mercredi 23 avril 2014

Droit de Réponse : Pleins feux sur Dr W. Polycarpe, Sénateur de la République !

Droit de Réponse : Pleins feux sur Dr W. Polycarpe, Sénateur de la République !
Par : Georgemain PROPHÈTE*

Depuis quelque années et beaucoup plus intensément ces dernières semaines, Radio Atlantik et son propriétaire, le Dr Sénateur Westner Polycarpe, se livrent à une vaste campagne de destruction de mon image sur fonds d'inventions de toutes sortes, d'invectives, de méchancetés et de mensonges fabriqués de toutes pièces. Autant d'allégations calomnieuses que seul le laboratoire du MRA (Mouvement Révolutionnaire Haïtien) dont le Dr Polycarpe est le fondateur et seul maitre à bord a le secret. Pour la vérité et pour l'histoire, je veux, aujourd'hui, répondre à ces diffamateurs de bas niveau.

Mise en contexte
Le 7 février 1986, j'étais en face du Palais National à Port-au-Prince pour faire, comme beaucoup d'autres compatriotes de ma génération, un exercice de la parole libérée et saluer le début de l'ère démocratique en Haïti faite de libertés publiques en général, de liberté d'expression et d'association, en particulier. Donc, je respecte le droit du Sénateur Polycarpe, de ses affidés, de ses acolytes et de ses employés de pouvoir exprimer leurs déceptions et frustrations politiques en utilisant tous les moyens à leur disposition.

Seulement, je trouve dommage qu'au lieu de profiter de cet espace de liberté, si chèrement acquise, pour faire amende honorable auprès des vaillantes populations du Nord qu'ils ont trompées de façon si éhontée, ils utilisent les ondes de leur radio pour me vilipender et me détruire au point de révolter la conscience morale d'une frange importante de la population de Galman et du Cap-Haïtien qui ont pu me joindre ces derniers jours. Le cheminement vers l'État de Droit est vraiment douloureux ! En tout cas, c'est au nom de cette liberté si précieuse et en attendant l'avènement de cet État de Droit où seule la parole responsable aura droit de cité que je me donne la peine de répondre à leur provocation.

Qui est Westner POLYCARPE ?
Je n'ai pas connu Polycarpe dans sa jeunesse. Ceux d'entre nous du quartier qui l'ont connu à cet âge, l'ont rencontré au Lycée National Philippe Guerrier, pas à Galman, de sorte que plusieurs d'entre nous n'avons aucun souvenir d'enfance ou de jeunesse qui connecterait Popo à la Communauté de Galman. S'il avait grandi à Galman, il ne serait pas autant impliqué dans des actes de banditisme et de déchoucage de terres privées de la zone. Il aurait su que tous les déchoucages qui ont été perpétrés à Galman et dans les environs l'ont été, jusqu'ici, à l'initiative d'agitateurs venus d'ailleurs en mission commandée. S'il peut se reconnaitre dans cette catégorie, c'est qu'il n'a pas grandi à Galman.

En fait, il est venu s'installer à Galman après 1987 essentiellement pour des activités politiques liées à des contrats d'engagement avec les faiseurs de rois de l'époque. Sa mission était de poursuivre le travail de déstructuration sociale et économique du Pays, en concentrant ses activités dans la Région du Nord, plus précisément, dans la circonscription de Limonade-Quartier-Morin.

C'est dans ce contexte qu'il a créé l'organisation dénommée : Mouvement Révolutionnaire Haïtien (MRA) pour avoir pignon sur rue mais qui peine à prendre racine dans le milieu. Et pour cause, son élection comme Sénateur de la République, dans les conditions que nous savons, a été possible grâce à des circonstances fortuites très particulières. Il en est, d'ailleurs, convaincu car il ne cesse de claironner qu'il n'a aucune dette envers le peuple de Galman.

Mais c'est ça, justement, le cœur du problème entre la population de Galman et le Sénateur. La population croit dur comme fer qu'elle a élu Westner Polycarpe Sénateur de la République sur la base de ses nombreuses promesses de campagne, en particulier, la promesse de réhabiliter la route et finir l'électrification de Galman que Georgemain PROPHÈTE n'a pas su réaliser.
Jusque-là, je me suis efforcé de rester en dehors du débat. Peine perdue ! Il veut m'y forcer!

Où se trouve Galman ?
Le quartier de Galman se trouve à Quartier-Morin, Commune du département du Nord et de l'arrondissement du Cap-Haïtien dont elle est séparée par une distance d'environ dix (10) km. Centre Administratif et économique de la première (1ere) Section «Basse Plaine» de Quartier-Morin qui en compte deux (2), Galman suscite beaucoup de convoitises politiques chez les secteurs liés au Pouvoir d'État qui s'affrontent, régulièrement, pour avoir le contrôle de la population en période d'élections.

C'est ainsi que le Dr Polycarpe s'est beaucoup investi pour négocier ce contrôle avec les «Power brokers» du quartier en faisant miroiter à leurs yeux des promesses qu'il ne peut tenir, comme leur garantir l'impunité s'ils sont en contravention avec la Justice. Les trois (3) jeunes de «Baryè Djoum» qui croupissent en prison et qu'il n'est pas parvenu à faire libérer lui a fait, peut-être, réaliser les limites de l'imposture.

Malgré tout, il prend très mal tout refus ou toute réticence, réelle ou supposée, de collaborer venant de secteurs ou groupes qu'il a appris à considérer comme potentiels adversaires ou opposants. C'est ainsi que pour lui, le secteur privé autochtone qui ne supporte pas ses activités de déchoucage, les propriétaires terriens, cultivateurs et distillateurs, créateurs d'emplois dans la zone, la jeunesse éclairée, militante et vigilante, etc. représentent une menace potentielle pour ses visées de déstabilisation, ses activités de corruption et ses entreprises criminelles. Georgemain PROPHÈTE est le prototype de ce type de menace.

Pourquoi Georgemain PROPHÈTE ?
Mais de quel crime Radio Atlantik accuse-t-elle Georgemain PROPHÈTE ? En tout cas, pas de celui d'avoir grandi à Galman et d'avoir profité des opportunités offertes par ses parents pour s'éduquer et se former au point d'être recruté sur concours pour devenir Agent et Fonctionnaire des Douanes Haïtiennes et servir son pays jusqu'à sa demande de mise en disponibilité après treize (13) ans de service ;

Pas de celui de s'installer à Galman, de fonder une entreprise de distillerie, d'exploitation agricole et d'avoir pris l'initiative de solliciter la contribution des treize (13) guildiviers et distillateurs qui existaient dans la zone avant l'arrivée du Dr Polycarpe pour fonder une École Communautaire, devenue depuis sa prise en charge par l'État, l'École Nationale de Galman qui fonctionne en trois (3) vacations ;

Pas de celui d'avoir initié, depuis 1986, les démarches pour l'électrification de Galman avec les compatriotes d'ici et de la Diaspora à travers PACQUAMO, ni de celui d'entreprendre des démarches auprès de parents et d'amis pour offrir, de temps en temps, une assistance aux personnes dans le besoin «Gratis ti chéri», c'est-à-dire, sans leur faire payer en privé ce qui leur a été offert gratuitement en public ;

Pas de celui d'avoir, en tant que Délégué départemental du Nord, mis trois (3) carreaux de terre de l'État dans la zone de Chastenoye à la disposition de «Food for the Poor» pour la construction du Village Emmanuel de Chastenoye qui a accueilli près de trois cent (300) familles démunies de la zone et du Cap-Haïtien, dont une vingtaine de familles rescapées du Tremblement de Terre du 12 janvier 2010 et, en plus, d'avoir pris l'initiative de fonder une École Communautaire pour aider à la formation de plus de trois cents (300) enfants non encore scolarisés du Village. En quoi ces initiatives au bénéfice de la population peuvent-elles nuire au Sénateur et à ces acolytes ?

Enfin, est-ce un crime que de tenir tête à des «autoproclamés leaders», dont le Dr Polycarpe, qui se sont spécialisés dans l'embrigadement de la jeunesse dans le banditisme primaire. Sans titres ni qualité, ils ont fait de la déstabilisation de gouvernements établis, de la spoliation de biens publics, de l'envahissement et de l'occupation illégale des propriétés privées et du déchoucage leur fond de commerce politique. En tout état de cause, si c'est pour ces choses là que Popo et sa bande trouvent à me reprocher, je peux les garantir beaucoup de temps d'antenne sur leur radio parce que «Zizirit Pi Red !».

Il est important de rappeler à l'attention de ces détracteurs que depuis 1995, Georgemain PROPHÈTE s'est engagé dans l'aménagement d'un espace de liberté où toutes les filles et tous les fils d'une même patrie (Haïti), d'une même région (Le Nord), d'une même ville (Cap-Haïtien), d'une même communauté (Galman) puissent coexister pacifiquement, vivre en paix et sans peur en dépit de leurs différences idéologiques, leur activisme social, leurs visées et ambitions politiques. Polycarpe ne s'est jamais senti confortable dans un tel espace.

En effet, face à un Georgemain PROPHÈTE déterminé, ces instigateurs et promoteurs du déchoucage comme Polipopo (Dr Polycarpe), vont toujours se retrouver sans arguments dans leur tentative de déstabiliser ce défenseur des droits de propriété privée, propriétaire de son état, dont ils ne partagent pas la vision mais ne maitrisent, non plus, les tenants et aboutissants. Georgemain PROPHÈTE croit que le déchoucage et l'impunité qui est son corollaire, ne sauraient continuer à constituer une option politique pour l'avenir de la jeunesse de Galman et du Nord qui mérite un meilleur futur que cette vie de clandestinité, de marronnage, de banditisme et de hors la loi que le Dr Polycarpe lui a offerte pour les besoins de sa cause.

L'opinion publique doit savoir que le Sénateur a bâti tout son édifice politique sur le mensonge. Elle doit savoir que le Candidat Polycarpe a cru pouvoir rouler tout le monde dans la farine, y compris le Candidat Martelly qu'il a reçu dans son fief à Galman pour ensuite le trahir et devenir l'un de ses plus farouches opposants une fois devenu Sénateur de la République. Mais, ce que le Sénateur n'avait pas prévu, c'est qu'il y a une réalité à Galman et qu'il doit passer ce test de réalité s'il veut survivre en tant que maitre-chanteur.

Donc, devant l'inévitabilité de l'écroulement de son édifice, le Sénateur est paniqué et cherche un bouc émissaire : Georgemain PROPHÈTE semble tout désigné ! Mais, peine lui en prit ! Car, «ce n'est pas moi qui t'avais fait Sénateur, Honorable ! Ce n'est pas à moi que tu dois rendre des comptes. Pas à moi, mais au Peuple de Galman qui réclame de toi la réalisation des multiples promesses que tu lui as faites avant ton élection». C'est de cela qu'il s'agit et de rien d'autre !

Le talon d'Achille de Polycarpe : Route ! Électricité ! Eau Potable dans chaque Maison !
Polipopo avait toute sa chance après son élection. Il aurait pu accompagner le Peuple revendicatif et la Communauté de Galman dans leurs démarches pour bénéficier des travaux d'infrastructures de base si nécessaires à leur développement. Maintenant, il n'a qu'à s'en prendre à lui-même si, après s'être mobilisée comme un seul homme pour le porter au Sénat de la République, cette population trompée, frustrée et déçue, montre ses griffes pour réclamer la route de Galman, l'électricité et l'eau potable dans chaque maison que le Candidat Popo lui avait promises. Ce n'est pas la faute à Georgemain PROPHÈTE, ni à personne d'autre, s'il a galvaudé et perdu sa chance.

Si le Sénateur veut trouver grâce aux yeux de la Population de Galman, il devra mobiliser ses divers contacts au sein du Pouvoir d'État pour lancer les travaux de réhabilitation de la Route de Galman (6 Km) dont les études topographiques ont été déjà réalisées et sont disponibles pour les suites utiles. Il devra, également, finaliser le projet d'électrification de la zone qui, pour l'instant, dessert sa seule clinique en incluant, dans le devis, la zone de Chastenoye qu'il a toujours cru bon d'ignorer dans ses démarches.

Ces deux (2) projets sont au menu des revendications que la Population de Galman veut bien adresser, de nos jours et par tous les moyens possibles, à l'honorable Sénateur de la République qui feint de les ignorer en tentant, de façon méchante et très maladroite, de faire porter par Georgemain PROPHÈTE, par le Président Martelly et par beaucoup d'autres la responsabilité et le lourd fardeau de ses échecs, de ses lacunes et des ses faiblesses.

Tout soutien à d'aussi justes revendications ne saurait servir de prétexte ni de motif au Sénateur pour mentir effrontément et impunément. Il n'a pas besoin d'aller chercher le bouc émissaire trop loin ! Il est en lui ! Maintenant, je lui souhaite seulement de laisser mon nom en paix !
 
Georgemain PROPHÈTE
22 avril 2014
____________________
RESEAU CITADELLE : LE COURAGE DE COMBATTRE LES DEMAGOGUES DE DROITE ET DE GAUCHE , LE COURAGE DE DIRE LAVERITE!!!
"You can fool some people sometimes, 
But you can't fool all the people all the time."
 (
Vous pouvez tromper quelques personnes, parfois, 
Mais vous ne pouvez pas tromper tout le monde tout le temps.
) dixit Abraham Lincoln.
Enregistrer un commentaire