Follow by Email / Suivez nous par Email.-

mercredi 30 avril 2014

The OAS supports #Martelly/Lamothe government efforts to hold free and fair elections.

By OAS
Apr 30, 2014 - 8:22:48 PM

The Permanent Council of the Organization of American States (OAS) today approved a declaration in support of the government of Haiti following the country's decision to hold legislative and municipal elections before the end of the year, during a regular meeting held at the headquarters of the hemispheric institution in Washington, DC.

The Council welcomed the will of the executive branch of Haiti and other political stakeholders to hold legislative and municipal elections in 2014 under the terms of the El Rancho Accord. In the declaration, the Council expressed its "solidarity with the Haitian people and their right to take part in periodic, free, and fair elections."

The Council also expressed its support for "the process of national dialogue underway, which contributes to the stability of democratic institutions and the consolidation of the rule of law in Haiti." The declaration also urges all branches of government and stakeholders to continue said process of national dialogue and to implement as a matter of urgency the provisions of the El Rancho Accord. The full text of the statement can be read here.

The Interim Representative of Haiti, Edmond Bocchit, thanked to OAS General Secretariat and all member states for adopting this declaration. "President Michel Martelly and the Haitian cabinet have supported a process of dialogue in an inclusive and democratic manner to act accordingly. Today's support of the electoral process is something we value," said the Haitian diplomat.

In another agenda item, the Council took note of the report of the Alternate Representative of Venezuela and Chair of the Informal Working Group on the review of the mandates of the General Committee, Carmen Velasquez. The representative of Venezuela said that the Working Group received a total of 171 mandates and of those it decided, after two meetings and various consultations with the different areas of the Organization and the member state delegations, that 122 current mandates and five procedural ones fell within the purview of the General Committee. Of the remaining 44, the Working Group determined that they were repetitive or duplicative or that they had expired or been fulfilled.

The Council also approved a series of reports related to the classification process of mandates and agreed to transmit them to the Committee on Administrative and Budgetary Affairs (CAAP) in order that this committee develop a single set of recommendations to guide future processes of political prioritization and the Strategic Vision on the mandates of the Organization.

The Council also agreed to designate the U.S. citizen Christopher Flaggs to fill a vacancy on the Board of External Auditors until December 2014, after the departure of James Millette. Currently, Flaggs serves as Deputy Chief Financial Officer of the State Department.

At another point on the agenda, the body approved the invitations presented by the General Secretariat to more than 500 organizations of various kinds to participate in the 44th Meeting of the General Assembly to be held in Asuncion, from june 3 to 5.

For his part, the Permanent Representative of Mexico, Emilio Rabasa, made ​​mention of the Third-CARICOM-Mexico Summit, and the Fourth Summit of the Association of Caribbean States, held in the Mexican city of Mérida, noting that this "will allow for the promotion of integration processes and regional cooperation" and recalling that the OAS is being represented at the meeting by its Secretary General, José Miguel Insulza.

During the meeting, representatives from Haiti, Guyana (on behalf of CARICOM), Argentina, Venezuela, Canada, Bolivia, and Mexico took the floor. In addition, the Permanent Observer of France, and a representative of the Observer Mission of Spain spoke.

For more information, please visit the OAS Website at www.oas.org.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Flash! Michael Geilenfeld devant la justice haïtienne ! (Texte de Cyrus Sibert)

Le juge haïtien Al Duniel Dimanche, du Tribunal civil de Port-au-Prince, a entendu, ce mercredi 30 avril 2014, trois (3) anciens de l'orphelinat Saint-Joseph de Delmas 91. Pendant plusieurs heures, les jeunes qui se sont présentés comme des victimes et/ou comme témoins d'abus sexuels, de sévices corporels, de traite et d'exploitation de tout genre, ont expliqué au Magistrat instructeur leur grief contre l'ancien religieux américain, Directeur de 3 centres d'accueil pour enfants défavorisés en Haïti.

Résultat de cette première journée d'audition, le juge d'instruction a décidé d'interpeller ce responsable d'orphelinat qui, depuis environ 30 ans, fait la loi dans la capitale haïtienne. Cette fois-ci, l'homme sera entendu par un juge haïtien chargé d'enquêter sur les allégations et accusations portées contre les dirigeants de l'orphelinat Saint-Joseph de Delmas 91.

Déjà, les plaignants se sont dits satisfaits du fait d'avoir pu se faire entendre par un juge de leur pays. Car, dans le temps, leur bourreau a toujours utilisé ses influences pour bloquer à partir du parquet, toute action en justice. 

D'autres victimes résidant actuellement en terre étrangère - aux États-Unis, en Angleterre, en Martinique- souhaitent prendre part à cette action judiciaire dans le but d'arrêter Michael Geilenfeld qu'ils considèrent comme un prédateur sexuel pédophile. L'homme servirait de son orphelinat pour exploiter avec ses amis, des enfants pauvres d'Haïti. Ils comptent mettre un terme à ce non sens Pédophile/Responsable d'orphelinat qui représente une menace pour la sécurité des enfants des couches défavorisées d'Haïti. 
Ayant vécu la dure réalité imposée aux Enfants des orphelinats dirigés par Michael Geilenfeld, ces victimes répètent avec conviction que la vérité étant de leur coté, la justice tranchera en leur faveur.

Cyrus Sibert, RéseauCitadelle,
Cap-Haïtien, Haïti
30 Avril 2014
--------------------
1- [HAITI-PEDOPHILIE : CINQ (5) VICTIMES DE L'ORPHELINAT SAINT-JOSEPH DE DELMAS 91 SAISISSENT LE CABINET D'INSTRUCTION DE LA JUSTICE HAITIENNE. http://reseaucitadelle.blogspot.com/2014/02/haiti-pedophilie-justice-plainte.html ]

2- [ GRAND DOSSIER : Haïti, « Terre promise » des prêtres pédophiles américains : Le puzzle! (Texte de Cyrus Sibert) http://reseaucitadelle.blogspot.com/2014/04/grand-dossier-haiti-terre-promise-des.html ]

Flash! Michael Geilenfeld devant la justice haïtienne ! (Texte de Cyrus Sibert)

Le juge haïtien Al Duniel Dimanche, du Tribunal civil de Port-au-Prince, a entendu, ce mercredi 30 avril 2014, trois (3) anciens de l'orphelinat Saint-Joseph de Delmas 91. Pendant plusieurs heures, les jeunes qui se sont présentés comme des victimes et/ou comme témoins d'abus sexuels, de sévices corporels, de traite et d'exploitation de tout genre, ont expliqué au Magistrat instructeur leur grief contre l'ancien religieux américain, Directeur de 3 centres d'accueil pour enfants défavorisés en Haïti.

Résultat de cette première journée d'audition, le juge d'instruction a décidé d'interpeller ce responsable d'orphelinat qui, depuis environ 30 ans, fait la loi dans la capitale haïtienne. Cette fois-ci, l'homme sera entendu par un juge haïtien chargé d'enquêter sur les allégations et accusations portées contre les dirigeants de l'orphelinat Saint-Joseph de Delmas 91.

Déjà, les plaignants se sont dits satisfaits du fait d'avoir pu se faire entendre par un juge de leur pays. Car, dans le temps, leur bourreau a toujours utilisé ses influences pour bloquer à partir du parquet, toute action en justice. 

D'autres victimes résidant actuellement en terre étrangère - aux États-Unis, en Angleterre, en Martinique- souhaitent prendre part à cette action judiciaire dans le but d'arrêter Michael Geilenfeld qu'ils considèrent comme un prédateur sexuel pédophile. L'homme servirait de son orphelinat pour exploiter avec ses amis, des enfants pauvres d'Haïti. Ils comptent mettre un terme à ce non sens Pédophile/Responsable d'orphelinat qui représente une menace pour la sécurité des enfants des couches défavorisées d'Haïti. 
Ayant vécu la dure réalité imposée aux Enfants des orphelinats dirigés par Michael Geilenfeld, ces victimes répètent avec conviction que la vérité étant de leur coté, la justice tranchera en leur faveur.

Cyrus Sibert, RéseauCitadelle,
Cap-Haïtien, Haïti
30 Avril 2014
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Un trentième conseil de gouvernement sous le signe de la reconstruction

Apr 30, 2014 Posted By  In Actualités, Hot, Nationales, News Comments 0

 conseilgouv

Le Secrétariat général de la Primature a informé de la tenue ce mercredi 30 avril 2014, à compter de 6 heures p.m. du  trentième Conseil de Gouvernement, qui sera présidé par le Premier ministre Laurent Lamothe.


Ce conseil permettra au Premier ministre Lamothe de passer en revue les différents projets implémentés par l'administration Martelly dans le cadre de la reconstruction du pays, quatre (4) ans après le séisme du 12 janvier 2010 qui avait complètement détruit l'économie du pays et l'environnement physique de la Capitale.


Ce trentième Conseil de Gouvernement, précise le secrétariat sera retransmis, comme à l'accoutumée, en direct, par plusieurs médias de la capitale, des villes de province ainsi que ceux de la diaspora.

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Le Core Group invite le Sénat à se prononcer à son tour sur la loi électorale amendée.--

Haïti - Élections : Le «Core Group» se fait diplomatiquement plus ferme et insistant
30/04/2014 08:21:32
Haïti - Élections : Le «Core Group» se fait diplomatiquement plus ferme et insistant
Dans un communiqué, Sandra Honoré, la Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies et les membres du « Core Group » expriment leurs préoccupations sur l'absence de décisions pour la tenue des élections et se font diplomatiquement plus ferme et insistant.

« La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et les membres de la communauté internationale en Haïti représentés au sein du « Core Group » (les Ambassadeurs du Brésil, de l'Espagne, des Etats-Unis d'Amérique, de la France, et de l'Union Européenne, le Chargé d'Affaires a.i. du Canada, et le Représentant spécial de l'Organisation des Etats Américains), notent, avec préoccupation, que certaines décisions importantes pour avancer vers la tenue des élections n'ont toujours pas été prises.

Cette situation retarde la mise en place des préparatifs nécessaires à l'organisation des élections, en 2014 qui sont si importantes pour la consolidation de la démocratie en Haïti. Suite à l'adoption des amendements à la loi électorale par la Chambre des députés le 1er avril, le Core Group invite le Sénat à se prononcer à son tour sur la loi électorale amendée afin que les élections puissent se tenir d'ici la fin de 2014.

D'autre part, et dans l'intérêt supérieur de la nation, le Core Group encourage tous les acteurs impliqués dans le processus électoral à faire les concessions requises pour créer un climat de confiance mutuelle, de sérénité, facilitant le travail d'un conseil électoral offrant les garanties nécessaires pour la tenue d'élections transparentes et inclusives. Après plus de trois ans de retard, l'organisation de ces élections est un impératif pour le pays.

Dans le même esprit qui a inspiré le dialogue inter-haïtien et l'accord El Rancho, nous encourageons la classe politique haïtienne à œuvrer pour le respect des délais constitutionnels et pour la résolution pacifique de cette crise pré-électorale. La non-tenue de ces élections cette année impliquerait la caducité du Parlement en janvier 2015, ce qui entrainerait une autre crise politique aux conséquences néfastes pour la démocratie haïtienne. »


Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-11037-haiti-politique-le-club-de-madrid-soutien-les-elections-dans-le-cadre-de-l-accord-d-el-rancho.html
http://www.haitilibre.com/article-11014-haiti-elections-l-oea-deplore-l-absence-d-accords-concrets-etablissant-un-calendrier-electoral.html
http://www.haitilibre.com/article-11010-haiti-politique-l-aide-directe-americaine-conditionnee-aux-elections.html
http://www.haitilibre.com/article-11009-haiti-politique-il-est-temps-que-le-senat-haitien-vote-la-loi-electorale-dixit-ileana-ros-lehtinen.html
http://www.haitilibre.com/article-10957-haiti-politique-le-president-martelly-recoit-des-membres-du-congres-americain.html

HL/ HaïtiLibre 
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Haïti - Politique : Réponse du Président Martelly au Président du Sénat.-

30/04/2014 07:30:48
Haïti - Politique : Réponse du Président Martelly au Président du Sénat
Suite à la correspondance du Président du Sénat, Dieuseul Simon Desras, envoyée au Président Martelly, concernant l'application de l'Accord El Rancho, le Chef de l'État a envoyé sa réponse. Préférant ignorer la demande du Président de la Chambre Haute, de reconsidérer sa position sur la formation du Conseil Électoral Provisoire tel que prévu dans l'accord El Rancho [réactions déjà exprimées par le Ministre de la Communication http://www.haitilibre.com/article-11036-haiti-politique-le-ministre-heriveaux-condamne-la-correspondance-du-senateur-desras.html ] le Chef de  l'État a préféré retenir le premier point de la lettre du Sénateur Desras et lui rappeler la chronologie des évènements qui a conduit à la crise actuelle. Ferme mais diplomatique, le Chef de l'État rappelle « la détermination de l'Exécutif de respecter à la lettre les prescrits de l'accord d'El Rancho » ce qui ferme officiellement la porte aux demandes répétées du Sénat de former un Conseil Électoral Provisoire basé sur l'article 289 de la Constitution et contraire à l'accord signée.

Lettre de réponse du Président Martelly :
« Port au Prince, le 28 avril 2014
MJM/983

Monsieur Dieuseul Simon DESRAS
Président du Sénat de la République
En ses bureaux.

Monsieur le Président du Sénat,

J'accuse réception de votre lettre datée du 27 avril 2014 http://www.haitilibre.com/article-11036-haiti-politique-le-ministre-heriveaux-condamne-la-correspondance-du-senateur-desras.html par laquelle vous avez exprimé la volonté du Sénat de la République de ne constituer aucun blocage à la gouvernance d'État et particulièrement à la tenue des élections législatives et locales au cours de l'année 2014. [HL -- Le Président Martelly fait référence au point 1 de la lettre du Président du Sénat qui dit : Le Sénat de la République n'a aucune option ni velléité de constituer un espace de blocage de la gouvernance d'Etat, encore moins de la tenue d'élections dans le pays. A cet égard, il oppose un démenti catégorique à certaines déclarations d'ici et d'ailleurs lui imputant la responsabilité de retarder l'échéance inéluctable de l'année 2014. Il tient à faire remarquer que la nation haïtienne soupire après les élections depuis 2011 pour les mairies et les collectivités et depuis 2012 pour le tiers du Sénat. Parce que ce n'est pas à lui qu'incombe la charge de les tenir, ce ne peut pas être sur lui que doit tomber la sentence de les avoir ignorées ou ratées. A ce compte, le Sénat réaffirme son souhait que les élections soient organisées au cours de cette année 2014 ; l'échéance est impérative et incontournable. ] J'en prends acte et en profite pour rappeler à votre attention la détermination de l'Exécutif de respecter à la lettre les prescrits de l'accord d'El Rancho du 14 mars 2014http://www.haitilibre.com/article-10763-haiti-politique-le-core-group-salue-l-accord-inter-haitien-texte-integral-de-l-accord.html qui trace les voies et moyens pour arriver à la tenue d'élections, libres, honnêtes, inclusives et transparentes. [un rappel implicite à l'article 12 de cet accord]

Il n'est pas superflu cependant de rappeler toutes les étapes qui ont conduit à la signature de l'accord d'El Rancho:

Dès le mois de juillet 2012, le Pouvoir judiciaire et le Pouvoir exécutif désignaient leurs représentants au sein du Conseil électoral permanent. Quant au Pouvoir Législatif, en dépit de nombreuses rencontres avec l'Exécutif, il a été dans l'incapacité de désigner ses représentants au sein de ce conseil.

Le 15 aout 2012, le Pouvoir Exécutif a du installer le Conseil Electoral Permanent avec six membres, en attendant que le Parlement vienne le compléter. De cette date à décembre 2012, toutes les démarches entreprises n'ont jamais permis d'arriver à la formation complète de ce Conseil. Finalement, dans un esprit de compromis, l'Exécutif, dans le cadre de négociations sous les auspices de "Religions pour la Paix", accepta la formule proposée par les parlementaires de constituer un Collège Transitoire du Conseil Electoral Permanent matérialisé dans l'accord du 24 décembre 2012. http://www.haitilibre.com/article-7489-haiti-cep-un-accord-est-enfin-signe-entre-l-executif-et-le-parlement.html

La situation politique étant restée et demeurée tendue, les élections n'ont pu avoir lieu en 2013. J'ai alors, dans le but, encore une fois, de faire avancer le processus, initié une nouvelle série de rencontres avec les partis politiques, les membres et organisations de la société civile pour aboutir finalement à l'accord d'El Rancho paraphé et signé par la majorité des partis politiques du pays, le Parlement dans ses deux composantes, les organisations et membres de la Société Civile, le CSPJ et l'Exécutif, sous les auspices, cette fois-ci, de la Conférence Episcopale Haïtienne, que je remercie encore pour son dévouement sans borne et pour le tact avec lequel elle a mené à bien ce dialogue politique inter-haïtien, une première dans les annales de notre histoire.

Je crois, pour ma part, en toute sincérité, avoir honoré mes engagements. Et j'en profite pour saluer la célérité avec laquelle la Chambre des Députés a voté les amendements à la loi électorale. http://www.haitilibre.com/article-10847-haiti-politique-la-chambre-des-deputes-vote-la-loi-electorale.html

Nous voilà de plein pied dans l'application de l'accord d'El Rancho quand je reçois votre lettre me demandant de revenir à un Conseil Électoral Provisoire sur la base d'un article obsolète de la Constitution de 1987. Je vous rappelle par ailleurs que l'accord d'El Rancho s'inspire de l'esprit de l'article 192 de la Constitution de 1987 amendée en ce qui a trait à la formation du Conseil électoral [ Article 192 Le Conseil Electoral comprend (9) neuf membres choisis sur une liste de (3) trois noms proposés par chacune des Assemblées départementales :
3 sont choisis par le Pouvoir exécutif;
3 sont choisis par la Cour de Cassation;
3 sont choisis par l'Assemblée Nationale.
Les organes sus-cités veillent, autant que possible, à ce que chacun des départements soit représenté. 
]

Les problèmes qui semblent vous préoccuper tels que : Conseil électoral provisoire, la loi électorale, le climat de confiance autour des élections ont déjà été pris en compte lors des discussions de l'accord d'El Rancho dont le Sénat était partie prenante.

Devant me rendre au Sommet des Chefs d'Etat de l'AEC au Mexique, je fais appel à votre patriotisme, votre sens de responsabilité, pour amener vos pairs à débloquer la situation en votant les amendements à la loi électorale afin d'assurer la tenue des élections en octobre 2014 comme prévu.

Je demeure persuadé que vous utiliserez votre savoir faire pour faire comprendre à tous ceux concernés par cet accord, que le temps est venu de le mettre en application, chaque partie en ce qui la concerne.

Je saisis l'occasion pour vous renouveler, Monsieur le Président du Sénat, l'expression de mes salutations patriotiques.

Michel Joseph Martelly »

Lire aussi :
http://www.haitilibre.com/article-11037-haiti-politique-le-club-de-madrid-soutien-les-elections-dans-le-cadre-de-l-accord-d-el-rancho.html
http://www.haitilibre.com/article-11032-haiti-politique-la-saga-de-l-accord-el-rancho-continue.html
http://www.haitilibre.com/article-11014-haiti-elections-l-oea-deplore-l-absence-d-accords-concrets-etablissant-un-calendrier-electoral.html
http://www.haitilibre.com/article-11010-haiti-politique-l-aide-directe-americaine-conditionnee-aux-elections.html
http://www.haitilibre.com/article-11009-haiti-politique-il-est-temps-que-le-senat-haitien-vote-la-loi-electorale-dixit-ileana-ros-lehtinen.html
http://www.haitilibre.com/article-11007-haiti-politique-une-opposition-tres-inventive.html
http://www.haitilibre.com/article-10989-haiti-politique-le-senateur-desras-affirme-que-le-parlement-n-est-pas-lie-a-l-accord-el-rancho.html
http://www.haitilibre.com/article-10950-haiti-politique-l-article-12-de-l-accord-el-rancho-comme-solution-de-deblocage-du-senat.html
http://www.haitilibre.com/article-10832-haiti-politique-l-accord-d-el-rancho-une-crise-dans-la-crise.html

HL/ S/ HaïtiLibre 

mardi 29 avril 2014

Arrestation en Argentine d'1 suspect ds l'assassinat de Jean Dominique.

Breaking news : Les autorités argentines ont arrêté et détenu Markington Philippe, un suspect dans le meurtre, il y a quatorze ans, du plus célèbre journaliste et commentateur politique Haïtien, Jean Leopold Dominique et de son gardien, Jean- Claude Louissaint.
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Production nationale - Laurent Lamothe visite l’entreprise MATPAR

Le Nouvelliste | Publié le : 28 avril 2014
Le Premier ministre Laurent Lamothe, accompagné du ministre du Commerce Wilson Laleau et du directeur général de l'Administration générale des douanes, a effectué, lundi, une visite de quelques heures à l'entreprise de production de peinture MATPAR. Cette visite s'inscrit dans le cadre du soutien de l'administration Martelly/Lamothe à la relance de la production nationale. 
Le premier ministre Lamothe au côté du PDG de MATPAR 
Jean Jacques Augustin
Le premier ministre Lamothe en conversation avec les responsables de la MATPAR 
Jean Jacques Augustin

«Notre rôle est d'accompagner toutes les entreprises haïtiennes qui créent de la richesse et de l'emploi dans le pays en vue de lutter sur tous les fronts contre la pauvreté extrême », a déclaré Laurent Lamothe. Le chef du gouvernement, en présence notamment des employés de l'entreprise, a félicité les entrepreneurs de la compagnie MATPAR qui, depuis plusieurs décennies, mettent sur le marché local une peinture de qualité.

Philipe Mathon, Président directeur général de la MATPAR a fait savoir que son entreprise diversifie ses gammes de peinture, d'année en année, afin de répondre mieux aux besoins du marché et aux demandes des consommateurs. « Nous voulons offrir au marché haïtien un produit de meilleure qualité […] Nous travaillons chaque jour davantage afin de concurrencer les produits importés qui sont nos concurrents directs », a expliqué le P.D.G. de MATPAR qui souhaite que sa clientèle reconnaisse la qualité de ses produits.

Le ministre du commerce Wilson Laleau, a, pour sa part, salué la décision du Premier ministre de rencontrer les entrepreneurs haïtiens en vue de diagnostiquer les défis auxquels ils font face pour mieux les accompagner. « Avec un minimum d'accompagnement, les produits MATPAR peuvent desservir non seulement le marché haïtien et pourquoi pas le marché caribéen », estime Wilson Laleau.

« Nous recommandons à tous les Haïtiens de consommer les produits locaux afin de renforcer l'entrepreneuriat privé », a déclaré Laurent Lamothe, qui a renouvelé aux responsables de la MATPAR tout le soutien de son gouvernement dans le cadre de sa politique de valorisation de la production nationale. 

La contrebande constitue l'un des problèmes auxquels les entreprises haïtiennes font face. Surtout au niveau de la frontière haïtiano-dominicaine. Ainsi, Laurent Lamothe a fait la promesse de renforcer la brigade mixte pour une meilleure sécurisation de la zone frontalière. « Les entreprises respectables qui paient des taxes ne doivent en aucun cas subir la concurrence déloyale des contrebandiers», a martelé le chef du gouvernement. 

Située à Bizoton 51, dans la commune de Carrefour, la Manufacture nationale de peinture « MATPAR » (Mathon-Parks) a été fondée le 11 juillet 1956 par Harold C. Parks, Édouard Mathon ainsi que Paul Mathon. Depuis son ouverture, cette manufacture, qui se concentre sur la fabrication et la vente de peinture et de vernis a poursuivi l'objectif de produire une peinture locale de qualité supérieure. Fournissant 160 emplois directs, la MATPAR utilise essentiellement la matière première locale dans la préparation de ses produits et arrive en 79e position dans le classement des meilleures entreprises-contribuables, notamment grâce à un investissement annuel à hauteur de 300 millions de gourdes. 

En dépit de tout, la MATPAR n'arrive toujours pas à s'exporter. A cet effet, la visite de cette entreprise par le Premier ministre représente une occasion favorable pour ses responsables ainsi que le gouvernement haïtien afin de s'enquérir des obstacles empêchant les peintures « MATPAR » de conquérir des parts de marché internationales. Jocelyn Belfort Patrick SAINT-PRE

____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

Une manifestation violente pour dénoncer les dérives de Martelly

Le Nouvelliste | Publié le : 28 avril 2014
Des organisations de l'opposition ont manifesté dans les rues de Port-au-Prince lundi pour demander le départ du président Michel Martelly. Beaucoup de dégâts matériels ont été enregistrés à l'issue de cette marche qui n'a rien épargné sur la voie publique. 
Une vue de la foule 
Jeanty Junior Augustin
Un citoyen tente de sauver sa voiture en train de prendre feu 
Jean Marc Hervé Abélard
Une voiture dont les pare-brise sont cassés par les manifestants 
Jeanty Junior Augustin

Une voiture incendiée, près d'une dizaine d'autres sont sorties avec les pare-brise cassée, tel est le bilan de cette manifestation organisée par des organisations de l'opposition politique. Ils étaient plusieurs centaines d'opposants au pouvoir à défiler dans les rues de la capitale pour exiger le départ du président Martelly. Partis au niveau du quartier de Bel-Air, près de la chapelle de Notre-Dame du Perpétuel, les manifestants ont défilé sur l'autoroute de Delmas, passant par plusieurs quartiers populaires de la capitale avant de prendre la direction du Champ de Mars.

Cartes rouge en main, pancartes avec des messages hostiles au pouvoir en place, les manifestants ont appelé au départ du président Michel Martelly. Plusieurs têtes de l'opposition, dont le docteur Tunerb Delpé du MOPOD et Rony Timothée du FOPARK, étaient présentes sur le macadam aux côtés des manifestants. Durant tout le parcours; ces derniers ont dénoncé la corruption et des dérives du pouvoir en place. Ils ont appelé à la mise en place d'un gouvernement crédible pour organiser les prochaines élections. 

« Nous sommes dans les rues pour combattre le pouvoir de Michel Martelly et de Laurent Lamothe. Nous allons nous battre jusqu'à ce que Michel Martelly laisse le pouvoir, a scandé un des participants à cette manifestation. » Sur tout le parcours, les manifestants n'ont pas épargné les murs des bâtiments publics et privés. Sans être inquiétés, ils les ont utilisés pour placarder leurs revendications. Des barricades de pneus enflammés étaient visibles aussi, comme à l'intersection de l'autoroute de Delmas et Delmas 16.

La manifestation encadrée par les unités de la Police nationale d'Haïti était devenue de plus en plus violente à mesure qu'elle s'approchait du Champ de Mars. Arrivés au niveau de Lalue, les manifestants ont incendié une voiture qui était garée près de l'ancien siège social de la Promobank. La Police a dû intervenir pour disperser la foule après que des manifestants ont lancé des pierres dans toutes les directions. Partis en courant, ils n'ont pas atteint le Champ de Mars, la destination finale. Mécontents de l'intervention des forces de l'ordre, les manifestants ont brisé les vitres de plusieurs voitures garées au niveau de Lalue.

Louis-Joseph Olivier 
ljolivier@lenouvelliste.com
Le Nouvelliste
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.

lundi 28 avril 2014

POURQUOI LE PRESIDENT DU SENAT D'HAITI SIMON DESRAS A-T-IL PEUR DES ELECTIONS?

Depuis 2012 le Sénateur Simon Desras fait de son mieux pour bloquer l'organisation des élections démocratiques en Haïti. L'Accord Politique ouvre la voie a l'organisation des élections. L'ensemble des partis ayant signe l'accord ont respecte la signature donnée. Il revenait au Senat de voter l'amendement de la loi électorale après le vote massif de la chambre des députés. 


 
Selon les analystes le blocage vient du fait que le Sénateur Desras et ses collègues Lavalas croient que s'il n'y a pas d'élections le Président Michel Martelly devra démissionner pour lui céder la place comme Président Provisoire de la république. La nouvelle constitution amendée en 2012 prévoit que si le Président constitutionnel de la république n'est plus en fonction c'est le Président du Senat qui le remplacera. Ce que Desras n'a pas comprit dans ce raisonnement théorique c'est que son mandat a prit fin depuis le 14 Janvier 2014. Si l'Accord d'El Rancho qui a prolonge son mandat n'existe plus, il ne peut pas être Président Provisoire de la république ce serait plutôt le Vice Président du Senat qui légalement est encore légalement sénateur de la république. 


 
La chronologie suivante vous offre une idée des excuses utilisées par le Sénateur Desras dans ses tentatives de blocage de l'organisation des élections en Haïti. Il est tantôt contre le CEP permanent pour proposer ensuite un CTCEP d'exception pour ensuite proposer un provisoire qui n'existe plus puisque les transitions provisoires de la constitution notamment l'article 289 ne sont plus la depuis l'amendement de 2012.


 
• 8 Mai 2012: Echec de la tentative du Sénateur Simon Desras de prolonger le mandat des dix sénateurs élus pour deux ans. Ses collègues sénateurs ont rejeté sa proposition de prolongation la trouvant illégale et inconstitutionnelle. Pour plus de détails Klike la:http://www.haitilibre.com/article-5590-haiti-politique-pas-de-prolongation-des-mandats-des-senateurs-sortants.html 

 
• 9 Juillet 2012: Le Président Martelly demande au Présidents des deux chambres de choisir les trois membres devant représenter le pouvoir Législatif au CEP. Pour les détails klike la:http://www.slideshare.net/Stanleylucas/lettre-cep-9-juillet-12 

 
• 19 Juillet 2012: La formation du CEP pour organiser les prochaines élections n'est pas une priorité pour les sénateurs de la république. Pour plus de détails klike la:http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21135&action=print 

 
• 14 Aout 2012: Le Président du Senat Simon Desras s'oppose à la formation d'un CEP permanent et propose un CEP d'exception. Pour plus de détails klike la: http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21236 

 
• 7 Novembre 2012: Le sénateur Simon Desras et ces allies les sénateurs de l'opposition proposent la formation d'un CTCEP:http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21565 

 
• 26 Décembre 2012: Suite a la proposition de Simon Desras et de ses allies sénateurs, le Président de la république accepte leurs propositions a travers un accord signe entre l'Exécutif et le Législatif. Pour les détails klike la:http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21725&action=print 

 
• 28 Décembre 2012: Le Président du Senat Simon Desras demande l'application de l'Accord pour la formation du CTCEP:http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21730 

 
• 7 Mars 2013: La commission bicamérale chargée de designer les représentants du Législatif au CTCEP a tenu sa première séance de travail deux mois après les déclarations du Sénateur Desras. Pour plus de détails klike la: http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=21904 

 
• 5 Avril 2013: Le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) désigne ses trois membres au CTCEP. Pour plus de détails klike la:http://www.slideshare.net/Stanleylucas/lettre-du-cspj-trois-3-membres-au-ctcep-1 

• 19 Avril 2013: Installations des neuf membres du Conseil Électoral (CTCEP). Pour plus de détails klike la : http://radiokiskeya.com/spip.php?article9530 

 
• 12 Juillet 2013: Moise Jean Charles donne deux réponses qui prouvent qu'il est contre l'organisation des élections en Haïti. Sur la radio Scoop FM suite a une question lui demandant comment il allait gagner les élections, il a répondu qu'il travaillait pour obtenir le chaos. Sur radio Signal FM le 13 Juillet il affirme que le Président Aristide et le parti Fanmi Lavalas ne veulent pas des élections en Haïti. A. https://soundcloud.com/haiticherie/haiti-plan-senateur-moise-jean 
 
• Mars 2013: Près de huit mois après la lettre du Président Michel Martelly le Président du Senat Simon Desras fait de son mieux pour ralentir la formation du CEP. Pour plus de détails klike la:http://www.haitilibre.com/article-8125-haiti-ctcep-les-3-representants-designes-du-parlement-toujours-pas-confirmes.html 

 
• 15 Mars 2013: Le parlement désigne ses trois membres pour le CTCEP. Pour plus de détails klike la: http://www.slideshare.net/Stanleylucas/lettre-du-corps-legislatif-3-representants-au-ctcep-25780578 

 
• 14 Mars 2014: Signature de l'Accord d'El Rancho. Le sénateur Simon Desras au cours des négociations a exige que chaque pouvoir ait la possibilité de garder l'ensemble des membres du CEP ou de changer au maximum un membre s'il le désire. Cette clause a été introduite a l'article 7 de l'accord signe par l'Exécutif, le Parlement et cinquante partis politiques. Pour plus de détails klike la:http://www.slideshare.net/Stanleylucas/accord-del-rancho-original 

 
• 1 Avril 2014: L'Exécutif remplit l'ensemble de ses obligations dans l'Accord d'El Rancho notamment : a. la publication des dix membres de la Cour Supérieure des Comptes b. la publication de la loi électorale c. la publication de la loi sur les partis politiques d. la publication des résolutions non contraignantes du Senat dans le journal officiel le Moniteur e. La nomination du cabinet d'ouverture.

 
• 2 Avril 2014: Les députés votent l'amendement de la loi électoral comme convenu dans l'Accord d'El Rancho. Pour plus de détails klike la :http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_poli_fr.php?id=23904 

 
• 8 Avril 2014 : Six sénateurs bloquent le vote de la loi électorale devant permettre l'organisation des élections

 
• 21 Avril 2014 : Le Président Martelly presse les sénateurs a voter la loi électorale. Pour plus de détails klike la :http://www.metropolehaiti.com/metropole/full_une_fr.php?id=24037 

 
• 27 Avril 2014: Le Président du Senat Simon Desras qui avait propose le CEP d'exception ou CTCEP change encore sa position. Pour bloquer et retarder le processus le électoral il propose cette fois la formation d'un Conseil Electoral Provisoire (CEP) selon l'article 289 de la constitution qui n'existe plus. L'amendement de 2012 a mis en veilleuse toutes les dispositions transitoires de la constitution de 1987. Pour plus de détails klike la: http://radiokiskeya.com/spip.php?article10083
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.