopération cubaine. Il a promis d’intervenir dans les domaines de l’électricité, de la sécurité en renforçant la présence de la PNH, entre autres.

Au moment de l’inauguration de la succursale de la DGI, un groupe de gens en ont profité pour lancer des propos hostiles au ministre Ralph Théano, un des potentiels candidats au Sénat pour le département de la Grand'Anse. 

Mais c’est ce samedi 22 mars que le Premier ministre, plusieurs de ses ministres, des directeurs généraux auront à s’entretenir avec la population de Jérémie dans le cadre de la 6e édition "Gouvènman an lakay ou ". « Ce sera l’occasion pour le Premier ministre Lamothe de recueillir les doléances des Jérémiens et des populations avoisinantes et de passer en revue les différents projets réalisés dans la région par son gouvernement dans les secteurs de l’éducation et de la santé, de la protection de l’environnement, de l'agriculture, de la rénovation urbaine et de la protection sociale », souligne un communiqué de la Primature. Même si les gens ont du mal à retenir le nom de ce programme gouvernemental, ils ne parlent que de cela à Jérémie depuis notre arrivée vendredi matin. Cette population a un cahier de doléances bien garni pour les autorités.

Robenson Geffrard 
rgeffrard@lenouvelliste.com
http://lenouvelliste.com/lenouvelliste/article/128917/Lamothe-met-Jeremie-sous-les-feux-des-projecteurs.html
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
 
But you can't fool all the people all the time."
 (
 
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
 Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
 
) dixit Abraham Lincoln.

Enregistrer un commentaire